Notre association a pour but de créer des lieux de rencontre, d'information et d'échange pour les parents.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Juin 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
CalendrierCalendrier
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 16 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 16 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 635 le Dim 19 Fév 2012 - 19:58
Derniers sujets

Partagez | 
 

 Disputes frères/soeurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 42
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Disputes frères/soeurs   Ven 26 Juin 2009 - 10:25

Tout d'abord, suite à la réunion parentalité d'hier soir, je n'ai qu'une chose à dire :
Merci Sandrine!
C'est sûr (pour moi), tu serais largement capable de remplacer Hugette pour des conférences! Wink

Je voudrais savoir si la notion de "prêt" et la "propriété" sont des valeurs ou des besoins. Faut-il apprendre à un enfant à prêter ou est-ce une valeur qui ne peut pas se transmettre?
J'ai le souci avec la petite qui prend les jouets des grands, sans leur demander, en se les appropriant, et qui à l'inverse ne veut pas prêter les siens. Il y a constamment disputes sur le thème : "elle m'a prit mes jouets, c'est à MOI".
Et d'autre part, sur le même sujet : que faire quand ma petite de 3 ans et 1/2 veut couper les cheveux de ses Barbies (désolée, elle en a....), dessiner sur ses poupées... bref faire des trucs qui nous semblent bizarres, voire barbares, et dont on se dit que c'est du non-respect de ses affaires (et qu'elle risque de le regretter plus tard, quand ses barbies seront affreuses!). Elle me dit : "mais maman, ce sont MES jouets, je fais ce que je veux avec!!".... ben oui, mais bon!
Revenir en haut Aller en bas
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Disputes frères/soeurs   Ven 26 Juin 2009 - 11:10

Caroline a écrit:
Tout d'abord, suite à la réunion parentalité d'hier soir, je n'ai qu'une chose à dire :
Merci Sandrine!
C'est sûr (pour moi), tu serais largement capable de remplacer Hugette pour des conférences! Wink

Je voudrais savoir si la notion de "prêt" et la "propriété" sont des valeurs ou des besoins. Faut-il apprendre à un enfant à prêter ou est-ce une valeur qui ne peut pas se transmettre?
J'ai le souci avec la petite qui prend les jouets des grands, sans leur demander, en se les appropriant, et qui à l'inverse ne veut pas prêter les siens. Il y a constamment disputes sur le thème : "elle m'a prit mes jouets, c'est à MOI".
Et d'autre part, sur le même sujet : que faire quand ma petite de 3 ans et 1/2 veut couper les cheveux de ses Barbies (désolée, elle en a....), dessiner sur ses poupées... bref faire des trucs qui nous semblent bizarres, voire barbares, et dont on se dit que c'est du non-respect de ses affaires (et qu'elle risque de le regretter plus tard, quand ses barbies seront affreuses!). Elle me dit : "mais maman, ce sont MES jouets, je fais ce que je veux avec!!".... ben oui, mais bon!

Valeur, valeur et encore valeur Very Happy ...
Pour le fait de prêter et de partager, c'est purement une valeur (qui peut se transmettre mais pas en "forçant" l'enfant. Il y a plusieurs conditions au "leadership" (= donner envie aux gens d'adhérer à nos valeurs), pas le temps de détailler car je suis au boulot mais je vous remettrai ça d'ici dimanche soir.

D'une manière générale, demande-toi d'abord si tu appliques la valeur en question = est-ce que tu prêtes facilement tes affaires Very Happy ?
Ensuite, la seule chose que tu puisses faire, c'est de la médiation. un peu compliqué à expliquer rapidement. Je vous en dis plus un peu plus tard.

Concernant ses affaires, là encore valeur et elle a totalement raison : elle fait ce qu'elle veut de ses affaires à condition d'en accepter les conséquences ... et je suis à fond pour laisser jouer les conséquences naturelles dans ce cas car ça ne porte pas à conséquence. Exemple : elle vut couper les cheveux de sa poupée ...
Tu peux la prévenir car elle n'a pas forcément conscience des conséquences en lui disant juste "les cheveux des poupées ne repoussent pas et on ne peut pas les recoller, si tu les coupes, ta poupée va rester comme ça".
Si elle coupe quand même et qu'elle vient se plaindre plus tard la réponse est toute faite - et tu verras sans émotion car tu avais prévenu : "oui ma chéri ta poupée est moins jolie et tu ne peux plus la coiffer. Mais c'est toi qui lui as coupé les cheveux" ... et "non on n'en rachète pas une parce qu'elle te plait moins".
Ca peut paraitre rude mais la fois suivante, elle réfléchira à 2 fois avant de faire ça.

j'ai fait ça à Ysaline à plusieurs reprises. Par exemple avec les feutres qu'elle ne rebouchait jamais. J'ai remis plusieurs fois les capuchons en lui disant "les feutres, ça sèche et ça n'écrit plus si on ne les rebouche pas".
Puis j'ai laissé les feutres débouchés ... et quand elle a voulu dessiner et qu'elle s'est plainte que ses feutres n'écrivaient plus, je lui ai juste dit "les feutres qu'on ne rebouche pas sèchent et n'écrivent plus". Elle a réclamé d'autres crayons et je lui ai juste dit non.
Depuis elle rebouche les feutres :) ...
Idem avec ses brassards : "maman je veux me baigner sans les brassards".
"oui Ysaline mais si tu ne mets pas tes brassards, comme tu ne sais pas encore nager, tu vas aller au fond de l'eau et c'est très dangereux".
"je veux quand même".
Donc je la laisse aller sans les brassards (je suis à côté bien sur) ... elle s'enfonce (elle ne boit pas la tasse), elle brassouille 3 secondes, je la repèche ... et elle va chercher ses brassards ...

en espérant que ça t'a donné des pistes ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Disputes frères/soeurs   Ven 26 Juin 2009 - 11:14

un complément sur la distinction besoin/valeur :
Un besoin, c'est quand le comportement de l'autre a un effet concret sur toi en termes de contraintes, de perte de temps, d'argent, ...
= tu es obligée d'enjamber les chaussures qui trainent dans l'entrée pour rentrer chez toi.

Une valeur, c'est quand le comportement de l'autre a un effet "virtuel" sur toi (ça te dérange ça t'énerve, ...).
= ton enfant ne travaille pas à l'école ou sort sans son manteau alors qu'il pleut ou ne met pas son linge au sale (rien ne t'oblige à le laver ... par contre si le linge sale traine par terre dans la salle de bains, c'est un besoin).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 42
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: Disputes frères/soeurs   Ven 26 Juin 2009 - 11:23

Merci pr ces pistes, même rapides. Je suis bien consciente que c'est une sujet complexe qui mérite des échanges plus longs, voire des ateliers !! Wink

Pr les jouets, je suis prête à appliquer ta méthode... en respirant à fond avant! :P D'ailleurs, elle a déjà une Barbie chauve (tiens, bien fait pour elle! - La Barbie, je veux dire)
lol!

Mais pour ma médiation, je demande des cours!!!
Revenir en haut Aller en bas
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Disputes frères/soeurs   Ven 26 Juin 2009 - 11:27

Caroline a écrit:

Mais pour ma médiation, je demande des cours!!!
Ca fait partie des ateliers "rivalités frères/soeurs"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 42
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: Disputes frères/soeurs   Ven 26 Juin 2009 - 11:29

Après les vacances, c'est ça, hein?
Revenir en haut Aller en bas
djoulaye
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8163
Age : 40
Localisation : Groslée
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: Disputes frères/soeurs   Mer 1 Juil 2009 - 22:31

Sur le prêt des jouets, je voualis remttre ici ma petite expérience, parce que chez moi ça marche trop trop bien, je m'en sers tout le temps ! On en a déjà parlé ensemble Caroline je crois, mais on ne sait jamais ça peut aussi servir à d'autres Wink

Quand Angèle a queluqe chose dans la main (jouet ou autre), souvent Hector veut le prendre, tout naturellement ! S'il le prend et qu'Angèle se met à hurler, au lieu de réprimander Hector, je m'adresse à Angèle : "ne t'inquiète pas, Hector te l'emprunte un tout petit peu, ensuite il te le rendra". A tous les coups ça marche ! Et dans l'autre sens aussi, avec Angèle qui est plus petite, ça fonctionne. Même quand ça part super mal et que ça hurle des deux côtés ! C'est comme si, tout d'un coup, la dispute perdait tout son intérêt...
Encore tout à l'heure avec le biberon de jus de fruits que j'avais emporté en balade, un pour deux. Donc c'est chacun son tour. C'était très mal parti, "Angèèèèèle, rends-moi le biberon, mamaaaaan ! elle va tout boireeeeee !!!" (en pleurant et en essayant de récupérer le biberon de force, il a même esquissé une tape !). Là je sors ma formule magique "écoute-moi Hector, laisse-là boire encore un petit coup, ensuite elle va te le passer, elle ne boira pas tout, c'est pour vous deux". Je pensais que là j'allais échouer, eh bien non, ça a marché du premier coup, sans que j'élève la voix ! Angèle a bu une gorgée et lui a tendu le biberon en disant "tiens mon Hector". Ensuite ils ont bu à tour de rôle, c'était trop chou !

Ca semble tout simple ce truc, mais quand on a deux enfants d'âge rapproché, ils se chamaillent souvent, et j'utilise ce truc au moins une fois par jour, voire plus !
Ca réduit considérablement l'animosité entre eux, plus de "c'est pas juste", "t'es méchant" etc...

Pour tout le reste j'ai encore du pain sur la planche par contre lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://julieportage.canalblog.com
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 42
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: Disputes frères/soeurs   Jeu 2 Juil 2009 - 7:42

Merci Julie pour ces petits conseils!
Ma ma situation est un peu différente : en fait, il faudrait que je trouve qlqchose à dire à celle qui chipe les affaires des autres (et pas à ceux qui se font chiper leurs affaires), en l'occurence Agathe (3 ans1/2) qui s'approprie tout ce qui lui plait, et particulièrement les affaires de ses grands frères et soeurs (10 et 12 ans). Je ne suis pas sûre que leur dire (je résume) "ne t'inquiète pas, elle va te le rendre" marche avec eux. Surtout quand elle leur arrache la manette de la WII pendant qu'ils sont en train de jouer à une partie supeeeeeer importanteuh!...
En général, elle leur demande 1 fois de lui prêter (gentillement), ils disent NON (méchamment, en la rejetant), et là, c'est MORT!!!! elle insiste, ils se braquent, elle tape, ils hurlent. YEEEESSSS! Et ça 20 fois par jour.... Je n'arrive pas à trouver une solution à ces conflits d'intérêt.No
Pas de solution à trouver, dirait Sandrine?? OK, mais on fait comment pour les cris (que je ne supporte pas),particulièrement quand Zoé fait la sieste? confused
Revenir en haut Aller en bas
djoulaye
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8163
Age : 40
Localisation : Groslée
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: Disputes frères/soeurs   Jeu 2 Juil 2009 - 7:50

Evidemment avec des plus grands c'est une autre paire de manches !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://julieportage.canalblog.com
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 42
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: Disputes frères/soeurs   Jeu 2 Juil 2009 - 17:28

SOS Sandrine!!!!!!!!!! affraid
Je vis très mal la manière dont Orane (10 ans) parle à Agathe (3 ans 1/2) : elle la rejette quasi systématiquement, même quand Agathe lui dit bonjour ou lui demande un truc gentillement. Elle prends un ton méprisant, lui dit de partir (méchamment), ou l'ignore. En puisant très au fond de moi, je me dis que la grande exprime qlqchose à sa manière (de la jalousie, non?) mais pour MOI c'est insupportable. Je trouve ça d'une injustice ignoble, que c'est trop facile d'envoyer balader un petit et je ne sais plus quoi faire!
Evidemment, c'est impossible d'obliger la grande à parler correctement à la petite, mais c'est plus fort que moi, quand je suis témoin d'une scène (et où objectivement, la grande n'avait aucune raison extérieur de mal parler à la petite), ça me met hors de moi et je fais une réflexion - au mieux - voire je hurle (oui, c'est une réaction totalement violente et émotionnelle Embarassed ).
Je fais appel à ta grande sagesse et à ton expérience (et les autres aussi, hein!!), juste pour ce cas précis : as-tu une piste d'interprétation de ce rejet, et comment réagir? Je ne lui demande pas de l'aimer et je lui ai déjà dit, mais de la respecter. Et pour moi, la manière dont elle lui parle est irrespectueuse (et il n'y a pas que moi qui le dit!)
La tension est maximum ce soir, 1er jour des vacances, à la veille d'un mois tous les 6.... vive les familles recomposées parfois............ pale
Revenir en haut Aller en bas
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Disputes frères/soeurs   Jeu 2 Juil 2009 - 18:21

Caroline a écrit:
SOS Sandrine!!!!!!!!!! affraid
Je vis très mal la manière dont Orane (10 ans) parle à Agathe (3 ans 1/2) : elle la rejette quasi systématiquement, même quand Agathe lui dit bonjour ou lui demande un truc gentillement. Elle prends un ton méprisant, lui dit de partir (méchamment), ou l'ignore. En puisant très au fond de moi, je me dis que la grande exprime qlqchose à sa manière (de la jalousie, non?) mais pour MOI c'est insupportable. Je trouve ça d'une injustice ignoble, que c'est trop facile d'envoyer balader un petit et je ne sais plus quoi faire!
Evidemment, c'est impossible d'obliger la grande à parler correctement à la petite, mais c'est plus fort que moi, quand je suis témoin d'une scène (et où objectivement, la grande n'avait aucune raison extérieur de mal parler à la petite), ça me met hors de moi et je fais une réflexion - au mieux - voire je hurle (oui, c'est une réaction totalement violente et émotionnelle Embarassed ).
Je fais appel à ta grande sagesse et à ton expérience (et les autres aussi, hein!!), juste pour ce cas précis : as-tu une piste d'interprétation de ce rejet, et comment réagir? Je ne lui demande pas de l'aimer et je lui ai déjà dit, mais de la respecter. Et pour moi, la manière dont elle lui parle est irrespectueuse (et il n'y a pas que moi qui le dit!)
La tension est maximum ce soir, 1er jour des vacances, à la veille d'un mois tous les 6.... vive les familles recomposées parfois............ pale

Déjà je n'interprête rien du tout parce que je ne suis pas dans la tête des enfants et que personne ne peut savoir ce qui s'y passe (et perso je n'aimerais pas que qq d'autre le fasse pour moi).

Seuls tes enfants peuvent te dire ce qu'ils ressentent (s'ils ont envie de le dire). Et seule l'écoute active peut déclencher ça.

Qu'as-tu déjà essayé comme solution ?
As-tu déjà fait un "message-JE" = dire "je suis XXX (sentiment que tu ressens = gênée, bouleversée, horrifiée, ...) quand XXX (description du comportement)".
Attention pas de jugement dans la description du comportement, pas de généralités, du factuel = "quand je te t'entends dire "sale morveuse" ou "petite conne" "est du factuel. "Quand je t'entends "parler mal" est un jugement.
Sic 'est le ton qui pose problème, le dire aussi de façon factuelle "quand je sens de la haine ou de la colère dans ta voix contre ta soeur"

Suite à ce message-Je ta grande va se sentir aggressée et elle va réagir (du style "de toute façon tu prends toujours sa défense"), ce qui est normal. Et là, écoute active, écoute active, écoute active (du style "ah tu trouves ça injuste" et elle va enchainer, à toi de rebondir pour l'aider à identifier ce qu'elle ressent). C'est LE moment pour comprendre ce qu'elle ressent. Quand elle est revenue au calme, tu peux refaire ton message-Je (le même qu'au départ). Si tu l'as bien écoutée, elle se sent accueillie et comprise et peut entendre que ça te pose quand même un pb.
Et là, tu peux lui demander ce qu'elle peut faire pour que ça change.
Eventuellement impliquer les 2 enfants dans la résolution de problème si tu penses que la solution peut venir des 2 côtés (ce serait logique car un conflit ne vient pas d'un seul côté ...).

En espérant t'avoir aidée ...


Pour les disputes en général, qu'as-tu déjà fait ? Laisser couler ? Intervenir ? Peux-tu m'en dire un peu plus ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 42
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: Disputes frères/soeurs   Jeu 2 Juil 2009 - 19:01

Merci pr ta réponse rapide.
J'ai l'impression de faire des messages JE (mais probablement trop "jugement")... Mais à vrai dire, comme je suis bouleversée, énervée... je ne suis pas prête à faire de l'écoute active après. Je lui en veux,je l'avoue (à la grande).
En fait, je me sens agressée par les cris. Je trouve que c'est un mode de communication ultra violent, et ça ma fait mal au coeur de les entendre se crier dessus comme des poissonniers (pardon pour la profession!).
Il faudrait que je reprenne la conversation plus tard, quand tout est redevenu calme, mais parfois,je n'ai pas le courage. Et puis, je me dis que ça ne servira à rien et que ça recommencera 5 minutes après.
Globalement dans les disputes, je crois que j'interviens trop. Mais tjrs pr la même raison : les hurlements. Et généralement, c'est parce que ça arrive pdt que Zoé Dort (elle dort encore bcp) et que je ne veux pas qu'ils la réveillent. Et quand je laisse couler, ce n'est pas facile pr moi de supporter les claquements de porte, les cris (et j'entends ce qu'ils disent, donc je prends partie intérieurement) et toute cette tension qui se dégage. D'autant plus que ça finit souvent par un qui rapplique en disant : "Maman, Orane m'a fait ci" ou "Caro, Agathe n'arrête pas de nous embêter".... donc, je suis "obligée" d'intervenir, car sollicitée.
Je me sens piégée de tout les côtés en fait! Protéger le sommeil de mon bébé, protéger la petite de la méchanceté des grands, protéger les grands des irruptions de la petite...
et moi qui me protège? Personne! Car en plus, je trouve que mon mari est nul en psychologie infantile et en communication active. Globalement quand il intervient, c'est abrupte, et ça hurle encore plus derrière parce qu'aucun des enfants ne se sent écouté.
Donc, c'est tjrs moi le médiateur, et franchement, je sature!
Désolée de vider mon sac sur l'ordi!
Revenir en haut Aller en bas
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Disputes frères/soeurs   Jeu 2 Juil 2009 - 19:27

t'inquiète, l'ordo est là pour ça.

Bon si je comprends bien, pour toi, les relations frères/soeurs doivent forcément se faire dans la douceur et le respect ?

Autre chose : de ce que je comprends, je ne te vois pas en tant que médiateur mais en tant que juge, arbitre voir avocat par moment car tu finis toujours par prendre partie ...
Le médiateur ne fait que retranscrire à chaque partie ce que ressent l'autre.

Je peux te proposer un truc un peu compliqué pour qu'on essaie d'y voir plus clair. Serais-tu d'accord pour tenter le coup ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 42
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: Disputes frères/soeurs   Jeu 2 Juil 2009 - 20:06

Sandrine a écrit:
Bon si je comprends bien, pour toi, les relations frères/soeurs doivent forcément se faire dans la douceur et le respect ?
euh.... tu me pose une sacrée colle là!... surtout quand on sait les relations que j'avais avec mon frère Embarassed (disputes violentes et bagarres physiques)


Sandrine a écrit:
Autre chose : de ce que je comprends, je ne te vois pas en tant que médiateur mais en tant que juge, arbitre voir avocat par moment car tu finis toujours par prendre partie ...
Le médiateur ne fait que retranscrire à chaque partie ce que ressent l'autre.
Parfois j'y arrive, quand même! Mais souvent, non.... je me sens trop agressée, donc impliquée, donc pas assez en retrait....No

Sandrine a écrit:
Je peux te proposer un truc un peu compliqué pour qu'on essaie d'y voir plus clair. Serais-tu d'accord pour tenter le coup ?

Je suis partante pour tout essayer!!!!!
Je suis toute ouie....
Revenir en haut Aller en bas
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Disputes frères/soeurs   Ven 3 Juil 2009 - 11:05

Caroline a écrit:
euh.... tu me pose une sacrée colle là!... surtout quand on sait les relations que j'avais avec mon frère Embarassed (disputes violentes et bagarres physiques)

Du coup quand les enfants se disputent, je suppose que tu culpabilises de ne pas arriver à les empêcher de le faire, de ne pas arriver à leur faire passer le message en quelque sorte.


Caroline a écrit:
Parfois j'y arrive, quand même! Mais souvent, non.... je me sens trop agressée, donc impliquée, donc pas assez en retrait....No ....
Est-ce que tu te sens trop impliquée dans le sens "comme si c'était toi qui étais aggressée ? (c'est de la psy de comptoir mais il peut y avoir de ça dans ton ressenti).
Le message-Je est très important dans ce cas-là car le fait de dire que tu te sens blessée/aggressée/peinée/... te permettra de te sentir moins impliquée justement.
Tu peux très bien faire un message-je pour dire ton sentiment, puis partir en disant "je suis trop impliquée pour gérer ça".

Caroline a écrit:
Je suis partante pour tout essayer!!!!!
Je suis toute ouie....
Alors le truc, c'est qu'on doit arriver à comprendre ce qui se passe quand ils se disputent ... Donc je vais juste te demander de noter le plus de choses possibles pendant la prochaine dispute = comment ça a commencé, qui a dit quoi, qui a fait quoi, ...
Et on en reparle dans quelques jours. Ca te va ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
Maria

avatar

Nombre de messages : 965
Age : 38
Localisation : Villefontaine
Date d'inscription : 28/04/2009

MessageSujet: Re: Disputes frères/soeurs   Ven 3 Juil 2009 - 13:13

Je ne peux pas vraiment t'aider sur comment gérer ton problème parce que j'ai qu'un enfant et c'est un bébé...
Par contre je connais quelques trucs sur la médiation (dans l'école où je travaille, on fonctionne avec de la médiation scolaire pour gérer les petits conflits entre élèves), j'ai suivi la formation pour adultes et la formation des élèves médiateurs (cycles 3)...
Ce qui est sûr c'est que tu ne peux pas être médiatrice de ce conflit car trop impliquée et non impartiale ! Le médiateur n'est ni juge, ni avocat, ni policier... dur quand on est le parent d'une des deux, même si tu essai d'être juste ça se sent !
Alors si ça te tente, je peux te proposer de faire médiatrice entre les deux enfants concernés si tu penses que ça peux marcher.
Par contre il faut qu'elles soient d'accord toutes les deux (surtout la grande !).
Revenir en haut Aller en bas
Vougy

avatar

Nombre de messages : 6868
Date d'inscription : 28/08/2008

MessageSujet: Re: Disputes frères/soeurs   Ven 3 Juil 2009 - 13:33

Juste une petite anecdote qui va dans ce sens!!!

Perso je suis super pas open aux cris, chouinements et bagarres. Bon c'est clair que j'ai un gros gros soucis avec ça et quand je suis fatiguée, stressée, je peux pas, je peux pas... Bref!

Mercredi je passe une bonne partie de la journée chez Armelle avec mes puces et ses p'tis gars. Et certaines connaissent son grand William qui est super entier et avec qui ça part dans tous les sens et ma Charlotte qui supporte pas trop les contacts physiques avec les autres enfants, sauf exceptions! C'était vraiment mal parti au départ.William cherchait le contact à sa façon donc plutôt de manière violente et Charlotte hurlait car elle voulait pas qu'il l'a touche. Et moi je cherchait absolument à les faire taire, à leu trouver une solution, j'intervenais tout le temps. Ca a du durer une heure comme ça, ça hurlait, les enfants arrivaient pas à jouer ensemble, la cata!!!

Donc on est passé au repas et avec Armelle, on s'est dit, on va les laisser se débrouiller tous seuls. J'ai soufflé un bon coup, et on décide de rester dans la maison et les enfants dehors (on pouvait les voir quand même!) J'explique à Charlotte que maintenant elle devait dire directement à William ce qui ne lui plait pas et voir avec lui pour que ça se passe bien. Et que si vraiment ça ne va pas qu'on était dans la maison. Armelle a fait la même chose avec William. Les cris ont du continué 15 min je dirais. J'ai pris sur moi, pour Armelle c'était plus facile! Je ne suis pas intervenu même quand Charlotte hurlait. Et au bout de 15min les hurlements ont changé de ton et en fait ils se bidonnaient à crier comme des fous!!!! Et au final ils ont passé un super moment ensemble, et on a bien senti qu'ils y ont mis du leur... Ils ont réellement fait des efforts! Et nous on a pu passer un moment tranquille, chouette!!!

C'est bien, ça me fait de l'entrainement pour plus tard!!!! Mais c'est vraiment dur pour moi de me dire, n'intervient pas tout de suite, laisse faire, c'est dans les conflits qu'on apprend aussi à se connaitre et à s'apprécier!
Revenir en haut Aller en bas
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Disputes frères/soeurs   Ven 3 Juil 2009 - 13:38

Maria a écrit:
Je ne peux pas vraiment t'aider sur comment gérer ton problème parce que j'ai qu'un enfant et c'est un bébé...
Par contre je connais quelques trucs sur la médiation (dans l'école où je travaille, on fonctionne avec de la médiation scolaire pour gérer les petits conflits entre élèves), j'ai suivi la formation pour adultes et la formation des élèves médiateurs (cycles 3)...
Ce qui est sûr c'est que tu ne peux pas être médiatrice de ce conflit car trop impliquée et non impartiale ! Le médiateur n'est ni juge, ni avocat, ni policier... dur quand on est le parent d'une des deux, même si tu essai d'être juste ça se sent !
Alors si ça te tente, je peux te proposer de faire médiatrice entre les deux enfants concernés si tu penses que ça peux marcher.
Par contre il faut qu'elles soient d'accord toutes les deux (surtout la grande !).

Hi hi ...
Moi aussi j'ai fait une formation à la médiation :lol: , finie pas plus tard que le week-end dernier ... lol!

Le problème c'est que là, la médiation que tu proposes ne fonctionnera pas car les enfants n'ont pas vraiment un conflit entre eux = ça ne leur pose de problèmes à EUX de se parler comme ça. Ca pose un problème à leur maman.

Donc la médiation - si médiation il y a - doit se faire entre les enfants d'un côté et la maman de l'autre (on peut médier entre 1 groupe et 1 individu). Ah et j'oubliais : la médiation est le dernier recours quand les 2 parties ont épuisé leurs solutions "internes" et en arrivent à un vrai pb relationnel.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
Vougy

avatar

Nombre de messages : 6868
Date d'inscription : 28/08/2008

MessageSujet: Re: Disputes frères/soeurs   Ven 3 Juil 2009 - 13:39

Ps hors sujet, Sandrine, j'ai pas eu le temps de passer hier, je récupère tout ça au prochain CA???
Revenir en haut Aller en bas
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Disputes frères/soeurs   Ven 3 Juil 2009 - 14:36

Vougy a écrit:
Ps hors sujet, Sandrine, j'ai pas eu le temps de passer hier, je récupère tout ça au prochain CA???

oui pas de pb !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
Maria

avatar

Nombre de messages : 965
Age : 38
Localisation : Villefontaine
Date d'inscription : 28/04/2009

MessageSujet: Re: Disputes frères/soeurs   Ven 3 Juil 2009 - 16:43

Sandrine a écrit:
Moi aussi j'ai fait une formation à la médiation :lol: , finie pas plus tard que le week-end dernier ... lol!

M'enfin ! Incroyable, moi qui croyais que j'avais une compétence que n'avait pas Sandrine ! Zut ! Raté ! lol!
Surtout que ma connaissance à moi elle est très ciblée milieu scolaire... Neutral

Sandrine a écrit:
Le problème c'est que là, la médiation que tu proposes ne fonctionnera pas car les enfants n'ont pas vraiment un conflit entre eux = ça ne leur pose de problèmes à EUX de se parler comme ça. Ca pose un problème à leur maman.

Effectivement tu as raison, c'était pour proposer quelque chose pour aider... mais ce n'est en effet pas la situation normale d'une médiation.

Sandrine a écrit:
la médiation est le dernier recours quand les 2 parties ont épuisé leurs solutions "internes" et en arrivent à un vrai pb relationnel.

C'est vrai que nous à l'école on ne prend pas ça en compte, on propose une médiation assez vite pour tous les petits soucis de cours de récré genre "elle me suit dans la cours..." pour d'une part amener les élèves à penser à parler entre eux sans le regard de la maîtresse de qui ils attendent un verdict. Et d'autre part laisser les maîtresses gérer les problèmes plus graves genre batailles rangées, coups, vols... Les médiations sont plutôt un moyen de leur montrer que la parole est une solution "interne" avant les coups.

Bref, la situation n'est pas du tout la même que le cas de caroline...
Revenir en haut Aller en bas
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Disputes frères/soeurs   Ven 3 Juil 2009 - 16:50

Maria a écrit:


C'est vrai que nous à l'école on ne prend pas ça en compte, on propose une médiation assez vite pour tous les petits soucis de cours de récré genre "elle me suit dans la cours..." pour d'une part amener les élèves à penser à parler entre eux sans le regard de la maîtresse de qui ils attendent un verdict. Et d'autre part laisser les maîtresses gérer les problèmes plus graves genre batailles rangées, coups, vols... Les médiations sont plutôt un moyen de leur montrer que la parole est une solution "interne" avant les coups.

Bref, la situation n'est pas du tout la même que le cas de caroline...

Ce que vous faites est bien de la médiation que je qualifierai de "pédagogique" = vous faites de l'écoute active et de la reformulation pour apprendre aux enfants à règler leurs pb en communiquant. C'est une démarche très formatrice pour les enfants et très ouverte cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
melplan

avatar

Nombre de messages : 2216
Age : 38
Localisation : Saint André de Chalencon (Haute-Loire - Auvergne)
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Disputes frères/soeurs   Ven 3 Juil 2009 - 23:43

Vougy a écrit:
Juste une petite anecdote qui va dans ce sens!!!

Perso je suis super pas open aux cris, chouinements et bagarres. Bon c'est clair que j'ai un gros gros soucis avec ça et quand je suis fatiguée, stressée, je peux pas, je peux pas... Bref!

Mercredi je passe une bonne partie de la journée chez Armelle avec mes puces et ses p'tis gars. Et certaines connaissent son grand William qui est super entier et avec qui ça part dans tous les sens et ma Charlotte qui supporte pas trop les contacts physiques avec les autres enfants, sauf exceptions! C'était vraiment mal parti au départ.William cherchait le contact à sa façon donc plutôt de manière violente et Charlotte hurlait car elle voulait pas qu'il l'a touche. Et moi je cherchait absolument à les faire taire, à leu trouver une solution, j'intervenais tout le temps. Ca a du durer une heure comme ça, ça hurlait, les enfants arrivaient pas à jouer ensemble, la cata!!!

Donc on est passé au repas et avec Armelle, on s'est dit, on va les laisser se débrouiller tous seuls. J'ai soufflé un bon coup, et on décide de rester dans la maison et les enfants dehors (on pouvait les voir quand même!) J'explique à Charlotte que maintenant elle devait dire directement à William ce qui ne lui plait pas et voir avec lui pour que ça se passe bien. Et que si vraiment ça ne va pas qu'on était dans la maison. Armelle a fait la même chose avec William. Les cris ont du continué 15 min je dirais. J'ai pris sur moi, pour Armelle c'était plus facile! Je ne suis pas intervenu même quand Charlotte hurlait. Et au bout de 15min les hurlements ont changé de ton et en fait ils se bidonnaient à crier comme des fous!!!! Et au final ils ont passé un super moment ensemble, et on a bien senti qu'ils y ont mis du leur... Ils ont réellement fait des efforts! Et nous on a pu passer un moment tranquille, chouette!!!

C'est bien, ça me fait de l'entrainement pour plus tard!!!! Mais c'est vraiment dur pour moi de me dire, n'intervient pas tout de suite, laisse faire, c'est dans les conflits qu'on apprend aussi à se connaitre et à s'apprécier!
Je passe juste pour preciser que William a fait des gros efforts toute la journée (et c'est dur à 2ans) pour ne pas faire mal, et être "doux" (on est une famille très "contact", bisous, papouilles, chatouilles...) . Je lui ai même dit le soir que c'était surement difficile de se retenir mais qu'il avait réussi à rester calme, il n'a ni tappé, ni mordu, j'étais très fier de lui, car en ce moment, il fait des gros progrès dans ce sens. Je ne veux surtout pas lui coller l'étiquette "dangereux monstre violent" sur le dos, j'ai déjà eu du mal à retirer l'étiquette "canibal" après la journée chez Sandrine, alors on releve les efforts, et les points positifs :
à partir du midi ( quand on les a laissé se débrouiller), ils ont joué ensemble, ont crié de joie, pataugé, rigolé... et on n'a pas eu à intervenir à leur demande. Effectivement, des fois, la tentation est grande d'aller leur demander ce qui se passe, mais si ils reglent le problème entre eux... Quand Charlotte a été éclaboussée, elle s'est un peu poussée sans hurler, et au final, elle est revenue patauger et a bien rigolé. Quand William s'est réveillé de sa sièste, Charlotte est vite venue le voir pour lui dire "je suis content de te voir"... plutôt bien tout ça, non?!
Revenir en haut Aller en bas
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Disputes frères/soeurs   Sam 4 Juil 2009 - 7:13

Un truc à retenir : avant d'essayer de règler un problème, identifiez bien à QUI il appartient ...

Vous ne pouvez règler que VOS problèmes, pas ceux des autres. Dans ceux des autres, vous intervenez en médiateur mais un médiateur n'a pas d'obligation de résultat = ce n'est pas son problème si les médiés n'arrivent pas à s'entendre au final.

Et dernière chose : pour aider les autres dans une situation qui VOUS pose pb, vous devez d'abord règler VOTRE problème.

Dans le cas de Caroline, le 1er problème est le sien = elle ne supporte pas de voir ses enfants se disputer (pour diverses raisons qui relèvent toutes de la valeur = la façon dont elle imagine les relations frères/soeurs). Donc elle doit commencer par règler SON problème.
Ensuite elle pourra aider les enfants à règler leur éventuel problème (si ça en pose un) ...

Un exemple : une psy que je vois m'explique qu'elle a reçu en consultation une mère avec ses 2 enfants. les 2 enfants se disputent sans arrêt, se crient dessus. La mère a tout essayé et c'est toujours pareil.
La psy reçoit les enfants séparèment de la mère et leur pose la question "alors pourquoi vous vous disputez ?" ... réponse des enfants "parce que ça fait crier maman et que c'est rigolo" Shocked
Donc toute tentative de médiation entre les enfants aurait été vouée à l'échec cr les enfants n'avaient pas de pb et étaient même d'accord pour se chamailler !

Donc je le répète = identifiez BIEN le problème avant de chercher des solutions.
Une bonne solution au mauvais problème ne changera rien au final

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 42
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: Disputes frères/soeurs   Sam 4 Juil 2009 - 13:36

Oups,j'ai raté pleins de messages!
Bon, je voiq que je ne suis pas la seule à ne pas supporter les cris (hein vougy!?)...
Terrible le coup des enfants qui se disputaient pr faire crier leur mère.... sales gosses!!!!! lol!
La théorie sur la médiation est très intéressante, mais ça me semble la lune à atteindre!! Je pense que souvent, comme dit Sandrine, c'est MOIqui ai un pb, et donc, je ne peux pas le aider. J'ai un peu réfléchi et je pense que je culpabilise du statut recomposée de ma famille (genre : les pauvres "grands" - ceux de mon mari - on leur a imposé une petite soeur, et si il n'y avait pas eu divorce, il n'y aurait pas eu petite soeur et idem pour la petite). J'ai du mal à assumer les conséquences que vivent les enfants, et j'ai tendance à oublier qu'on forme qd même une famille (et qu'en plus dans les familles "normales" il y a pleins de disputes entre les enfants de la même fratrie). Je crois qu'il faut que j'arrête de culpabiliser et me dire que c'est normal.
En tout cas, je vais essayer de noter comment se déroule la prochaine dispute et s'il y en a une d'ici demain, on pourra décortiquer!
Bon, faut que je file, j'ai mon gâteau à finir pr demain, moi!
Merci en tout cas pour votre présence préciseuse, comme d'hab...
Revenir en haut Aller en bas
djoulaye
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8163
Age : 40
Localisation : Groslée
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: Disputes frères/soeurs   Sam 4 Juil 2009 - 14:46

C'est sûr qu'une famille recomposée ne doit pas être simple à gérer... Personnellement je ne pense pas non plus qu'il faille occulter cette particularité, il y a forcément des difficultés spécifiques à cette situation. Mais culpabiliser, ça non ! Facile à dire hein, je comprends bien ce que tu veux dire Caroline, moi j'ai une copine qui a divorcé alors que ses enfants avaient 3 et 4 ans, donc forcément je me suis imaginée dans la même situation, et mon homme aussi d'ailleurs, ça nous a bien perturbés ! On a toujours l'impression que les choses sont bien plus terribles pour les enfants, parce qu'ils subissent ce que les adultes leur imposent. C'est un peu vrai mais en même temps, ils ont une capacité d'adaptation énorme en général... bien supérieure à celle des adultes. Sans doute parce qu'ils vivent plus "dans l'instant" que nous.

Mais ce genre de sentiments, tu peux peut-être leur en parler, si ce n'est pas déjà fait ?

Ce qui est sûr c'est que tes enfants et ceux de ton mari ont de la chance de vivre avec toi : tu essaies de te remettre en question, d'améliorer les choses, tout le monde n'en a pas le courage...
Revenir en haut Aller en bas
http://julieportage.canalblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Disputes frères/soeurs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Disputes frères/soeurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ecart d'âge entre frères/soeurs
» tape et répond
» rech. Frères/soeurs nés en 1951 et 1954
» Session hiver 2011 des ateliers "Rivalités entre frères et soeurs"
» Atelier "Frères et soeurs sans rivalités"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de Simplement Parents :: Entre nous :: Parentalité ou le quotidien avec nos enfants-
Sauter vers: