Notre association a pour but de créer des lieux de rencontre, d'information et d'échange pour les parents.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
CalendrierCalendrier
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 14 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 14 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 635 le Dim 19 Fév 2012 - 19:58
Derniers sujets

Partagez | 
 

 Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 42
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Lun 31 Aoû 2009 - 19:32

Coucou!
Voilà, ma Agathe est dans sa période culinaire : "j'aime paaaaaaas", pour TOUT!!! Mad
Sauf les pâtes, les pizzas, le pain, la viande et le fromage. Je vais résumer aux légumes et légumineuses.
C'est à coup sûr, si elle ne connait pas : j'aime pas.
Et même des trucs qu'elle aimait avant.
Je sais que c'est une phase (d'affirmation?), mais je ne sais pas comment réagir face à ses "j'aime pas". L'écouter oui, mais pas accepter. Pour sa santé, elle ne peut pas manger QUE des pâtes et de la viande. Surtout qu'elle est déjà un peu rondelette, les légumes et les fruits ne lui feraient pas de mal. Je ruse pour lui faire des légumes "appétissants", et nous en mangeons avec elle avec plaisir, mais pas d'effet miroir pr l'instant...
Donc, êtes-vous passé par des périodes similaires et comment vous en êtes-vous sorti?
scratch
Je ne voudrais pas que les repas deviennent une lutte de "pouvoir" entre nous. Pr l'instant, on l'oblige à goûter à tout, avant de décréter qu'elle n'aime pas. Et de manger qlq cuillères, mais c'est fatiguant de négocier en permanence pour qu'elle mange ses légumes.
HEEEEELP!
Revenir en haut Aller en bas
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Lun 31 Aoû 2009 - 21:27

Déjà, avoue-toi la vérité ... C'est-à-dire quel est le sentiment que tu ressens vraiment ... Si tu devais faire un VRAI message-je d'affirmation à ta fille pour lui expliquer ce qui se passe, ça donnerait un truc du genre "quand tu ne veux pas manger tes légumes, moi ta maman, j'ai peur que tu ne soies pas en bonne santé et que tu grossisses trop" ...

L'habituel "c'est bon pour la santé", les enfants s'en moquent éperdument et je suis partisane de leur exprimer notre vrai besoin.
D'abord, ça te permettra aussi de faire le point sur tes motivations, sans doute aussi de décompresser aussi un peu sur tes attentes et de relativiser un peu tout ça.

Et si tu lui dis ce message-je là (le "j'ai peur"), c'est très impliquant pour TOI et ça suppose que tu acceptes aussi de reconnaitre que cette peur est la tienne et non celle de l'enfant (cf Salomé).
Ca veut dire qu'il faut essentiellement aussi que TOI, tu cherches à te sortir de cette peur.

"Bien manger" est une valeur par définition ... et comme pour tout conflit de valeur, pose-toi la question de l'exemple que vous donnez (chez vous, tout le monde mange avec plaisir des légumes ? personne ne grignote des sucreries pour se consoler ou se faire plaisir ? par exemple) ... et de sa cohérence avec le discours tenu.
Autre chose : il y a toujours un âge où les enfants trnasgressent nos valeurs ... la transgression est jouissive. Plus tu lui mettras la pression sur une valeur plus elle va s'opposer sur cette valeur Very Happy ...

On peut très bien maigrir en ne mangeant que des pâtes et de la viande, ou même du chocolat (si si je vous assure ... Lisez Zermati et Apfeldorfer) ...
Donc perso je n'insisterai pas ... et si c'est vraiment important pour toi, dis-lui juste ton message-je (j'ai peur que ...).

A noter quand même que je ne propose pas un autre menu que celui de la famille. Si j'ai fait des légumes et que mes enfants (enfin surtout Ysaline actuellement) me dit "je n'aime pas", je dis OK, je lui mets quand même qq légumes dans l'assiette et on passe ensuite à la suite du repas. Je ne propose pas une ration supplémentaire de fromage ou de dessert parce qu'il n'y a pas eu légumes (pas de suppression non plus pour "punition" de non mangeage de légumes lol! ).
Très souvent, elle finit par manger ses légumes sans qu'on lui dise rien ... Parfois elle ne les mange pas mais peu importe ...

Je ne suis pas sure d'être très claire mais voilà les grandes lignes ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 42
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Mar 1 Sep 2009 - 7:20

Si si c'est clair!
Merci pr ta réponse (je n'en espérait pas moins venant de toi! Wink.
Oui, c'est vrai que j'ai peur pour sa santé, surtout pour son poids et le retentissement que ça peut avoir sur son "image" (que les autres se moquent, qu'elle soit "handicapée" à la gym, etc). Il y a des pb d'obésité dans la famille et en ne mangeant pas de légumes, je me dis qu'elle ne se donne pas les bonnes cartes...
Je vais donc reformuler auprès d'elle.
Mais tu as raison, je sens qu'il y a bcp d'opposition dans cette phase, et que ce n'est pas uniquement une affaire de goût. il faut que jeunesse se passe!
lol!
On va appliquer ta méthode de la non-compensation par autre chose (parce que c'est ce qui me dérange aussi, on n'est pas au resto, je ne peux pas faire 1 menu spécial par personne!). Parce que bien souvent, je me dis "ouh là là, elle va avoir faim", et on trouve un compromis (elle est encore très biberon le soir). Mais je ne m'y retrouve pas, parce que j'ai l'impression de participer à son "exclusion" du repas familial (qu'elle provoque par son "j'aime pas - j'en veux pas", et qlq part de "céder". Je suis contradictoire sur ce plan, parce qu'elle a des réserves!!

.
Revenir en haut Aller en bas
djoulaye
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8163
Age : 41
Localisation : Groslée
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Mar 1 Sep 2009 - 18:54

Bah alors, tu as peur qu'elle ait faim ou qu'elle grossisse ? faudrait savoir lol!

Je compatis Caroline, parce que chez nous c'est un peu pareil avec Hector, sauf que lui serait plutôt trop maigre... Moi j'ai peur qu'il ne grandisse pas correctement, qu'il manque de vitamines, et aussi qu'il n'aime jamais les légumes comme son père, c'est un peu énervant je trouve... Chez moi personne n'est difficile côté alimentation, et on aime pas ça les gens difficiles Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://julieportage.canalblog.com
djoulaye
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8163
Age : 41
Localisation : Groslée
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Mar 1 Sep 2009 - 19:12

En fait ce qui m'énerve surtout c'est qu'il refuse de goûter, et qu'il décide d'avance qu'il ne va pas aimer : c'est de l'opposition pure et simple, c'est ça que je supporte mal je pense... j'aimerais tellement qu'il fasse tout ce que je lui demande, et avec le sourire tant qu'à faire Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://julieportage.canalblog.com
Vougy

avatar

Nombre de messages : 6868
Date d'inscription : 28/08/2008

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Mar 1 Sep 2009 - 19:42

15 jours de vacances chez des gens (pleins d'amis différents!!) et une petite Charlotte qui a bien du mal avec des plats pas cuisinés par sa maman... Et du coup, c'est con à dire mais je me suis sentie bien honteuse avec une petite fille trop difficile à mon goût...

Résultat: Charlotte toute constipée à force de manger patates, pates et saucisses... Et depuis notre retour et une cure de bons légumes cuisinés par sa maman et des fruits à volontés, une petite fille scotchée sur les toilettes!!!! lol! lol! lol!

Bon ceci dit, moi je n'aime pas forcé, on lui demande de gouter mais j'insiste jamais, je ne supporte pas qu'on me dise quoi manger alors je ne le fais pas aux autres. Le seul truc, c'est mes courses, j'achète peu de sucreries et comme on est des grignoteurs dans l'âme, des choses acceptables à grignotter...

Un truc aussi, Charlotte est pas super fan de légumes. Elle adore le choux fleur et les courgettes, alors j'en fais une fois par semaine. Les carottes passent en purée et c'est à peu près tout...
Par contre, elle adore grignoter des fruits frais, alors on se fait plaisir, ça compense largement à mes yeux! Moi aussi je préfère boulotter du melon plutôt qu'une platrée de haricot verts...
Revenir en haut Aller en bas
capucine

avatar

Nombre de messages : 1397
Age : 45
Localisation : Nord-Isère
Date d'inscription : 04/01/2009

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Mar 1 Sep 2009 - 20:08

Je ne sais pas si c'est transposable.

Il arrive que Tanguy dise "j'aime pas", mais c'est juste pour énerver .... ça marche terriblement avec son père.
Alors, j'applique la méthode " j'écoute mon enfant" ... "Ah Tanguy, tu n'aimes pas les pâtes, c'est vraiment pas bon, tu n'as pas envie de manger de pâtes ce soir".... ça le fait rire, et il mange les pâtes ...
Revenir en haut Aller en bas
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Mar 1 Sep 2009 - 20:12

capucine a écrit:
Je ne sais pas si c'est transposable.

Il arrive que Tanguy dise "j'aime pas", mais c'est juste pour énerver .... ça marche terriblement avec son père.
Alors, j'applique la méthode " j'écoute mon enfant" ... "Ah Tanguy, tu n'aimes pas les pâtes, c'est vraiment pas bon, tu n'as pas envie de manger de pâtes ce soir".... ça le fait rire, et il mange les pâtes ...

pour l'écoute active ...

Souvent les enfants ont juste envie d'un peu d'attention et s'opposer leur permet d'attirer notre attention. La leur donner avec de l'écoute active, c'est encore mieux :o
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
Célinette

avatar

Nombre de messages : 3448
Age : 40
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Mar 1 Sep 2009 - 20:18

Expérience d'une maman bien moins patiente.... et pas fortiche en écoute... avec un loustic corriace :

Lucas nous a fait ça l'an dernier ( né en janvier 2005.... ça correspond pour l'age !).
Et ici aussi gros risque coté poids. On cumule ça avec les allergies alimentaires... le cocktail idéal pour stresser maman...
Je n'ai pas cédé, je n'ai pas forcé.
Simplement ici, les légumes sont toujours en début de repas. Il ne veut pas manger? Aucun problème. ça ne me dérange pas. Mais son repas est terminé. Je considère qu'il n'a pas faim.
Je lui dit tu n'es pas obligé de manger, mais si on ne mange pas, c'est qu'on n'a pas faim et donc tu n'as pas faim pour la suite. Et ce soir, le menu c'est ça, rien d'autre.
Comme c'est un dur à cuire, il n'a pas cédé et deux trois fois de suite, il n'a pas mangé. Il est allé se coucher ainsi le soir comme à midi...
De temps en temps il refait une petite tentative de "c'est un petit peu pas bon"... mais comme je réponds inlassablement "ah? c'est dommage, ce soir le menu c'est ça et rien d'autre, mais personne ne t'oblige à manger, quand on a fini, on débarrasse, à toi de voir si tu as faim..." Et bien il abandonne vite l'idée et mange tout !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.petitlulu2005.unblog.fr   Mes recettes pour mon fisto
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Mar 1 Sep 2009 - 20:26

Célinette a écrit:
Expérience d'une maman bien moins patiente.... et pas fortiche en écoute... avec un loustic corriace :

Lucas nous a fait ça l'an dernier ( né en janvier 2005.... ça correspond pour l'age !).
Et ici aussi gros risque coté poids. On cumule ça avec les allergies alimentaires... le cocktail idéal pour stresser maman...
Je n'ai pas cédé, je n'ai pas forcé.
Simplement ici, les légumes sont toujours en début de repas. Il ne veut pas manger? Aucun problème. ça ne me dérange pas. Mais son repas est terminé. Je considère qu'il n'a pas faim.
Je lui dit tu n'es pas obligé de manger, mais si on ne mange pas, c'est qu'on n'a pas faim et donc tu n'as pas faim pour la suite. Et ce soir, le menu c'est ça, rien d'autre.
Comme c'est un dur à cuire, il n'a pas cédé et deux trois fois de suite, il n'a pas mangé. Il est allé se coucher ainsi le soir comme à midi...
De temps en temps il refait une petite tentative de "c'est un petit peu pas bon"... mais comme je réponds inlassablement "ah? c'est dommage, ce soir le menu c'est ça et rien d'autre, mais personne ne t'oblige à manger, quand on a fini, on débarrasse, à toi de voir si tu as faim..." Et bien il abandonne vite l'idée et mange tout !

Attention au reste du repas qui devient une "récompense" : si tu manges tes légumes, tu auras du fromage ou du dessert. C'est comme ça qu'on introduit une notion de plaisir affectif en plus du plaisir gustatif et qu'on mange du fromage ou des sucreries pour se réconforter Sad, puisqu'il s'agit d'une "récompense".

Donc perso, j'essaie d'éviter ce genre de choses : il m'arrive très souvent de ne pas avoir faim pour l'entrée mais d'avoir envie du plat par exemple. ou de n'avoir faim que pour des fruits ou un bout de fromage.

C'est pour ça que je déroule le menu normalement : si ma fille ne veut pas de légumes, je lui propose le reste comme si de rien n'était. Soit elle mange, soit elle ne mange pas et voilà tout. Par contre je ne propose pas double ration de de la suite. Ce soir par exemple, il y avait une soupe au blé. Elle n'en a pas voulu et a mangé du fromage à la place. Ensuite elle a voulu un autre morceau de fromage. Je lui ai juste dit que la part de fromage qu'elle avait mangé était déjà bien suffisante, surtout qu'elle avait têté pas très longtemps avant. Je lui ai proposé un fruit qu'elle a mangé et c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
Célinette

avatar

Nombre de messages : 3448
Age : 40
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Mar 1 Sep 2009 - 20:31

Non, la suite du repas ce n'est pas une récompense, mais Lucas est un petit garçon qui cherche sans cesse la limite... et le coup du j'aime pas, on l'a eu avec tout, du riz, des légumes, le dessert aussi. Il n'aime pas les sucreries (un paquet de dragibus acheté début juillet est en train de sécher 3/4 plein dans le placard, il s'en moque éperdument). Donc je pense que la solution dépend beaucoup du caractère et des gouts de chaque enfant.
Je précise que le dernier far aux pruneaux que j'ai fait je lui ai dit "j'en garde une part, je te la mettrai dans ta glacière pour demain à la cantine"... Réponse : non, je préfère la salade de lentilles !
Et il m'a tannée jusqu'à ce que je fasse cuire des lentilles !!! lol
Revenir en haut Aller en bas
http://www.petitlulu2005.unblog.fr   Mes recettes pour mon fisto
capucine

avatar

Nombre de messages : 1397
Age : 45
Localisation : Nord-Isère
Date d'inscription : 04/01/2009

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Mar 1 Sep 2009 - 20:35

Sandrine a écrit:
capucine a écrit:
Je ne sais pas si c'est transposable.

Il arrive que Tanguy dise "j'aime pas", mais c'est juste pour énerver .... ça marche terriblement avec son père.
Alors, j'applique la méthode " j'écoute mon enfant" ... "Ah Tanguy, tu n'aimes pas les pâtes, c'est vraiment pas bon, tu n'as pas envie de manger de pâtes ce soir".... ça le fait rire, et il mange les pâtes ...

pour l'écoute active ...

Souvent les enfants ont juste envie d'un peu d'attention et s'opposer leur permet d'attirer notre attention. La leur donner avec de l'écoute active, c'est encore mieux :o

C'est pas inné .... Merci les ateliers Faber et Mazlish savamment animés par Sandrine pour les 1 001 habiletés !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 42
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Mer 2 Sep 2009 - 6:59

djoulaye a écrit:
et aussi qu'il n'aime jamais les légumes comme son père, c'est un peu énervant je trouve... Chez moi personne n'est difficile côté alimentation, et on aime pas ça les gens difficiles Wink
ah ben exactement comme moi!!! moi j'aime TOUT (sauf les raviolis en boite, mais c'rest dégueu, non?), alors que mon mari fait la tête pour les légumes et les fruits. bonjour l'exemple!
Revenir en haut Aller en bas
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 42
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Mer 2 Sep 2009 - 7:00

djoulaye a écrit:
En fait ce qui m'énerve surtout c'est qu'il refuse de goûter, et qu'il décide d'avance qu'il ne va pas aimer : c'est de l'opposition pure et simple, c'est ça que je supporte mal je pense... j'aimerais tellement qu'il fasse tout ce que je lui demande, et avec le sourire tant qu'à faire Wink
La encore, tout pareil: Aaaaah, ça fait du bien de ne pas se sentir seule!
Revenir en haut Aller en bas
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 42
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Mer 2 Sep 2009 - 7:09

Célinette a écrit:
Non, la suite du repas ce n'est pas une récompense, mais Lucas est un petit garçon qui cherche sans cesse la limite... et le coup du j'aime pas, on l'a eu avec tout, du riz, des légumes, le dessert aussi. Il n'aime pas les sucreries (un paquet de dragibus acheté début juillet est en train de sécher 3/4 plein dans le placard, il s'en moque éperdument). Donc je pense que la solution dépend beaucoup du caractère et des gouts de chaque enfant.

Je suis d'accord avec toi. Agathe aussi est une coriace (mais ça on le savait déjà!!) et elle sait très bien qu'après les légumes viennent les choses plus "sympathiques" comme la viande ou le fromage, puis le dessert. Donc, je trouve aussi trop facile de "passer" sur les légumes et lui donner du reste (même si on ne double pas la ration).
Pour moi, ça revient à céder sur le plan alimentaire, alors qu'elle s'oppose plus sur un plan "psychologique" (comme Célinette, on a aussi la phrase pour les pommes - qu'elle adore-, ou n'importe quoi d'autre, juste pour ne pas faire comme les autres).
Je vais essayer l'écoute active de Capucine couplé avec la méthode tu n'as plus faim...
Chacun son cocktail de solutions!
En tout cas, Vougy, profite bien de ta fille qui "adore" les plats de sa maman, parce que moi, Sad
Revenir en haut Aller en bas
Vougy

avatar

Nombre de messages : 6868
Date d'inscription : 28/08/2008

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Mer 2 Sep 2009 - 8:33

pas tous les plats, loin de là, je te rassure!!!! geek

Pour ces histoires d'ordre de repas... Ici j'ai pas la soucis du fromage, elle n'aime pas ça. Elle a donc 2 plats, le plat principal et le dessert. Quoiqu'elle mange au plat principal elle a son dessert, celui prévu avant!
Et le plat principal c'est quasi toujours un légume, un féculent et une protéine. La protéine c'est rare qu'elle en mange, elle aime pas la viande à part le poulet, ni le poisson, reste les oeufs.
Les féculent ça passe à peu près, mais c'est pas gagné, elle aime pas trop le riz et les pates. Les légumes ça dépend.
Mais je triche, je m'arrange pour que dans les 3 il y ai toujours un qu'elle aime.... Ensuite si elle n'en veut pas, elle mange son dessert.
Le seul truc qu'on impose, c'est le soir si elle mange rien, elle prend un bib de lait, parce que me faire réveiller à 3h du mat par une Charlotte affamée qui veut du lait, non merci!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Célinette

avatar

Nombre de messages : 3448
Age : 40
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Mer 2 Sep 2009 - 12:21

Ben nous désolée si je choque mais il est déjà allé au lit sans manger et je peux te dire qu'il ne s'est pas risqué à nous réveiller...
Il a eu une période si on l'avait écouté il ne se nourissait que de pain.
Maintenant la crise est passée et c'est un bonheur à table. Endives, épinards, courgettes, blettes... seul le riz sucré ne passe pas, mais ça il n'aime pas, c'est clair.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.petitlulu2005.unblog.fr   Mes recettes pour mon fisto
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 42
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Mer 2 Sep 2009 - 13:07

Moi je vois bien que c'est une opposition de positionnement parce que pdt les vacances qu'elle a passé avec ses grands-parents, des 2 côtés, elle a mangé de tout! Salade verte, haricots, poisson! J'ai halluciné! et sans être forcée, d'elle même. Comme quoi... quel plaisir de faire tourner ses parents en bourriques!
lol!
Revenir en haut Aller en bas
Célinette

avatar

Nombre de messages : 3448
Age : 40
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Mer 2 Sep 2009 - 13:59

mdr
Revenir en haut Aller en bas
http://www.petitlulu2005.unblog.fr   Mes recettes pour mon fisto
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: >   Mer 2 Sep 2009 - 17:30

Caroline a écrit:

Pour moi, ça revient à céder sur le plan alimentaire, alors qu'elle s'oppose plus sur un plan "psychologique"

Problème : bien manger est une valeur et tu ne peux forcer personne à adhérer à tes valeurs, pas même (et je dirais même SURTOUT pas tes enfants).
Plus tu forces, plus tu insistes et plus tu crées de la résistance, voir du rejet sur l valeur concernée :/ ...

Et là, tu te braques sur un sujet pour une seule et unique raison = parce que tu as envie d'avoir le dernier mot parce que tu es "celle qui sait" (comment bien manger dans ce cas) parce que tu es l'adulte. Me trompe-je ?

Et là, personnellement, je ne rentre pas dans ces jeux de pouvoir : je ne mène pas une guerre avec mes enfants et ils ne doivent pas obéir juste parce qu'ils sont des enfants et moi une adulte ... mais parce qu'ils ont compris l'intérêt de ce que je leur demande (pour eux ou pour l'entourage).

Obéir à des ordres sans réfléchir, pour moi, ça ne donne pas des adultes autonomes et responsables puisqu'il y a toujours une "autorité supérieure" qui sait mimeux qu'eux ce qu'ils doivent faire. Ca fait soit des gens qui ne savent pas prendre du recul face aux informations et situations et qui vont donc suivre aveuglément l'opinion commune (celle de la télé ou du gouvernement par exemple) ... ou alors ça fait des rebelles qui ne respectent plus rien parce qu'on ne les respecte pas. Bien sur, c'est un un peu extrème ce que je dis et il ya toutes les nuances entre les 2 mais je trouve dommage qu'on mène une guerre dans notre famille pour savoir qui va avoir le dernier mot et qui sera le plus fort, quand on ne cède pas "par principe", "parce que l'enfant doit comprendre qui commande".

Si on ne respecte pas l'enfant en tant que personne autonome et indépendante qui connait ses propres besoins (ce qui ne veut pas dire lui céder tout le temps et sur tout), comment peut-il respecter autrui en tant que tel ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
Vougy

avatar

Nombre de messages : 6868
Date d'inscription : 28/08/2008

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Mer 2 Sep 2009 - 19:05

fait gaffe quand tu parles du gouvernement.... lol!
Revenir en haut Aller en bas
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 42
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Mer 2 Sep 2009 - 19:11

Je comprends ta réflexion Sandrine, mais déjà, je voudrais préciser qu'on n'en est pas à la guerre, loin de là! C'est perturbant d'avoir une opposition récurrente sur les repas, mais on ne se fâche pas à chaque repas non plus. Ce midi il y avait haricots verts, elle "n'aime paaaaaa", mais elle a été OK pr en manger une grosse cuillère.

C'est plus de la "négociation" en permanence.

Par contre, tu dis que tes enfants obéissent quand ils comprennent l'intérêt de ce que tu leur demande, mais dans le même temps, tu dis que la notion de "c'est bon pour leur santé" leur passe à 3000 au dessus de la tête. C'est contradictoire, non?

Perso, j'ai essayé d'expliquer l'intérêt des légumes et des fruits, elle comprend très bien, mais ce n'est pas pour ça qu'elle "obéit".

Et moi, je considère qu'à 3 ou 4 ans, elle n'est pas assez "grande" pour savoir ce qui est bon pour sa santé ou pas. Je ne crois pas que Nutella + biberon + pâtes + fromage soit un régime sain, sur le long terme. Or c'est ce qu'elle mangerait d'elle même.
Qu'une fois "ado", ils décident de ce qu'il veulent manger ou pas, admettons, mais je pense qu'il faut aussi éduquer leurs papilles et leur goût, et que ça passe par un peu de "forcage" à certaines périodes de leur vie, sans que ça altère irrémédiablement leur personnalité d'adulte.

J'ai encore le souvenir de moi petite ne voulant pas manger de la tarte à la rhubarbe, pensant que je n'aimais pas. Mes parents m'ont forcé à goûter et là, j'ai été bien embêté parce que j'ai adoré!! j'ai eu l'air bête d'en redemander, mais on a tous bien rigolé et ensuite, j'ai tjrs mangé de la tarte à la rhubarbe avec plaisir. S'ils ne m'avaient pas forcé, je ne saurais pt-ê pas le goût que ça a et je passerai à côté de ce plaisir.

Enfin, parfois on voit des émissions sur des ados obèses à la télé. ils ne mangent que des trucs gras et sucrés et parfois ne savent même pas comment manger une tomate! je considère que c'est aussi de la responsabilité des parents d'apprendre aux enfants à manger équilibré et sain pour leur santé, en dépit de leur goût parfois.
Sans être extrémistes non plus. A 12 ans, Louis n'aime pas les champignons et Orane a horreur des bananes, et on ne les force pas à en manger.
Revenir en haut Aller en bas
Célinette

avatar

Nombre de messages : 3448
Age : 40
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Mer 2 Sep 2009 - 20:05

J'aurais écrit strictement la même chose que Caroline...
Ma mère qui a des soucis de poids, et garde un souvenir terrible d'assiettes de viande ressortie à répétition (elle n'en mange pas, à 55 ans... c'est au dessus de ses forces depuis petite) alors qu'elle était forcée à manger... a toujours refusé d'imposer à ma petite soeur quelques regles d'équilibre alimentaire de base.
Aujourd'hui la petite a 18 ans... Elle n'avale pas un fruit, pas un légume, se gave de viande et matières grasses...
Elle a 15 kilos à perdre et vient de faire des analyses très alarmantes concernant son taux de cholestérol...
J'estime que sans forcer à manger, il est du devoir éducatif des parents d'enseigner une base d'équilibre alimentaire... tout en respectant le goût de l'enfant. PAs question pour moi de lui ouvrir le bec de force. Mais lui apprendre ce qui est nécessaire pour rester en bonne santé oui. De la même façon que je ne le laisserais pas partir en hiver avec une tenue d'été (ça fait deux semaines qu'il tente de mettre son anorak acheté d'avance pour l'hiver... alors qu'il fait 30 !), je ne le laisserais pas déséquilbrer son régime alimentaire. Mais on n'est pas dans le bourrage de crane non plus, simplement comme je connais les antécédents familiaux, j'essaie d'inculquer quelques bases, après effectivement il en fera ce que bon lui semble.
Et puis après tout, j'estime aussi que je passe énormément d'énergie à préparer des repas variés, équilibrés et toujorus à base de produits de première qualité, alors zut!
Enfin je n'ai pas de problème, Lucas préfère de loin ce qu'il sort de sa glacière que la barquette réchauffée des petits copains à table à la cantine !!! Les allergies alimentaires ça a du bon parfois !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.petitlulu2005.unblog.fr   Mes recettes pour mon fisto
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Mer 2 Sep 2009 - 20:17

Caroline a écrit:
je voudrais préciser qu'on n'en est pas à la guerre, loin de là!
Je me doute bien lol!.
Ce que je veux dire, c'est qu'il faut éviter de se fixer des règles "par principe" (genre "il faut qu'il cède parce que c'est purement psychologique"). C'est ça qui m'a fait réagir en fait

Caroline a écrit:
Et moi, je considère qu'à 3 ou 4 ans, elle n'est pas assez "grande" pour savoir ce qui est bon pour sa santé ou pas. Je ne crois pas que Nutella + biberon + pâtes + fromage soit un régime sain, sur le long terme. Or c'est ce qu'elle mangerait d'elle même.
Que se passerait-il si tu la laissais faire vraiment sur le long terme, sans jamais réagir sur ce régime ? Es-tu sure qu'elle ne mangerait vraiment que ça pendant 10 ans ?
Le problème des "principes" dont je parle plus haut : on croit savoir mieux que les enfants et on leur met la pression alors qu'ils sont capables de bien polus de choses que ce qu' on croit.

il y a qq années une expérience a été menée dans une école (en Scandinavie je crois). Ils ont mis à disposition des enfants un buffet avec TOUT à disposition et à volonté (fruits, légumes, viande, sucreries, gâteaux, féculents, ...) mais sans personne pour leur dire "mange ci ou ça".
Les premiers jours, les enfants se sont rués sur les choses habituellement interdites ou restreintes (frites, gâteaux, glaces, ...). Au bout d'une semaine, la totalité des enfants se composait naturellement des menus dignes d'un diététicien sans aucune intervention extérieure et en suivant seulement leurs envies.
Je trouve que cette expérience donne grandement à réfléchir sur ce qu'on essaie d'inculquer à nos enfants ...
Une personne en surpoids (un enfant comme un adulte) mange souvent trop soit pour compenser autre chose, soit pour attirer l'attention (si je ne mange pas bien, mes parents prêtent attention à ce que je mange donc s'occupent de moi), soit pour se "cacher" (les kg en trop enrobent la personne qui n'est pas "bien" et la cachent). Il y a bcp de psychologique dans le surpoids et dans le fait de manger trop ou vraiment mal.
Et le pb, c'est que plus tu lui mets la pression sur ça, plus c'est un moyen à la fois de te résister et d'attirer ton attention. Ca lui donne un levier formidable sur toi ...


Caroline a écrit:
J'ai encore le souvenir de moi petite ne voulant pas manger de la tarte à la rhubarbe, pensant que je n'aimais pas. Mes parents m'ont forcé à goûter et là, j'ai été bien embêté parce que j'ai adoré!! j'ai eu l'air bête d'en redemander, mais on a tous bien rigolé et ensuite, j'ai tjrs mangé de la tarte à la rhubarbe avec plaisir. S'ils ne m'avaient pas forcé, je ne saurais pt-ê pas le goût que ça a et je passerai à côté de ce plaisir.

Et peut-être que si on ne t'avait pas forcé, la fois suivante, tu en aurais mangé la fois suivante sans faire d'histoires ... et en plus tu n'aurais pas été embêtée de devoir avouer que tu avais aimé ça.


Caroline a écrit:
Enfin, parfois on voit des émissions sur des ados obèses à la télé. ils ne mangent que des trucs gras et sucrés et parfois ne savent même pas comment manger une tomate! je considère que c'est aussi de la responsabilité des parents d'apprendre aux enfants à manger équilibré et sain pour leur santé, en dépit de leur goût parfois.

D'accord avec le fait que les parents doivent PROPOSER une alimentation saine. C'est ce que j'appelle montrer l'exemple = manger eux-mêmes cette alimentation et montrer à l'enfant que c'est bon, sain, etc ...

Mais en dépit de leur goût, alors niet pas d'accord.
D'abord parce que, comme le montre l'exemple du buffet plus haut, quand on arrête d'essayer de contrôler la façon de s'alimenter des gens, ils mangent quand ils ont faim, à leur faim ... et maigrissent. Je te conseille de lire Zermati et Apfeldorfer : tu vas y découvrir des choses très intéressantes sur le surpoids et sur les méfaits du contrôle sur la bouffe.

En gros, plus tu essaies de contrôler et plus tu perds le contrôle ...
Et ça conduit au surpoids, voir à l'obésité : plus un enfant a été mis au régime et plus il a de risques de devenir obèse :/ ...

Ensuite parce que les ados obèses ont - comme je le dis plus haut - d'autres pb. L'obésité est un symptôme non une cause.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Mer 2 Sep 2009 - 20:31

Célinette a écrit:
Non, la suite du repas ce n'est pas une récompense,
Ben ...
Définition du Larousse :
récompense = don que l'on fait à quelqu'un en reconnaissance d'un service ou d'un mérite particulier

Dans ce cas, le "mérite particulier" est celui de manger ses légumes et le don, c'est la suite du repas Shocked ...
Donc la suite du repas est bien une récompense pour le fait d'avoir mangé ses légumes ... Puisque s'il ne les mange pas, il n'a pas la suite du repas geek

La notion inculquée ici est donc "manger ses légumes demande un effort particulier qui mérite récompense". Les légumes deviennent donc le truc pas franchement agréable par lequel il faut passer pour obtenir une récompense Shocked

... Exactement l'effet inverse de celui recherché qui est que l'enfant mange avec plaisir ses légumes (seule façon de garantir à long terme que l'enfant va manger des légumes ...). Parce que si l'enfant mange ses légumes contraint et forcé ... dès que vous ne serez plus derrière son dos (à la cantine, quand il sera étudiant, ...), ben qu'est-ce qu'il va faire ? Il va en profiter pour bouffer tout et n'importe quoi lol!

Alors que s'il prend un vrai plaisir à manger ses légumes, sans arrière pensée, c'est une chose qui lui sera vraiment acquise pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
Célinette

avatar

Nombre de messages : 3448
Age : 40
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Mer 2 Sep 2009 - 20:43

Non, SAndrine, simplement le repas a une suite de plats ici, et quand on n'a pas faim pour le premier, on n'a pas faim pour le deuxième, quel qu'il soit.
Quant à manger seul... Lucas a son repas en libre service tous les midis et crois moi quand il reste quelque chose dans la glacière le soir, c'est toujours un dessert !!!
Ce soir il a fallu dire "stop" au regard de la quantité de salade verte ingurgitée... Et pourtant la suite c'était pommes de terre, yaourt et fruit...
Ici les placards qui contiennent les gateaux, le chocolat et autres sont au ras du sol et jamais verrouillés... Et bien ce soir il s'est fait gronder parce qu'il m'a piqué... une barquette de tomates cerises !
Je pense qu'une maman décèle bien la raison du "j'aime pas"... et dans le cas de Lucas c'est souvent une suite à quelque chose qui lui a déplu... un chantage... Tu as refusé celà... et bien je refuse de manger. Alors ma réponse c'est "tu vceux refuser? et bien refuse... mais assume ta décision." Il est alors face à ses responsabilité. L'assiette de légumes ne ressortira pas au gouter, la vie continuera juste son cours habituel, sans que je ne gronde ou autre.
Et ici la récompense c'est plutôt une histoire en plus, un compliment... jamais une nourriture.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.petitlulu2005.unblog.fr   Mes recettes pour mon fisto
Célinette

avatar

Nombre de messages : 3448
Age : 40
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Mer 2 Sep 2009 - 20:45

Pour aller quand même dans ton sens SAndrine, j'ai toujours dû me battre avec la mamie qui, petit, lui posait le dessert sur la table en lui disant si tu manges ta purée mamie donne la compote... ça oui c'est un dessert récompense.
D'ailleurs au passage, ici le dessert c'est pas à tous les repas ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.petitlulu2005.unblog.fr   Mes recettes pour mon fisto
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Mer 2 Sep 2009 - 21:05

Celinette, j'avoue que je ne comprends pas bien ton attitude face aux repas en fait.
S'il n'y a pas de pb d'alimentation et que ton fils mange bien de tout, pourquoi faire un enjeu des légumes ?

Si ton fils exprime de cette manière qu'il n'est pas content pour autre chose, peut-être y a-t-il une autre façon de gerer l'autre chose qui eviterait que ça se transforme en conflit sur la bouffe ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
Célinette

avatar

Nombre de messages : 3448
Age : 40
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Jeu 3 Sep 2009 - 7:20

Il n'y a aujourd'hui aucun conflit sur les repas à la maison, mais l'an dernier il a tenté de s'engouffrer dans la brèche... Et comme pas mal de parents on est passés par la période "j'aime pas".
Lucas a déjà un régime alimentaire strict compte tenu de ses allergies, tu imagines l'enfer pour moi si en plus de ça monsieur décide de son menu du jour...
Et même si je suis d'accord qu'il faut être à l'écoute de ses enfants et respecter leurs goûts, j'estime que dans une famille ce sont les parents qui décident, pas les petits.
Ma manière de voir est peut être un peu rétrograde ou sévère, mais je reste persuadée qu'on se structure ainsi et que les enfants ont besoin d'un cadre à l'intérieur duquel on peut aménager quelques libertés, mais d'un cadre ferme. Et selon le caractère du gamin, on est plus ou moins contraints d'affirmer ce cadre.
J'ai la même réaction sur le rangement de la chambre, l'heure du coucher, la douche et le brossage des dents, la politesse, rien d'insurmontable, juste trois ou quatre valeurs auxquelles nous tenons, qui nous ont été inculquées par nos parents et qui nous ont bien aidé à devenir les adultes imparfaits mais bien dans leurs baskets que nous sommes.
Sinon, pas d'enjeu particulier sur les légumes, simplement une priorité sur l'équilibre alimentaire, ce qui n'empêche pas de temps à autre que je fasse des frites ou autre, mais pour moi ça fait partie des choses essentielles, c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.petitlulu2005.unblog.fr   Mes recettes pour mon fisto
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Jeu 3 Sep 2009 - 7:34

Célinette a écrit:
Il n'y a aujourd'hui aucun conflit sur les repas à la maison, mais l'an dernier il a tenté de s'engouffrer dans la brèche... Et comme pas mal de parents on est passés par la période "j'aime pas".
Lucas a déjà un régime alimentaire strict compte tenu de ses allergies, tu imagines l'enfer pour moi si en plus de ça monsieur décide de son menu du jour...
Et même si je suis d'accord qu'il faut être à l'écoute de ses enfants et respecter leurs goûts, j'estime que dans une famille ce sont les parents qui décident, pas les petits.
Ma manière de voir est peut être un peu rétrograde ou sévère, mais je reste persuadée qu'on se structure ainsi et que les enfants ont besoin d'un cadre à l'intérieur duquel on peut aménager quelques libertés, mais d'un cadre ferme. Et selon le caractère du gamin, on est plus ou moins contraints d'affirmer ce cadre.
J'ai la même réaction sur le rangement de la chambre, l'heure du coucher, la douche et le brossage des dents, la politesse, rien d'insurmontable, juste trois ou quatre valeurs auxquelles nous tenons, qui nous ont été inculquées par nos parents et qui nous ont bien aidé à devenir les adultes imparfaits mais bien dans leurs baskets que nous sommes.
Sinon, pas d'enjeu particulier sur les légumes, simplement une priorité sur l'équilibre alimentaire, ce qui n'empêche pas de temps à autre que je fasse des frites ou autre, mais pour moi ça fait partie des choses essentielles, c'est tout.

Je pense que plus l'enfant a un caractère fort, plus il va se durcir si tu es dure avec lui en fait.
L'éducation non violente ne consiste pas à laisser tout faire mais à fixer des limites d'une autre manière, notamment en pratiquant l'affirmation positive de soi pour amener l'enfant à prendre conscience de l'impact que son comportement a sur les autres.

Pour moi, c'est ce qui sociabilise le plus un enfant = comprendre que quand il fait une chose, les autres la subissent aussi.

Un enfant qu'on respecte et qui a conscience de l'impact de son comportement sur les autres intègre de façon naturelle les règles de vie en société et s'adapte très rapidement.

Je pense que quand on se voit imposer des règles qu'on ne comprend pas, comme je le disais plus haut, soit on applique sans comprendre, soit on finit par se rebeller contre ces règles.
C'est ce qui me gêne dans l'autorité "pure", du genre "l'adulte sait et pas l'enfant".
Or les enfants ont des capacités bien plus importantes qu'on ne le croit à estimer leurs propres besoins sur différents aspects et ils sont aussi naturellement respectueux d'autrui si on les respecte et si on pratique avec eux une communication "non violente" (écoute active notamment et affirmation positive).

Après il n'y a pas de façon rétrograde, simplement chacun fait à sa façon. Je ne voudrais pas que tu vois du jugement dans ce que je dis mais simplement j'expose mon point de vue sur la question et ma façon de voir les choses.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
Célinette

avatar

Nombre de messages : 3448
Age : 40
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Jeu 3 Sep 2009 - 7:58

Ne t'inquiète pas je ne vois pas de jugement dans tes propos et c'est intéressant d'échanger nos points de vue, d'autant que nous avons à mon avis des façons assez différentes de procéder.
Je ne suis pas dure particulièrement, mais je pense qu'en effet je fais partie des parents assez stricts ou sévères, je n'arrive pas à choisir le mot juste.
J'y ai bien souvent réfléchi, parce que je crois aussi qu'il est nécessare de prendre du recul de temps en temps et de se remettre en question.
A mon sens il y a plusieurs raisons à ma façon de faire. D'abord une histoire familiale, j'ai moi même été une enfant très docile mais mon frère et ma soeur en ont fait voir à ma mère jusqu'à l'en rendre malade. Elle a fini par ne plus être l'autorité de la maison et elle subit ses enfants. Et aujourd'hui ce sont deux adultes (enfin ma soeur n'a que 18 ans) qui faut d'autorité parentale ont abandonné leurs études, ont banni toute règle d'hygiène de vie et sont tous deux en difficulté. Mon frère est père de famille et en grande difficulté avec ses filles. Tout deux ont des problèmes de santé liés à leur mauvaise hygiène alimentaire, au manque de sommeil, au tabagisme important et à la consommation régulière d'alcool lors de soirées...
L'autre raison majeure, je pense, c'est mon état de santé. Je suis obligée de me "protéger" pour préserver ma santé. Je fait tout ce que je peux pour être en état de donner le maximum à ma famille, mais il y a des jours où c'est physiquement très dur, et certainement que ça ne joue pas en faveur de ma patience !!! Là je suis en maternité, sinon je travaille 42h par semaine de 8h à 18 ou 19h. Donc "faut que ça tourne !"
Et aucune règle n'est imposée sans que Lucas n'en comprenne le sens. Il est d'ailleurs tout à fait capable de les expliquer lui même...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.petitlulu2005.unblog.fr   Mes recettes pour mon fisto
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 42
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Jeu 3 Sep 2009 - 8:04

Sandrine a écrit:

Pour moi, c'est ce qui sociabilise le plus un enfant = comprendre que quand il fait une chose, les autres la subissent aussi.
Un enfant qu'on respecte et qui a conscience de l'impact de son comportement sur les autres intègre de façon naturelle les règles de vie en société et s'adapte très rapidement.

Je voudrais te redemander ton avis sur cette notion (je me cite ci-dessous) :
"Tu dis que tes enfants obéissent quand ils comprennent l'intérêt de ce que tu leur demande, mais dans le même temps, tu dis que la notion de "c'est bon pour leur santé" leur passe à 3000 au dessus de la tête. C'est contradictoire, non?"

Penses-tu qu'à 3 ou 4 ans, les enfants peuvent mesurer TOUT l'impact de leurs décisions? Moi je pense que non. par exemple, tu as beau leur expliquer qu'il ne faut pas mettre les doigts dans la prise de courant (exemple extrême, j'en conviens) en leur disant qu'ils risquent d'en mourir, je suis sûre qu'ils ne mesurent pas la gravité de "mourir". Agathe est tout juste en train de réaliser que quand on est mort, c'est pour toujours (et c'est très lent comme acquisition), donc comment peut-elle être consciente de la conséquence de son acte?

Idem pour le fait de devenir "gros" en mangeant "mal" : à leur âge, ils ne voient pas l'inconvénient d'être gros, c'est juste un "état" physique. ils n'imaginent pas les conséquence sur leur santé, leur image, etc...

Enfin, par rapport à laisser l'enfant décider de ce qu'il veut manger (en supposant qu'il se "régule" tout seul, ce que je veux bien croire), encore faudrait-il qu'il ai le frigo et les placards à disposition, et que tout ça soit rempli de tas de choses diverses et variés. Autrement dit, cette expérience du buffet est "facile" à réaliser dans le cadre d'une expérience, mais pas dans la vraie vie!! Je n'ai pas en permanence de tout à lui proposer. Et puis, ça rejoint aussi des valeurs (oui, des valeurs, je sais Embarassed ) : on n'est pas au resto quand on mange à la maison : on a le droit de ne pas aimer, mais pas de décider ce qu'on mange "à la carte". Le travail du cuisinier se respecte, et je trouve qu'il faut aussi aider nos enfants à le respecter. Oui, c'est une valeur, je sais.

En fait, je ne vois pas comment appliquer "en pratique" ta théorie (qui me semble "idéale" toutefois, quand tout se passe bien). Et à l'inverse, on ne gave pas non plus nos enfants s'ils n'aiment pas le plat!
Very Happy

Ah là là, je sens que les ateliers "parler et écouter......" vont remuer bien des choses!
lol!
Revenir en haut Aller en bas
Célinette

avatar

Nombre de messages : 3448
Age : 40
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Jeu 3 Sep 2009 - 8:13

Dommage que je sois trop loin (et trop grosse !!!!) pour y participer !
Mais je suis d'accord pour dire que dans une famille, le travail de chacun est à respecter.
Ainsi si je refuse de modifier le menu préparé (bien sûr je ne vais pas faire exprès de le composer des aliments les moins appréciés...), je ne tolère pas plus que Lucas (ou nous d'ailleurs !) n'entre dans la maison avec ses baskets pleines de terre ou ses bottes mouillées ! Et si son père et moi faisons le nettoyage de la maison, c'est à lui de ranger ses jouets pour que le champ soit libre. Ainsi il sait où sont ses affaires et en a la responsabilité. Un partage des tâches à la mesure des possibilités de chacun pour avoir plus de temps pour faire des choses plus ludiques en famille (je demande à Lucas de ranger sa chambre, mettre son linge au sale, ranger ses chaussures dans le tiroir, débarasser une chose de son choix lorsqu'il sort de table pour nous aider)
Mais ça c'est une autre histoire... !
Après tout est à moduler selon l'enfant, mais c'est vrai qu'ils ont des capacités de compréhension assez étonnantes et j'avoue que Lucas m'a toujours surprise par sa maturité face à ses allergies alimentaires. J'ai rarement vu un petit garçon arriver à garder dans sa poche un bonbon offert par un copain pour demander à maman s'il ne contenait pas de lait... Et il l'a encore fait hier. Malheureusement le bonbon n'était pas bon pour lui, il l'a simplement offert à son papi !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.petitlulu2005.unblog.fr   Mes recettes pour mon fisto
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 42
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Jeu 3 Sep 2009 - 8:21

Célinette a écrit:
Dommage que je sois trop loin (et trop grosse !!!!) pour y participer !
Mais je suis d'accord pour dire que dans une famille, le travail de chacun est à respecter.
Ainsi si je refuse de modifier le menu préparé (bien sûr je ne vais pas faire exprès de le composer des aliments les moins appréciés...), je ne tolère pas plus que Lucas (ou nous d'ailleurs !) n'entre dans la maison avec ses baskets pleines de terre ou ses bottes mouillées ! Et si son père et moi faisons le nettoyage de la maison, c'est à lui de ranger ses jouets pour que le champ soit libre. Ainsi il sait où sont ses affaires et en a la responsabilité. Un partage des tâches à la mesure des possibilités de chacun pour avoir plus de temps pour faire des choses plus ludiques en famille (je demande à Lucas de ranger sa chambre, mettre son linge au sale, ranger ses chaussures dans le tiroir, débarasser une chose de son choix lorsqu'il sort de table pour nous aider)
Mais ça c'est une autre histoire... !
Après tout est à moduler selon l'enfant, mais c'est vrai qu'ils ont des capacités de compréhension assez étonnantes et j'avoue que Lucas m'a toujours surprise par sa maturité face à ses allergies alimentaires. J'ai rarement vu un petit garçon arriver à garder dans sa poche un bonbon offert par un copain pour demander à maman s'il ne contenait pas de lait... Et il l'a encore fait hier. Malheureusement le bonbon n'était pas bon pour lui, il l'a simplement offert à son papi !

je crois que les enfants "malades" acquièrent une maturité particulière, encore plus vite que les autres.

Pour le reste, je suis sur la même longueur d'onde que toi. Moi , j'ai eu un père très sévère et j'en garde des "séquelles", mais aussi des bonnes choses, c'est ce qui est difficile à gérer une fois adulte. Et puis, simplement, on n'est jamais PARFAIT, non!? Des parents suffisamment bons, je crois que c'est ça. Et sans me lancer des fleurs, vu comment je réfléchis à tout, je suis sur la bonne voie de la mère suffisamment bonne!!

Alors "manges tes légumes et tais-toi!!"
Je rigooooooole!
lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Jeu 3 Sep 2009 - 8:39

Caroline a écrit:

Je voudrais te redemander ton avis sur cette notion (je me cite ci-dessous) :
"Tu dis que tes enfants obéissent quand ils comprennent l'intérêt de ce que tu leur demande, mais dans le même temps, tu dis que la notion de "c'est bon pour leur santé" leur passe à 3000 au dessus de la tête. C'est contradictoire, non?"
Alors en fait, le pb c'est qu'on parle de 2 choses différents. Dans un cas, on parle de besoin (= quand le comportement de l'enfant a sur moi un effet concret en termes de perte de temps, d'argent, de contrainte, ...). Dans ce cas, l'enfant obéit en général sans difficulté quand il a compris ce que son comportement avait de gênant pour toi.
Quand on parle d'alimentation, il s'agit d'une valeur. La valeur, c'est quand le comportement de l'autre heurte seulement une croyance, une attente que tu as. Si ton enfant est gros, quel impact cela a-t-il sur toi ?

Caroline a écrit:
Penses-tu qu'à 3 ou 4 ans, les enfants peuvent mesurer TOUT l'impact de leurs décisions? Moi je pense que non. par exemple, tu as beau leur expliquer qu'il ne faut pas mettre les doigts dans la prise de courant (exemple extrême, j'en conviens) en leur disant qu'ils risquent d'en mourir, je suis sûre qu'ils ne mesurent pas la gravité de "mourir". Agathe est tout juste en train de réaliser que quand on est mort, c'est pour toujours (et c'est très lent comme acquisition), donc comment peut-elle être consciente de la conséquence de son acte?

Pas tout à fait tout non mais presque.
L'enfant, même s'il ne comprend pas le danger, est toujours à même de comprendre que TOI tu es inquiète. Et il doit aussi apprendre à respecter cela (c'est TRES important justement !). Mais ça veut dire que toi aussi tu dois respecter son inquiétude dans d'autres cas (ne pas lui dire "mais non, ce n'est pas grave !" ou "mais ne t'inquiète donc pas pour ça, c'est vraiment pas grand chose" par exemple). C'est ça l'écoute active.

L'électricité est un bon exemple : c'est un danger invisible et pas très compréhensible pour un tout-petit donc c'est typiquement un danger dont il faut les protéger (en mettant des cache-prises par ex, ce qui évite de devoir être toujours sur le qui-vive).

Ca n'empêche pas de montrer la prise, en expliquant que ce qu'il y a dedans fait très mal et que tu serais très très triste que l'enfant se fasse mal (s'il ne comprend pas la notion de mort).

Dans tous les cas, quand l'enfant va vers un danger, je suis d'avis de l'accompagner plutôt que de lui interdire brutalement. Ici Vivien a 13 mois et cela fait déjà plusieurs mois qu'on le laisse manipuler des coûteaux Shocked .
Simplement quand il a manifesté de l'intérêt pour les couteaux, on les a regardés ensemble, je lui ai montré que ça piquait et que ça coupait. Maintenant, il prend le couteau, pose son doigt dessus et dit "aïe". Mais il est vigilant car il a compris le danger.


Caroline a écrit:
Idem pour le fait de devenir "gros" en mangeant "mal" : à leur âge, ils ne voient pas l'inconvénient d'être gros, c'est juste un "état" physique. ils n'imaginent pas les conséquence sur leur santé, leur image, etc...
Problème ... les conséquences sur la santé sont purement statistiques (comme pour l'allaitement = un enfant allaité est moins malade qu'un enfant biberonné ... mais on connait toutes pleins de cas qui font mentir les stats ; idem pour fumer : je connais des grands fumeurs qui sont morts à 90 ans et des non-fumeurs morts à 50).
Donc on peut être gros et se porter comme un charme ...
Là on est dans de la valeur et tu ne peux pas forcer tes enfants à adhérer à cette valeur (enfin tu peux mais c'est du court terme comme j'expliquais plus haut).

Ensuite, l'image ... c'est justement en insistant là-dessus, en disant "il ne faut pas être gros" qu'on crée du "racisme" anti-gros Sad
Ben oui, c'est bien connu, les gros sont des gens mous et qui ne savent pas se contrôler. Ce n'est pas bien vu du tout dans notre société d'être gros, ça veut dire qu'on n'est pas apte à devenir un "jeune cadre dynamique" et qu'on ne saura pas maitriser sa vie :/ ...
Pourquoi les enfants sont-ils méchants avec les gros ? PArce qu'on leur rebat les oreilles de "pour bien grandir et ne pas grossir, il "suffit" de manger correctement". Tu as essayé de faire des régimes toi ? C'est si simple que ça de manger correctement ?
Donc déjà, pensons que ces enfants en surpoids ont généralement une souffrance non liée à la bouffe et qui s'exprime par la bouffe et non l'inverse ! Ca change tout dans la prise en charge.
Un enfant qui ne se sent pas bien dans sa peau et à qui on dit sans arrêt "arrête de manger ça", "tu devrais manger ceci" se sent bien nul d'être incapable de faire ce qu'on lui dit en général :/ ...
Donc ça aggrave le problème au lieu de le règler.


Caroline a écrit:
Enfin, par rapport à laisser l'enfant décider de ce qu'il veut manger (en supposant qu'il se "régule" tout seul, ce que je veux bien croire), encore faudrait-il qu'il ai le frigo et les placards à disposition, et que tout ça soit rempli de tas de choses diverses et variés. Autrement dit, cette expérience du buffet est "facile" à réaliser dans le cadre d'une expérience, mais pas dans la vraie vie!! Je n'ai pas en permanence de tout à lui proposer. Et puis, ça rejoint aussi des valeurs (oui, des valeurs, je sais Embarassed ) : on n'est pas au resto quand on mange à la maison : on a le droit de ne pas aimer, mais pas de décider ce qu'on mange "à la carte". Le travail du cuisinier se respecte, et je trouve qu'il faut aussi aider nos enfants à le respecter. Oui, c'est une valeur, je sais.


C'était une expérience qui a justement permis de démontrer que les enfants (même petits) ont une notion naturelle de leurs besoins nutritionnels et que si on les fausse pas trop en leur disant de manger ceci ou cela, et bien ils savent d'eux-même équilibrer leurs repas.

Dans la pratique, je n'ai pas dit qu'il fallait proposer à nos enfants un buffet libre service lol!
L'enfant peut comprendre que, tout simplement préparer des plats différents pour chacun, ça prend du temps et que tu ne souhaites pas passer des heures à faire la cuisine pour chacun. Donc tu fais un plat commun à tous.
Si l'enfant en veut, il prend ; s'il n'en veut pas, il ne prend pas. Et il se "rattrape" au repas suivant tout simplement s'il a faim.

Chez nous par exemple, si Ysaline ne veut pas manger un plat à midi, j'enchaine sur la suite ... et elle mange plus le soir tout simplement.
Quand elle a passé une semaine chez mes parents, mon père ne comprenait pas que certains jours, elle ne mangeait presque rien et les jours suivants, elle dévorait comme 4 (et indépendamment du menu). Simplement, j'espère lui avoir appris à respecter sa faim, sa satiété et ses appétits, ce qui lui permet de réguler son alimentation de façon sereine.

Regarde bien les gens naturellement minces autour de toi (mon mari en est un exemple) : ils n'équilibrent rien du tout, ils mangent avec plaisir, quand ils ont faim et à leur faim (pas plus), ils se régulent automatiquement, ne mangeant pas quand ils n'ont pas faim. Et on a l'impression qu'ils peuvent manger des gâteaux et des sucreries sans grossir ... ce qui est le cas mais uniquement parce qu'aux repas suivants, ils vont allèger leur ration sans même y penser, juste parce qu'ils ont moins faim et envie de légumes.

Si tu passes un week-end à faire des gros repas, quand tu rentres chez toi, tu as envie de crudités et de verdure non ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Jeu 3 Sep 2009 - 8:42

Célinette a écrit:
Dommage que je sois trop loin (et trop grosse !!!!) pour y participer !
Mais je suis d'accord pour dire que dans une famille, le travail de chacun est à respecter.
Ainsi si je refuse de modifier le menu préparé (bien sûr je ne vais pas faire exprès de le composer des aliments les moins appréciés...), je ne tolère pas plus que Lucas (ou nous d'ailleurs !) n'entre dans la maison avec ses baskets pleines de terre ou ses bottes mouillées ! Et si son père et moi faisons le nettoyage de la maison, c'est à lui de ranger ses jouets pour que le champ soit libre. Ainsi il sait où sont ses affaires et en a la responsabilité. Un partage des tâches à la mesure des possibilités de chacun pour avoir plus de temps pour faire des choses plus ludiques en famille (je demande à Lucas de ranger sa chambre, mettre son linge au sale, ranger ses chaussures dans le tiroir, débarasser une chose de son choix lorsqu'il sort de table pour nous aider)
Mais ça c'est une autre histoire... !
Après tout est à moduler selon l'enfant, mais c'est vrai qu'ils ont des capacités de compréhension assez étonnantes et j'avoue que Lucas m'a toujours surprise par sa maturité face à ses allergies alimentaires. J'ai rarement vu un petit garçon arriver à garder dans sa poche un bonbon offert par un copain pour demander à maman s'il ne contenait pas de lait... Et il l'a encore fait hier. Malheureusement le bonbon n'était pas bon pour lui, il l'a simplement offert à son papi !

tout à fait d'accord avec ça ...
Ne pas rentrer avec les chaussures pleines de terre dans la maison est un BESOIN (nettoyer prend du temps). Donc là, c'est HYPER important de ne pas céder sur ce point.
Et ici, s'il arrive à Ysaline de le faire (très très rare), et bien je lui dis juste "il y a de la terre dans la maison" et elle va chercher une pelle et une balayette et elle nettoie !
Et ça se passe sans cris et sans colères.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
Célinette

avatar

Nombre de messages : 3448
Age : 40
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Jeu 3 Sep 2009 - 9:56

Caroline a écrit:
Ensuite, l'image ... c'est justement en insistant là-dessus, en disant "il ne faut pas être gros" qu'on crée du "racisme" anti-gros Sad
Ben oui, c'est bien connu, les gros sont des gens mous et qui ne savent pas se contrôler. Ce n'est pas bien vu du tout dans notre société d'être gros, ça veut dire qu'on n'est pas apte à devenir un "jeune cadre dynamique" et qu'on ne saura pas maitriser sa vie :/ ...
Pourquoi les enfants sont-ils méchants avec les gros ? PArce qu'on leur rebat les oreilles de "pour bien grandir et ne pas grossir, il "suffit" de manger correctement". Tu as essayé de faire des régimes toi ? C'est si simple que ça de manger correctement ?
Donc déjà, pensons que ces enfants en surpoids ont généralement une souffrance non liée à la bouffe et qui s'exprime par la bouffe et non l'inverse ! Ca change tout dans la prise en charge.
Un enfant qui ne se sent pas bien dans sa peau et à qui on dit sans arrêt "arrête de manger ça", "tu devrais manger ceci" se sent bien nul d'être incapable de faire ce qu'on lui dit en général :/ ...
Donc ça aggrave le problème au lieu de le règler..


On peut apprendre à un enfant les risques que le surpoids peut entrainer au niveau de sa santé et de son bien être sans oublier de lui inculquer la tolérance envers les autres.
Pour ma part, oui, j'ai fait partie "des gros"... Et c'est pas drôle de subir les moqueries, donc je ne tolèrerait pas que mon enfant se moque d'un enfnat gros, maigre, petit grand ou différent de lui. D'ailleurs nous ne lui disons jamais qu'il ne doit pas devenir gros, mais toujours qu'il faut essayer de manger de tout pour rester en forme et ne pas tomber malade. Ce qui est très diférent. Lucas a lui même tendance à grossir très vite et il est justement en ce moment dans une période où on tente de réguler en douceur, le temps qu'il prenne quelques centimètres. Mon mari est très (trop) mince. Moi je dois faire très attention pour ne pas grossir. J'ai tenté tous les régimes, et j'ai retrouvé un poids de forme le jour où je les ai arrêtés pour avoir une alimentation équilibrée et plaisante.

Caroline a écrit:

Quand elle a passé une semaine chez mes parents, mon père ne comprenait pas que certains jours, elle ne mangeait presque rien et les jours suivants, elle dévorait comme 4 (et indépendamment du menu). Simplement, j'espère lui avoir appris à respecter sa faim, sa satiété et ses appétits, ce qui lui permet de réguler son alimentation de façon sereine.
Si tu passes un week-end à faire des gros repas, quand tu rentres chez toi, tu as envie de crudités et de verdure non ?
Pour l'appétit entièrement d'accord et là il ne s'agit plus de sélection des aliments mais de respect de la quantité dont l'enfant ressent le besoin. Et je pense que c'est le juste prolongement de l'allaitement à la demande. Et de ce côté les enfants sont bien plus intelligents que nous qui nous forçons à manger alors que nous n'avons pas faim ou nous privons alors que la faim se fait sentir à un moment "non conventionnel". Donc le laisser gérer la quantité oui, le laisser gérer la qualité, non.
Pour le besoin de verdure... je pense que ça dépend complètement de l'habitude alimentaire...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.petitlulu2005.unblog.fr   Mes recettes pour mon fisto
Vougy

avatar

Nombre de messages : 6868
Date d'inscription : 28/08/2008

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Jeu 3 Sep 2009 - 12:12

Juste une expérience (c'est super intéressant tout ce que vous dites!!!)

Mon chéri, 1m75, quasi 100kg, sportif mais bon les muscles du haut du corps sont quand même bien enveloppé de gras...
Habitude alimentaire? Mange de tout avec appétit de bon coeur, n'est pas difficile... En apparence c'est super...
Sauf...
Qu'il ne sait absolument pas s'il a faim ou pas! Il peut sauter facilement des repas, et manger jusqu'à s'en péter la panse comme on dit (je l'ai vu déjà agonisant sur un canap suite à un repas de famille car bien trop mangé!)

Les raisons à cela??? Une éducation sur la nourriture très strict (lui en parle comme une très bonne chose et voulait reproduire avec nos filles ce qui est hors de question pour moi). Bref, chacun se sert et DOIT tout manger. Le gras de la viande comme les haricot verts. Et si tu ne finis pas ton assiette on te l'a ressert au repas suivant!
L'horreur absolue à mes yeux!

Chez nous, c'était plutôt, je te mets un peu de tout dans ton assiette, j'aimerais que tu goutes et si tu n'aimes pas tu peux laisser. Pour ma mère il a toujours été très important de manger de tout...
Bon, c'était pas au top non plus car j'ai quand même des séquelles, genre je suis capable de m'enfourner une tablette de chocolat pour me consoler d'un truc mais sans culpabilité, comme tu dis Sandrine, mes envies de frais reprennent vite le dessus...

Vaste débat la nourriture!!!!
Revenir en haut Aller en bas
djoulaye
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8163
Age : 41
Localisation : Groslée
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Jeu 3 Sep 2009 - 13:06

Oui c'est un sujet sensible, ce sont des préoccupations très occidentales je pense Wink

Evidemment plus on a un rapport compliqué avec la nourriture, plus c'est difficile avec nos enfants... Mais comme tu dis Sandrine, on a beau savoir d'où ça vient, on ne ne sait pas forcément comment y remédier.. et même quand on connaît plus ou moins la solution (à savoir, ne pas trop s'en préoccuper), ça reste difficile à gérer, parce que ça nous renvoie à notrre popre éducation !

Moi j'ai des parents complètement névrosés par rapport à la nourriture, et ça fait peu de temps que je m'en suis vraiment rendu compte (depuis qu'on en parle ensemble ?). Ouille j'espère que ma mère ne lit pas le forum Wink Depuis que j'ai 8-10 ans je dois faire attention à ce que je mange, j'avais de grosses fesses paraît-il... je me souviens très bien des remarques dès que je me resservais à table, ou quand j'avais envie d'une glace ou autre... (mes parents ont oublié bien sûr) Résultat, les grosses fesses que je n'avais ont bel et bien fini par arriver ! Je résume évidemment, mais je me revois distinctement à la cantine du collège (à 12-13ans) sélectionner scrupuleusement mes aliments en fonction de leur valeur calorique et non de mon goût... Mes copines hallucinaient, elles avaient bien raison ! à l'époque j'étais tout à fait mince pourtant, mais je me mettais déjà au régime !!
Je ne sais pas comment je serai avec mes enfants plus tard, mais j'essaierai quand même de leur éviter ça...
On est trop bêtes : on se bat avec Hector pour qu'il mange, et si un jour il se met à "trop" manger, on lui fera la guerre aussi.

Ah ça mériterait une bonne psychanalyse tout ça je vous le dis ! lol!

(faut que je lise Apfeldorfer moi !)
Revenir en haut Aller en bas
http://julieportage.canalblog.com
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 42
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Jeu 3 Sep 2009 - 13:16

Oui, je crois que ça dépasse LARGEMENT le domaine strictement culinaire et nutritif et que ça cristallise énormément de choses!!
affraid
Revenir en haut Aller en bas
Méluzine

avatar

Nombre de messages : 484
Age : 52
Localisation : Hauteluce 73
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Jeu 3 Sep 2009 - 22:13

j'en rajoute une couche:
Lucas (13ans) laisse très souvent la lumière de sa chambre allumée le soir, alors qu'il est dans le salon en train de lire;
je lui ai bien expliqué (et cela depuis qu'il est petit et en taille d'atteindre l'interrupteur) que l'on allume la lumière quand on en a besoin, car on ne voit rien dans le noir, pour lire, jouer,etc... et que l'on doit éteindre cette lumière quand on ne s'en sert pas, car cela économise l'énergie, qui est fabriquée entre autre par un barrage,etc...et qu'en plus, l'électricité utilisée se paie, c'est nous ses parents qui la payons, avec l'argent que nous gagnons en travaillant, et que quand on utilise trop d'argent pour trop l'électricité, il n'y en a plus assez pour faire palsir à la famille(glace, walibi,vélo,...), en gros que quand il éteind la lumière quand il n'en a pas besoin, il participe à la préservation de son environnement, donc à la protection de la planète.

he bien, même pour un ado qui raisonne, c'est difficile à appliquer au quotidien sans qu'on doive lui rappeler souvent

mais on persiste, c'est notre rôle de parents, on fait du mieux qu'on peut pour lui et pour nous, on a donc supprimer l'ampoule du couloir qu'il allumait en permanence pour aller dans sa chambre(il avait un peu peur, bien que ledit couloir ne fasse que 1,20m), et il se rend compte qu'il n'a pas besoin de cette lumière, alors on va réessayer de la remettre lol!
aucun rapport avec le j'aime pas du départ, mais plutot avec le fait de comprendre l'impact de son comportement sur les autres, mais bon, l'ado c'est opposition par excellence lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.firebladeteam.darkbb.com
Célinette

avatar

Nombre de messages : 3448
Age : 40
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Ven 4 Sep 2009 - 9:29

Oui et puis avouons le... les Lucas sont des têtes de mules hein !!! hihihi
Revenir en haut Aller en bas
http://www.petitlulu2005.unblog.fr   Mes recettes pour mon fisto
Méluzine

avatar

Nombre de messages : 484
Age : 52
Localisation : Hauteluce 73
Date d'inscription : 29/10/2008

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Ven 4 Sep 2009 - 12:51

bah, on l'est tous un peu :lol:
mais c'est des tendres les Lucas flower
Revenir en haut Aller en bas
http://www.firebladeteam.darkbb.com
Célinette

avatar

Nombre de messages : 3448
Age : 40
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   Ven 4 Sep 2009 - 20:01

Ah ça oui... des montagnes de bisous, de câlins, de mots gentils... quand ils ont décidé.
Le mien c'est un gros dur au coeur... plus que tendre !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.petitlulu2005.unblog.fr   Mes recettes pour mon fisto
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment on passe la période "J'AIME PAAAAAS!"?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» comment se passe l'endormissement pour les siestes ?
» quand et comment "couper le cordon" ?
» IUT Saint-Cloud DUT Année Spéciale - admissions 2009
» site de Pepette "Aux Belles Serviettes"
» Que faire pour aider ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de Simplement Parents :: Entre nous :: Parentalité ou le quotidien avec nos enfants-
Sauter vers: