Notre association a pour but de créer des lieux de rencontre, d'information et d'échange pour les parents.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CalendrierCalendrier
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 27 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 27 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 635 le Dim 19 Fév 2012 - 19:58
Derniers sujets

Partagez | 
 

 les professionnels de la pédopsychologie......et moi !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
ingrid38

avatar

Nombre de messages : 4828
Age : 40
Localisation : Brangues
Date d'inscription : 18/08/2009

MessageSujet: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Jeu 8 Avr 2010 - 12:41

Je reprends notre discu ici

ingrid38 a écrit:
à propos de ses crises de nerfs....J'expliquais le pourquoi du comment du schmilblick...Et d'après elle, tant qu'on ne sanctionnera pas ma puce pour ses agissements, puis pour ses paroles, puis pour "blablabla" (j'ai arrêté d'écouter au bout d'un moment) elle continuera à nous provoquer....J'viens ce soir (si on a 5 minutes, on en parle ?)

sandrine a écrit:
parce qu'elle fait des crises de nerf pour vous provoquer ?
non mais sérieux, c'est pas possible d'entendre ça ...
Oui on en parle ce soir.


Nous avons rencontré ce matin la pédopsychiatre et le psychologue clinicien en charge du groupe de psychodrame qu'a intégré deuz il y a 1 mois.

Nous devions faire le point sur son intégration, mais nous en sommes vite venus à débattre du pourquoi du suivi.

Très bon ressenti avec le psychologue, qui m'a même donné quelques pistes et outils à travailler pour progresser.

La pédopsy, par contre
Elle n'a presque pas parlé, sauf pour me demander si il y avait sanction après les crises de ma puce.

Mon point de vue est que ça ne sert à rien de sanctionner une attitude, des gestes ou paroles qui sont émises sous l'influence d'un état émotionnel chamboulé à ce moment-là. Je reste persuadée qu'Amy ne contrôle pas la totalité de ses réactions lors de ces évènements.

Pour la pédopsy, il est nécessaire d'imposer une sanction :
- pour ses actes (fuite, coups à mon encontre, dégâts matériels)
- ses paroles (insultes)
- son comportement

car elle n'a plus 18 mois et qu'elle provoque ses états de crises pour attirer mon attention, patati patata....Chui encore un peu énervée, scusez


Bien sur qu'elle fait ça pour provoquer une attention particulière de ma part...mais le plus important est de savoir pourquoi, en quelles circonstances mon attention lui a fait défaut, et comment pallier à ce besoin....pas sanctionner un appel au secours..

Le psychologue m'a demandé de laisser intervenir le Papa (que je repousse à chaque fois, par crainte d'une réaction violente de sa part) et de voir....

J'en ai parlé vite fait avec Amy à midi, qui m'a dit "crânement" que si Papa intervenait, elle n'entrerait pas plus loin dans la crise....
A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
https://dansmatribu.wordpress.com
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 43
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Jeu 8 Avr 2010 - 12:53

Ingrid, ça me fait penser à des crises que faisait l'ainé de mon mari, il y a 1 ou 2 ans (donc vers 10/11 ans).

Une fois tes précisions apportées sur les dire de la pédopsy, je suis "un peu" d'accord avec elle (et je t'assure qu'on y a pensé et repensé) sur certaines choses :
Sauf si Amy agit sous le coup d'une crise de nerf incontrôlable (au niveau physique), je trouve que les coups physiques à ton encontre ne sont pas permis. Et les insultes difficilement tolérables aussi. Tu dois te protéger toi, et lui faire comprendre qu'elle a le droit d'être en colère MAIS PAS de s'en prendre à ton intégrité.
Une sanction (qui n’est PAS une punition) peut être de l’éloigner physiquement de vous quand elle s’en prend à vous. C’est la seule chose qu’on pratiquait, l’éloignement physique (il allait dans sa chambre et y restait jusqu’à ce qu’il soit calmé).
C’est à vous de voir comment vous vivez ces moments de crises : nous on n’arrivait pas à supporter son comportement, c’était trop agressif pour nous, ça nous mettait trop en colère, et on ne pouvait pas être « gentil » et compréhensif à son égard sous le coup de la crise.
Mais si vous arrivez à avoir de l’empathie pour elle dans ses moments là, ma psy m’avait dit qu’on pouvait essayer de le contenir physiquement (avec amour, mais fermement), de le prendre dans nos bras, pour l’apaiser. Si elle se calme, la colère passe en larme et elle se consolera dans vos bras. Un peu comme quand on n’arrive pas à faire cesser les pleurs d’un tout-petit, on reste quand même prêt de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 43
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Jeu 8 Avr 2010 - 13:00

Tu vas à la réunion parentalité ce soir? moi oui...
Revenir en haut Aller en bas
Vougy

avatar

Nombre de messages : 6868
Date d'inscription : 28/08/2008

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Jeu 8 Avr 2010 - 13:01

Une amie a consulté le pédopsy de l'école pour sa puce de 3 ans qui fait des crises terribles.

Ils ont bcp discuté du pourquoi des crises et sont arrivés aux mêmes conclusions. La maman va mieux prendre en compte ces causes pour les atténuer.

Pour la gestion de la crise voici ce qu'à proposé le pédopsy:
-ne pas s'énerver contre elle, ne pas punir, ça ne sert à rien sauf à augmenter la colère et l'angoisse
-que la personne la plus calme s'occupe d'elle, si personne n'a assez de patience au moment voulu, mieux vaut ne pas intervenir plutôt que de s'énerver
-ne pas faire subir à toute la famille la crise, les autres enfants n'y sont pour rien, on doit les préserver aussi. Donc la crise se passe dans un lieu déterminé à l'avance (dans le cas de mon ami c'est la chambre de la puce car la maison est petite).
-insister pour que l'enfant reste dans la pièce choisi, quitte à le ramener 15 fois, ne pas fermer la porte, ne pas l'isoler complètement
-proposer sa présence, si l'enfant accepte, rester, si l'enfant refuse le laisser seul, ne pas proposer sa présence 15 fois.
-reparler de la crise une fois l'enfant calmé, voir si l'enfant a des choses à dire.

Voilà, je ne ferais pas de commentaires dessus, je ne sais pas si c'est "bien" ou pas, mais je trouve ça très censé, en tout cas, les crises de la petites sont moins violentes, moins longues et les parents sont rassurés d'avoir un "cadre", la petite aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 43
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Jeu 8 Avr 2010 - 13:08

Vougy a écrit:

Pour la gestion de la crise voici ce qu'à proposé le pédopsy:
-ne pas s'énerver contre elle, ne pas punir, ça ne sert à rien sauf à augmenter la colère et l'angoisse
-que la personne la plus calme s'occupe d'elle, si personne n'a assez de patience au moment voulu, mieux vaut ne pas intervenir plutôt que de s'énerver
-ne pas faire subir à toute la famille la crise, les autres enfants n'y sont pour rien, on doit les préserver aussi. Donc la crise se passe dans un lieu déterminé à l'avance (dans le cas de mon ami c'est la chambre de la puce car la maison est petite).
-insister pour que l'enfant reste dans la pièce choisi, quitte à le ramener 15 fois, ne pas fermer la porte, ne pas l'isoler complètement
-proposer sa présence, si l'enfant accepte, rester, si l'enfant refuse le laisser seul, ne pas proposer sa présence 15 fois.
-reparler de la crise une fois l'enfant calmé, voir si l'enfant a des choses à dire.

Voilà, je ne ferais pas de commentaires dessus, je ne sais pas si c'est "bien" ou pas, mais je trouve ça très censé, en tout cas, les crises de la petites sont moins violentes, moins longues et les parents sont rassurés d'avoir un "cadre", la petite aussi.

Tout à fait d'accord avec la protection des autres enfants (chez nous ça mettait une tension pas possible).
Et pour le reste, c'est en gros ce que je voulais dire. Et bien sûr, proposer un soutien psy à l'enfant chez un professionnel, en appui.
Juste un détail, une crise n'est pas pareil chez un pré-ado et chez un tout petit (3 ans). Un grand arrive mieux à comprendre que certains comportement sont inacceptables (les coups notamment), il a les mots pr s'exprimer.
Après, quand il y a de la violence physique à sortir pour l'enfant, lui mettre à dispo un truc où il peut taper sans se faire mal (le fils de mon mari tapait dans le mur, ou dans la porte - pas top!...)
Revenir en haut Aller en bas
ingrid38

avatar

Nombre de messages : 4828
Age : 40
Localisation : Brangues
Date d'inscription : 18/08/2009

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Jeu 8 Avr 2010 - 13:14

Caroline a écrit:

Une sanction (qui n’est PAS une punition) peut être de l’éloigner physiquement de vous quand elle s’en prend à vous. C’est la seule chose qu’on pratiquait, l’éloignement physique (il allait dans sa chambre et y restait jusqu’à ce qu’il soit calmé).

Je te pose un exemple de crise d'Amy, pour éclairer la situation :

mardi soir, rentrées de l'école, on prend notre gouter dehors, tout se passe super bien.
A un moment, Amy apparait devant moi, vétue d'un mini-short et d'une brassière et veut jouer ainsi dehors, car elle "crève de chaud".
Et pour moi c'est hors de question (oui c'est une VALEUR, mais inacceptable pour moi que ma puce de 10 se ballade devant les voisins en tenue légère)

Donc je lui demande de rentrer dans le jardin (jusqu'à présent elle jouait sur la rue, dans le lotissement). Je lui explique que je préfère qu'elle soit à l'abri des regards et que sa tenue me met mal à l'aise.

A ce moment là, à l'écoute de mon ordre, elle se ferme comme une huître et plus moyen d'avoir accès à elle.
A chaque crise, nous lui demandons de prendre le temps de se calmer dans un coin (sa chambre, au fond du jardin, les toilettes, peu importe) mais c'est NIET : elle refuse catégoriquement et entre dans l'affrontement : vont commencer les insultes, cris hystériques et coups physiques.

Nous devons la contraindre par la force de rester dans sa chambre (la fermer à clé), elle y casse tout, hurle comme une possédée (mardi, j'ai bien cru voir un démon Crying or Very sad )

Le seul moyen à ce moment-là de désamorcer la situation est de céder.
Si j'accède à sa demande elle va se calmer, tout en restant insolente et agressive verbalement.

Si je maintiens ma position....Ca peut durer des heures, à rester avec elle, essayer de parler, la contenir physiquement (mais ça, je n'y arrive quasiment plus, elle est plus "énergique" que moi).

Les fois où j'ai fait de l'autorité "imbécile" (c-a-d que j'ai juste maintenu ma valeur par-dessus la sienne), je me suis rétractée assez vite, on en a parlé et tout est rentré dans l'ordre..

Mais parfois, on est obligé de lui demander de respecter nos règles de vie et des fois, ça se passe bien, des fois (on ne sait pas pourquoi) elle part "en vrille"...
Revenir en haut Aller en bas
https://dansmatribu.wordpress.com
ingrid38

avatar

Nombre de messages : 4828
Age : 40
Localisation : Brangues
Date d'inscription : 18/08/2009

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Jeu 8 Avr 2010 - 13:18

Vougy a écrit:


Pour la gestion de la crise voici ce qu'à proposé le pédopsy:
-ne pas s'énerver contre elle, ne pas punir, ça ne sert à rien sauf à augmenter la colère et l'angoisse
-que la personne la plus calme s'occupe d'elle, si personne n'a assez de patience au moment voulu, mieux vaut ne pas intervenir plutôt que de s'énerver
-ne pas faire subir à toute la famille la crise, les autres enfants n'y sont pour rien, on doit les préserver aussi. Donc la crise se passe dans un lieu déterminé à l'avance (dans le cas de mon ami c'est la chambre de la puce car la maison est petite).
-insister pour que l'enfant reste dans la pièce choisi, quitte à le ramener 15 fois, ne pas fermer la porte, ne pas l'isoler complètement
-proposer sa présence, si l'enfant accepte, rester, si l'enfant refuse le laisser seul, ne pas proposer sa présence 15 fois.
-reparler de la crise une fois l'enfant calmé, voir si l'enfant a des choses à dire.

Nous sommes obligés de l'enfermer, car elle effraie tout le monde, c'est l'hystérie collective avec les petits terrifiés...Alors je reste avec elle et Papa gère le reste de la tribu...Si je suis seule, c'est mon ainée qui gère les plus petits Crying or Very sad

Après la crise, nous en discutons toujours. Mais Amy n'arrive pas à expliquer ce comportement, elle nous dit juste qu'une fois rentrée dans cet état, elle n'arrive pas à s'en sortir même si elle se rend compte que tout s'emballe...

Ce midi, après l'entretien, elle m'a dit que si son Père se "chargeait" d'elle en cas de crise, elle pense arriver à désamorcer plus rapidement.
A voir ??

@ Caro : oui j'y vais ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
https://dansmatribu.wordpress.com
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Jeu 8 Avr 2010 - 13:21

il faut effectivement voir ce qu'elle entend par "sanction".
Et toi seule peut nous dire ce qu'il en est des crises de ta fille.

pour moi - mais je ne suis pas psy - une personne qui "pête un cable" parce que sous le coup d'une émotion n'a pas besoin d'être "sanctionnée" mais simplement accueillie et écoutée pour la faire revenir à son état normal.

Je ne vois pas en quoi une sanction = un isolement va l'aider à revenir au calme. Quand on pique une crise de ce genre, on sait bien qu'on dépasse les bornes et au fond, on ne VEUT PAS s'énerver à ce point mais il est parfois impossible d'arrêter le processus.
Et "sanctionner" dans le sens : "c'est mal ce que tu fais" (même si c'est un isolement physique), je persiste mais je ne vois pas en quoi ça peut l'aider. Elle sait très bien que c'est mal et je suis persuadée qu'elle n'a aucune envie de taper, de crier et de piquer des crises ... et du coup, ça ne fait que renforcer sa culpabilité par la suite, et donc provoquer des crises encore plus violentes.

D'ailleurs si des psys passent par là et peuvent m'expliquer ce qu'il y a derrière cette notion de "sanction", je suis preneuse car je ne comprends vraiment pas.



Pour les moments de crise, je me souviens que les psys en formation nous avaient parlé de "la souris morte" : quand une personne est en état d'hyperexcitation (crie, tape, ...), l'attitude à adopter est l'attitude contraire = ne pas bouger, complètement lâcher, ne rien exprimer, ...
cela fera baisser le niveau d'excitation de la personne pour la ramener dans la zone "de tolérance" où tu pourras utiliser l'écoute active, comme un chat se désintéresse totalement d'une souris morte qui ne bouge plus en fait.

Mais cela suppose un grand lacher prise de ta part pour ne plus rien exprimer le temps qu'elle se calme quand elle s'en prend à toi.
A toi de voir si tu t'en sens capable et si ça pourrait marcher avec elle ...

A ce soir !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Jeu 8 Avr 2010 - 13:25

Caroline a écrit:

Après, quand il y a de la violence physique à sortir pour l'enfant, lui mettre à dispo un truc où il peut taper sans se faire mal (le fils de mon mari tapait dans le mur, ou dans la porte - pas top!...)

le problème du geste ... c'est qu'il réactive la colère donc pour moi pas top ...

par contre, écrire une lettre de colère pour un enfant qui sait écrire, ça peut être génial : dire toute sa colère, mettre des mots dessus, des mots de rage, des mots violents ...
Et SURTOUT NE JAMAIS RELIRE de telles lettres (ça réactiverait la colère là aussi).
Et aussi que personne d'autre que celui qui les a écrites ne les lisent !!!

Elles peuvent aussi être brûlées ensemble après la crise par "symbole".
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
lynda



Nombre de messages : 572
Age : 37
Date d'inscription : 11/01/2010

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Jeu 8 Avr 2010 - 13:27

je me souviens que pendant ma formation d assistante familliale un educateur m avait parler du "comment saisir un enfant en crise de violence":
tu te mets dernier ta fille , tu bloques ces bras pour pas quelle te tape,et tu te penches en avant en la serrant tres fort(quitte a vous mettre toute les deux par terre)pour la mettre en position foetal.pendant ton action parle lui doucement et rassure la....
apres qu elle soit calmée ,tu peu entamer une discution,tout en gardant une voix tres calme...
peu etre que tu peu aussi lui dire que tu as compris que pendant ces saute d humeur, elle essaie de te dire quelques chose,que tu es prete a l ecouter et a trouver solution...n oublie pas de lui dire aussi que toi aussi tu es malheureuse ,car tu ne comprend pas son mal etre,que tu l aimes et que tu veux son bonheur.
apres tu mettre en place un petit journal que pour vous deux(dans sa chambre par exemple)tu lui ecrie ton amour pour elle tes souci, tes projets avec elle....aussi donne lui des rendez vous ( par exemple une promenade entre fille,juste le tour du quatier avec le chien)et elle ecrie se qu elle veux te dire...
mon microkiné ma toujours dit:le deuxieme restera toujours l enfant du milieu meme si quatre ou cinq ou plus d enfants...
Revenir en haut Aller en bas
lynda



Nombre de messages : 572
Age : 37
Date d'inscription : 11/01/2010

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Jeu 8 Avr 2010 - 13:28

desoler sandrine je te repete....mais ton message est arrivé avant le miens lol!
Revenir en haut Aller en bas
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 43
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Jeu 8 Avr 2010 - 13:32

ça me fait vraiment penser au fils de mon mari, il entrait dans une furie, il poussait des hurlements de bête, c'était affreux, et pendant 1 heure comme tu décris.
Le déclenchement était aussi imprévisible que soudain (comme pour Amy), et après coup, il disait aussi ne plus pouvoir se contrôler pdt ces crises.
Pour lui, on avait identifié la contrainte comme déclencheur. D'après la psy, il avait assisté IMPUISSANT au divorce de ses parents, et en tant qu'ainé, il n'avait pas supporter de ne rien pouvoir faire et d'être OBLIGE de subir. C'est resté un traumatisme, et du coup, chaque fois qu'il "devait" faire qlqchose contre sa volonté (mettre la table était un exemple), ça le rendait fou.

Lynda, c'est ce que tu décris (physiquement) que ma psy nous avait conseillé.

Mais les filles, c'est TRES DUR A GERER une crise pareille, et ça peut être au-dessus de nos forces d'agir avec autant de sang froif. On ressent un mélange de culpabilité, de tension extrême, d'injustice, d'incompréhension...
Moi c'était physique, c'était horrible et mon mari était très mal aussi. Donc, il faut aussi trouver des solutions instantanées "de secours" pdt le temps de la crise.

Pour une note d'espoir : il a maintenant 13 ans (presque) et depuis 1 an, il n'a pas refait de crise. il est allé chez une psy ts les 15 jours ou 1 mois pdt au moins 1 an, et ça l'a apaisé. Et il y a eu d'autres ajustements (mais lié au divorce, donc ce n'est pas ton cas). C'est lui qui n'a plus voulu allé chez le psy (un fort rejet d'ailleurs)
Revenir en haut Aller en bas
ingrid38

avatar

Nombre de messages : 4828
Age : 40
Localisation : Brangues
Date d'inscription : 18/08/2009

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Jeu 8 Avr 2010 - 13:34

Lynda c'est exactement ce que je fais.

Je l'entoure de mes bras, mes jambes, je la contiens en essayant de lui parler.
Mais elle n'est pas capable d'entendre à ce moment là, et physiquement je n'arrive plus à la contenir : mardi je me suis carrêment couchée sur elle pour qu'elle ne puisse plus me frapper.

A froid, on en a parlé des heures, de tout : ma grossesse, sa naissance, son histoire, sa petite enfance, son ressenti, notre ressenti, notre amour, notre détresse, nos inquiétudes, nos colères, nos peurs....tout, absolument tout est dit avec des mots et montré avec des gestes...Oui moi aussi, je tape dans les murs quand j'en peux plus, moi aussi je crie très fort mes colères et mes angoisses....

Je pense que pour l'instant ni Amy, ni moi sommes capables d'affronter ce qui se cache derrière ces crises.

Par contre, le travail de psychothérapie qu'elle entreprend va permettre d'extérioriser tout "ça" dans un cadre structuré...mais c'est un travail de longue haleine, ce qui veut sous-entendre encore de nombreuses crises...
Et il est hors de question que je sanctionne (et par quoi ?) ma fille de son malaise.

Et oui, je suis une deuxième, mon mari aussi....Ceci explique aussi cela !
Revenir en haut Aller en bas
https://dansmatribu.wordpress.com
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Jeu 8 Avr 2010 - 13:34

ingrid38 a écrit:

mardi soir, rentrées de l'école, on prend notre gouter dehors, tout se passe super bien.
A un moment, Amy apparait devant moi, vétue d'un mini-short et d'une brassière et veut jouer ainsi dehors, car elle "crève de chaud".
Et pour moi c'est hors de question (oui c'est une VALEUR, mais inacceptable pour moi que ma puce de 10 se ballade devant les voisins en tenue légère)

Donc je lui demande de rentrer dans le jardin (jusqu'à présent elle jouait sur la rue, dans le lotissement). Je lui explique que je préfère qu'elle soit à l'abri des regards et que sa tenue me met mal à l'aise.

A ce moment là, à l'écoute de mon ordre, elle se ferme comme une huître et plus moyen d'avoir accès à elle.
A chaque crise, nous lui demandons de prendre le temps de se calmer dans un coin (sa chambre, au fond du jardin, les toilettes, peu importe) mais c'est NIET : elle refuse catégoriquement et entre dans l'affrontement : vont commencer les insultes, cris hystériques et coups physiques.

Nous devons la contraindre par la force de rester dans sa chambre (la fermer à clé), elle y casse tout, hurle comme une possédée (mardi, j'ai bien cru voir un démon Crying or Very sad )

Le seul moyen à ce moment-là de désamorcer la situation est de céder.
Si j'accède à sa demande elle va se calmer, tout en restant insolente et agressive verbalement.

Si je maintiens ma position....Ca peut durer des heures, à rester avec elle, essayer de parler, la contenir physiquement (mais ça, je n'y arrive quasiment plus, elle est plus "énergique" que moi).

Les fois où j'ai fait de l'autorité "imbécile" (c-a-d que j'ai juste maintenu ma valeur par-dessus la sienne), je me suis rétractée assez vite, on en a parlé et tout est rentré dans l'ordre..

Mais parfois, on est obligé de lui demander de respecter nos règles de vie et des fois, ça se passe bien, des fois (on ne sait pas pourquoi) elle part "en vrille"...

Je trouve ça très paradoxal comme attitude pour une petite qui a du mal avec son corps, qui ne se trouve pas jolie.
Pour moi, c'est un peu comme si ces crises étaient un appel à l'aide, une "provocation" dans le sens : "je provoque quelque chose pour que ça change".

Il serait intéressant que tu notes systématiquement les conditions de chaque crise = ce qui s'est passé avant (dans la/les journée(s), les moments qui précèdent, ...) pour voir si tu peux identifier un élément déclencheur, non pas pour l'éviter mais pour comprendre.

Et peut-être quelles "règles" lui posent plus problème que d'autres ?

Dans ce cas (celui de la petite tenue), que dit-elle de cette règle après coup ? est-ce qu'elle comprend et adhère ? ferait-elle la même chose "en temps normal" = si elle n'était pas sur le point de faire une crise ?

Ca me fait vraiment penser aux boulimiques qui préparent leurs crises plusieurs heures à l'avance = elles sentent qu'elles vont avoir envie de "bouffer", elles vont faire leurs courses, rangent soigneusement leurs provisions, voir préparent des gâteaux ... puis une fois la "vraie" crise entamée mangent à n'en plus finir. Mais elles savaient depuis plusieurs heures que ça allait finir comme ça.

peut-être un piste à creuser avec ta puce : sent-elle la crise arriver à l'avance ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Jeu 8 Avr 2010 - 13:38

ingrid38 a écrit:


Je pense que pour l'instant ni Amy, ni moi sommes capables d'affronter ce qui se cache derrière ces crises.

je me mêle de ce qui ne me regarde pas (et d'ailleurs tu peux ignorer ce message ...) ...

mais une question me taraude ... : et TOI dans tout ça, QUI t'écoute et t'accompagne dans ce chemin ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
ingrid38

avatar

Nombre de messages : 4828
Age : 40
Localisation : Brangues
Date d'inscription : 18/08/2009

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Jeu 8 Avr 2010 - 13:39

bah.......vous?? Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
https://dansmatribu.wordpress.com
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Jeu 8 Avr 2010 - 13:40

ingrid38 a écrit:
bah.......vous?? Embarassed

Ingrid, malgré toute notre bonne volonté, je ne crois pas que notre aide soit suffisante Sad ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
ingrid38

avatar

Nombre de messages : 4828
Age : 40
Localisation : Brangues
Date d'inscription : 18/08/2009

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Jeu 8 Avr 2010 - 13:41

je sais bien.......mais je crève de trouille Sad
Revenir en haut Aller en bas
https://dansmatribu.wordpress.com
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Jeu 8 Avr 2010 - 13:44

ingrid38 a écrit:
je sais bien.......mais je crève de trouille Sad

Sais-tu de quoi tu as peur ?
Ou bien n'est qu'une crainte diffuse que tu ne sais pas nommer ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 43
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Jeu 8 Avr 2010 - 13:46

Je plussoie Sandrine sur notre (in)capacité à t'aider...
Peut-être aussi que par ses crises, Amy cherche à te faire réagir et à aller te faire aider TOI...
Revenir en haut Aller en bas
ingrid38

avatar

Nombre de messages : 4828
Age : 40
Localisation : Brangues
Date d'inscription : 18/08/2009

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Jeu 8 Avr 2010 - 13:48

Les 2 :
- il y a ce que je sais......et que j'aimerais bien continuer à "oublier"
- et ce que j'ai conscience de refouler,
- et tout le reste.....

Mais je me rends bien compte que ce travail-là est plus que nécessaire : à chaque entretien avec un pro pour ma deuz ou troiz, on finit tjs par parler de moi donc....

@Caro : oui, on a évoqué cette possibilité avec le psychologue ce matin Sad
Revenir en haut Aller en bas
https://dansmatribu.wordpress.com
Vougy

avatar

Nombre de messages : 6868
Date d'inscription : 28/08/2008

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Jeu 8 Avr 2010 - 13:52

Je voudrais faire un HS, si je puis dire!

Sandrine tu dis que l'isolement en cas de crise est une sanction, mais quand est-il du reste de la famille? Est-il une bonne chose que les autres enfants soient présents lors de la gestion de crise? Peut-on tolérer qu'ils doivent entendre et voir ça, c'est quand même violent.
Revenir en haut Aller en bas
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 43
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Jeu 8 Avr 2010 - 13:53

Ne pleure pas Ingrid, ta fille va "t'obliger" à t'occuper de toi, c'est plutôt sain, je trouve
Et même si c'est momentanément douloureux de regarder les choses en face (mais tu vis déjà avec), si c'est pour s'en libérer ou arriver à mieux vivre avec, c'est tout "bénef" pour toi ET TA FAMILLE.
La psycho-généalogie peut être un outil intéressant...
et il existe des thérapies comportementales qui n'obligent pas au "triturage" de cerveau...
Revenir en haut Aller en bas
ingrid38

avatar

Nombre de messages : 4828
Age : 40
Localisation : Brangues
Date d'inscription : 18/08/2009

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Jeu 8 Avr 2010 - 13:57

Vougy a écrit:
Je voudrais faire un HS, si je puis dire!

Sandrine tu dis que l'isolement en cas de crise est une sanction, mais quand est-il du reste de la famille? Est-il une bonne chose que les autres enfants soient présents lors de la gestion de crise? Peut-on tolérer qu'ils doivent entendre et voir ça, c'est quand même violent.

Je te rejoins sur ce point, Vougy : en effet, lors des crises de deuz, nous sommes obligés de l'éloigner car cela affecte toute la famille.

D'ailleurs, mardi soir, c'est ce qui s'est passé : je nous ai enfermées à l'intérieur de la maison, toutes les 2, et les autres enfants sont restés à l'extérieur.

Je trouve ça violent, mais que faire quand je vois ma petite de 5 ans s'interposer pour essayer de maitriser sa grande sœur, quand je vois mon petit de 14 mois terrifié et en pleurs devant ce comportement ?

Je suis obligée de nous isoler...
Revenir en haut Aller en bas
https://dansmatribu.wordpress.com
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Jeu 8 Avr 2010 - 13:59

Vougy a écrit:
Je voudrais faire un HS, si je puis dire!

Sandrine tu dis que l'isolement en cas de crise est une sanction, mais quand est-il du reste de la famille? Est-il une bonne chose que les autres enfants soient présents lors de la gestion de crise? Peut-on tolérer qu'ils doivent entendre et voir ça, c'est quand même violent.

Oui bien sur que c'est violent.
Et on peut vouloir protéger les autres enfants de ces crises, surtout si elles sont très violentes.

Donc pour moi, isoler de ceux qui pourraient en souffrir oui ... et ça l'enfant en crise ne peut que le ressentir comme une chose positive (au moins après coup = on le protège du jugement et du regard des autres aussi).

Par contre, l'isoler TOTALEMENT, le laisser seul, là je trouve ça difficile pour l'enfant ... sauf si personne n'est en mesure de l'accompagner à ce moment-là (ce que fait parfois Ingrid en enfermant sa fille dans sa chambre).
Et là, oui alors il vaut mieux laisser l'enfant seul plutôt que d'entretenir la crise en étant soi-même énervé et violent.


Pour finir, je dirais aussi : attention à ce que nous pouvons faire PARCE QUE NOUS AVONS LE POUVOIR PHYSIQUE : isoler un enfant petit est facile, on le prend sous le bras et hop ...
Comment réagirions-nous avec un enfant plus grand, comme c'est le cas d'Ingrid, que nous ne pouvons pas CONTRAINDRE physiquement ?

je n'ai pas la réponse à ces questions, je donne juste mon opinion.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 43
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Jeu 8 Avr 2010 - 14:01

Les autres enfants sont atteints par ces crises. J'ai pu remarqué alternativement : de la colère envers l'enfant en crise, mais aussi une grande compassion, voir une sorte d'indifférence (à force).
Moi ça me rendait malade qu'ils subissent cette violence. On en reparle après, mais ça chamboule l'énergie de la maison pendant plusieurs heures. Et c'est EPUISANT.
Revenir en haut Aller en bas
ingrid38

avatar

Nombre de messages : 4828
Age : 40
Localisation : Brangues
Date d'inscription : 18/08/2009

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Jeu 8 Avr 2010 - 14:02

Sandrine a écrit:

Pour finir, je dirais aussi : attention à ce que nous pouvons faire PARCE QUE NOUS AVONS LE POUVOIR PHYSIQUE : isoler un enfant petit est facile, on le prend sous le bras et hop ...
Comment réagirions-nous avec un enfant plus grand, comme c'est le cas d'Ingrid, que nous ne pouvons pas CONTRAINDRE physiquement ?


C'est ce qui m'a amené à consulter un pro : jusqu'à il y a 2/3 ans, on "contraignait" aisément Amy par la force : je la tenais dans mes bras jusqu'à ce qu'elle puisse se détendre.....Mais maintenant ???

Donc il vaut mieux dès le départ chercher les causes du pb, et non juste agir ser l'apparence du pb.

Ce que j'aurais du faire à ses 18 mois, quand ça a commencé. Mais à l'époque on me disait, c'est des caprices, et moi "ah..tu crois ? Bon, ok.."
Revenir en haut Aller en bas
https://dansmatribu.wordpress.com
ingrid38

avatar

Nombre de messages : 4828
Age : 40
Localisation : Brangues
Date d'inscription : 18/08/2009

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Jeu 8 Avr 2010 - 14:03

Caroline a écrit:
Les autres enfants sont atteints par ces crises. Ca chamboule l'énergie de la maison pendant plusieurs heures. Et c'est EPUISANT.

Crying or Very sad oh oui....
Revenir en haut Aller en bas
https://dansmatribu.wordpress.com
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 43
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Jeu 8 Avr 2010 - 14:09

ingrid38 a écrit:

Donc il vaut mieux dès le départ chercher les causes du pb, et non juste agir ser l'apparence du pb.

Ce que j'aurais du faire à ses 18 mois, quand ça a commencé. Mais à l'époque on me disait, c'est des caprices, et moi "ah..tu crois ? Bon, ok.."

Mieux vaut tard que jamais, comme dit Sandrine, avec nos enfants, on a toujours une 2ème chance.

Et si tu as compris où tu devais aller (même si tu reste "bloquée" pour l'instant), une partie du chemin est faite... sunny
Revenir en haut Aller en bas
lynda



Nombre de messages : 572
Age : 37
Date d'inscription : 11/01/2010

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Jeu 8 Avr 2010 - 15:09

ecoute, j ai un passé tres douloureux, j ai vecu des choses pas bien pour une petite fille..je suis aller voir le pedopsy pour mon fils qui ete constipé a l epoque...eh bien...le pedopsy ne voulait pas soigner mon fils,c etait moi le probleme!!!
evidement je ne suis jamais plus aller le voir ni pour mon fils ni pour moi....
par contre mon fils,deuzzz egalement a vu 4 fois le microkiné,qui a egalement vu que le probleme venait de moi,de mon enfance ,de mon vecu....
j ai donc vu egalement 4 ou 5 fois le microkiné...j ai reussi a faire le breck sur pas mal de choses,je me sens tellement mieux!!!maintenant je ne regarde casi plus derriere mais toujours devant...
evidement y a encore du boulot....mais bon avec le micro kiné on ne parle pas....on ecoute...on pleure un bon coup...je pense que pour moi c etait ce qui avait de mieux...
Revenir en haut Aller en bas
marieh

avatar

Nombre de messages : 1648
Age : 37
Localisation : morestel
Date d'inscription : 26/03/2010

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Jeu 8 Avr 2010 - 15:47

pfffff, quand je te lis, grande soeur, je nous revois petites, ce que tu ressent envers Amy, je l'ai ressentie, envers toi, à l époque je ne pouvais pas faire grand chose, j'était trop petite, aujourd'hui je ne sais pas si je peu faire plus, mais tu as tout mon soutien et tu sais que je suis là, a n'importe quel momment pour toi, et ta petite famille.

Je me souviens que petite je sentais tes "crises" arriver, je le voyais dans ton regard, le sentais dans ton comportement, je 'nai jamais pu décrypter ce qui les provoquaient, mais je me souviens parfaitement de la drôle de sensation que j'avais juste avant qu'elles ne se déclenches.Tu ne peux bien sûre pas toujours être derrière la puce pour anticiper , je ne doute pas que tu lui en parle aprés, mais j'imagine que pour elle ce doit être aussi une immense souffrance, l'idée de la lettre ou du journal est bonne je pense, laisser faire son papa , pourquoi pas, mais ne recherche t' elle pas dans ça une limite physique histoire de mettre fin a la crise, ce qui n'est surement pas une bonne idée, je dit ça car je me demande si des fois ce n'est pas ce que tu cherchais toi petite " assomé moi que ça s'arette", je me trompe peut etre c'est juste comme ça que je le vivais moi.

Léa aussi a fait des crise de ce genre, j'ai toujours évité le pire en la "bloquant" physiquement, mais elle a bien moins de force que Amy, et a chaque fois qu'elle part dans de tel "coléres" c'est que c'est moi qui ne vait pas bien, l'avantage que j'ai sur toi de ce coter est que avec Léa nous sommes suivi par des psy depuis sa naissance.

Dans tout les cas n'hesite pas à apeller , a venir, et même si Amy veux venir me parler pas de soucis ( ainsi que les autres, d'ailleur)
tout plein de bisous a vous, I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://    http://moitiemoitie.canalblog.co
Aurélie

avatar

Nombre de messages : 2852
Age : 35
Localisation : VILLEFONTAINE
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Ven 9 Avr 2010 - 5:58

Tout d'abord Ingrid je te trouve une maman très courageuse et pleine de ressources mais tes ressources peuvent d'épuiser de temps en temps et je rejoins les flles pour dire que même si SP est un réseau d'entraide formidable, nous ne sommes pas thérapeutes ! Wink

Pour toi si tu le souhaites , l'école des parents a mis en place des permanences gratuites sur Bourgoin pour les parents qui ont envie de parler d'un souci avec un de leurs enfants ...
c'est une psychologue femme qui reçoit , si ça te dit je te donnerais les coordonnées !

C'est bien normal que tu ais peur car pour toi aussi beaucoup de choses vont être chamboulées mais en éclaircissant TON passé , tu vas éclaircir VOTRE présent et VOTRE avenir !

Revenir en haut Aller en bas
ingrid38

avatar

Nombre de messages : 4828
Age : 40
Localisation : Brangues
Date d'inscription : 18/08/2009

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Ven 9 Avr 2010 - 6:04

Merci Aurélie

Oui, j'ai pu en parler un peu avec les filles hier soir...déjà ça m'a permis de décompresser, d'entendre des "argumentaires" objectifs....
Il va falloir que j'entame ce nouveau chemin, ça ne pourra qu'être bénéfique à court ou long terme.

Il est vrai que j'ai très peur de remuer la "fange" de mon passé, mais comme tu l'écris : éclaircir mon passé éclaircira le Présent et l'Avenir de toute ma tribu.

Par contre, pour en revenir aux crises d'Amy, je me sens toujours démunie face à ces réactions violentes....J'ai peur de la prochaine, je ne pourrai pas assumer, la prendre en charge...
Revenir en haut Aller en bas
https://dansmatribu.wordpress.com
Aurélie

avatar

Nombre de messages : 2852
Age : 35
Localisation : VILLEFONTAINE
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Ven 9 Avr 2010 - 6:07

tu lui as dis ça que tu ne pourrais pas prendre en charge la prochaine crise ???
Revenir en haut Aller en bas
ingrid38

avatar

Nombre de messages : 4828
Age : 40
Localisation : Brangues
Date d'inscription : 18/08/2009

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Ven 9 Avr 2010 - 6:09

oui...avec le psychologue, nous lui avons expliqué que la prochaine, ce sera son Papa (si il est présent) qui la "secourera". Elle est d'accord sur le principe, a même affirmé que du coup, il n'y aurait pas de crise ??

A voir.

De toute façon, je ne préjuge pas de l'avenir, mais si la prochaine devait avoir lieu dans les jours qui arrivent, vu mon état de fatigue nerveuse, je pars...Je fuierai le conflit plutôt que de risquer un geste malheureux...
Revenir en haut Aller en bas
https://dansmatribu.wordpress.com
ingrid38

avatar

Nombre de messages : 4828
Age : 40
Localisation : Brangues
Date d'inscription : 18/08/2009

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Sam 10 Avr 2010 - 18:34

Et elle a eu lieu, ce soir....

Moment de la douche, Amy refuse.
Je laisse son père gérer la situation, ils sont tous les 2 dans la SDB. J'entends des cris, des insultes, mais aussi et surtout mon homme qui reste calme, posé, bon toujours un peu ironique et cynique face aux arguments de la petite (mais c'est son caractère habituel)..

Au bout d'un moment, je rejoins le duo...On se met d'accord pour que je prenne le relais, car le moment de la douche est quand même pas évident à gérer pour mon mari (homme) à face à Amy (jeune fille en formation)...

Et là, après quelques échanges de remarques acerbes, de coups de la part d'Amy, j'ai repensé à ta suggestion, Sandrine, de prendre la position de la "souris morte"...

J'ai donc énoncé clairement mon désir : commencer sa douche dans les 10 minutes et je me suis tournée dos à elle, et silence....
Elle a tenté de me provoquer 2/3 fois, puis a un peu soliloquer pour enfin complètement relâché la pression....et a pris sa douche.

A ma demande elle s'est ensuite isolée dans sa chambre. Et au moment du repas, n'a pas voulu nous rejoindre. Je l'ai laissé donc seule.
J'ai vu qu'elle avait écrit dans son carnet "spécial crises" - elle m'a dit que c'était des mots pour dire sa colère, mais que ça ne l'avait pas apaisée.

A suivre....mais soulagée car je ne me sens pas vidée nerveusement, les enfants sont cools
Revenir en haut Aller en bas
https://dansmatribu.wordpress.com
ingrid38

avatar

Nombre de messages : 4828
Age : 40
Localisation : Brangues
Date d'inscription : 18/08/2009

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Dim 2 Mai 2010 - 15:26

Là j'ai craqué, on est arrivé à la limite. J'ai perdu pied, je l'ai tapé Evil or Very Mad Crying or Very sad
Dès demain matin, j'appelle le CMP pour rencontrer la pédopsy et demander de l'aide. Il faut qu'elle parte, je peux plus..
Toute l'après-midi crise sur crise, elle m'a frappé avec des objets, des coups de pieds, des insultes, pire pour son père...On peut plus on est à bout. Ses frères et soeurs sont terrorrisés.
Le seul moyen de désamorcer la crise a été d'accéder à tous ses désirs.


Connaissez-vous des structures qui seraient aptes à l'accueillir en cette fin d'année scolaire.
Revenir en haut Aller en bas
https://dansmatribu.wordpress.com
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Dim 2 Mai 2010 - 15:31

Ingrid, c'est un moment très difficile pour vous.

Nous avons déjà évoqué la question mais pour moi, sa prise en charge à elle n'est qu'un aspect du problème. Qui TE prend en charge dans ces moments très durs ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
ingrid38

avatar

Nombre de messages : 4828
Age : 40
Localisation : Brangues
Date d'inscription : 18/08/2009

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Dim 2 Mai 2010 - 15:38

Pour l'instant personne.
Marie et sa famille vont accueillir Amy ce soir, jusque Mardi soir, pour apaiser la situation.

Là tout de suite, j'ai la rage, la haine contre elle, je ne veux qu'une chose, qu'elle parte et que ma famille retrouve son équilibre.
Je sais que dans quelques heures, la tristesse va arriver, le manque de mon bébé....

Je ne sais plus.
Je vais surement demander aussi à rencontrer un thérapeute, mais j'ai besoin de solutions immédiates, avant la destruction de notre famille.

Ma troiz a fait crises sur crises toute la semaine, Amy aussi, je n'ai plus aucune ressource, je ne suis qu'une enveloppe vide. Je n'ai plus de substance pour l'aimer, la protéger.

C'est horrible ce que je dis, mais j'en suis là.
Revenir en haut Aller en bas
https://dansmatribu.wordpress.com
capucine

avatar

Nombre de messages : 1400
Age : 45
Localisation : Nord-Isère
Date d'inscription : 04/01/2009

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Dim 2 Mai 2010 - 15:41

Ingrid,
Je vois beaucoup de souffrance dans les récits et je suis touchée.
Et je pense que chacun doit être accompagné : ta fille bien sûr ... mais pas seulement elle ...
tous ceux qui souffrent ..... donc toi aussi ...
Revenir en haut Aller en bas
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Dim 2 Mai 2010 - 15:43

ingrid38 a écrit:
Pour l'instant personne.
Marie et sa famille vont accueillir Amy ce soir, jusque Mardi soir, pour apaiser la situation.

Là tout de suite, j'ai la rage, la haine contre elle, je ne veux qu'une chose, qu'elle parte et que ma famille retrouve son équilibre.
Je sais que dans quelques heures, la tristesse va arriver, le manque de mon bébé....

Je ne sais plus.
Je vais surement demander aussi à rencontrer un thérapeute, mais j'ai besoin de solutions immédiates, avant la destruction de notre famille.

Ma troiz a fait crises sur crises toute la semaine, Amy aussi, je n'ai plus aucune ressource, je ne suis qu'une enveloppe vide. Je n'ai plus de substance pour l'aimer, la protéger.

C'est horrible ce que je dis, mais j'en suis là.

ce n'est pas horrible : c'est la réalité de ce que tu ressens !
Être parent demande déjà une sacrée dose d'énergie ... Gerer ce que tu vis en demande encore plus, pas étonnant que tes batteries soient à plat.

La question est : comment recharger tes batteries ?
Pour le court terme, tu as des réponses.
Ma question concernait plutôt le long terme.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 43
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Dim 2 Mai 2010 - 15:49

Ingrid, ne culpabilise pas.
C'est TRES dur comme situation.
Tu ne peux pas tout porter toute seule.
Je n'ai pas de solution si ce n'est de te conseiller de te faire aider, par le moyen qui te conviendra le mieux.
Revenir en haut Aller en bas
ingrid38

avatar

Nombre de messages : 4828
Age : 40
Localisation : Brangues
Date d'inscription : 18/08/2009

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Dim 2 Mai 2010 - 15:50

aucune idée je ne suis pas convaincue des bienfaits d'une thérapie, pour avoir vu et voir encore mes parents se débattre et s'enliser pour ma mère dans une dépression chronique, pourtant accompagnée par un psy depuis toujours....

Après, je ne sais pas ce qui existe comme moyen de me "ressourcer", de repartir bon pied bon oeil .

Là tout de suite, je regrette mon choix de famille nombreuse, car là tout le monde pâtit de cette situation, alors qu'elle serait fille unique, on aurait peut-être eu plus de ressource pour elle, sans gâcher la vie d'autres individus.
Revenir en haut Aller en bas
https://dansmatribu.wordpress.com
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Dim 2 Mai 2010 - 15:55

ingrid38 a écrit:
aucune idée je ne suis pas convaincue des bienfaits d'une thérapie, pour avoir vu et voir encore mes parents se débattre et s'enliser pour ma mère dans une dépression chronique, pourtant accompagnée par un psy depuis toujours....

Après, je ne sais pas ce qui existe comme moyen de me "ressourcer", de repartir bon pied bon oeil .

Là tout de suite, je regrette mon choix de famille nombreuse, car là tout le monde pâtit de cette situation, alors qu'elle serait fille unique, on aurait peut-être eu plus de ressource pour elle, sans gâcher la vie d'autres individus.

concernant la psychothérapie, je vois moi énormément d'exemples contraires et de gens bien mieux dans leurs baskets après une psychothérapie.
Il faut surtout que tu trouves la bonne personne pour t'aider.

Tu peux aussi essayer des choses type micro kiné par ex mais à mon avis, ça ne peut être que complémentaire d'une vraie prise en charge.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 43
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Dim 2 Mai 2010 - 16:01

J'ai aussi des exemples positifs. Tu n'es pas ta maman, chaque personne est unique, toi et les psy aussi, tu peux trouver une personne qui te conviennent très bien, et ce n'est pas parce que tu as l'impression que ta maman n'a pas vraiment avancée que tu n'en serais pas capable.
Et puis, il y a des thérapies comportementales, qui s'attachent plus à COMMENT je suis AUJOURD'HUI, sans trop se triturer la tête avec D'OU ça vient dans le PASSE...
Revenir en haut Aller en bas
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Dim 2 Mai 2010 - 16:13

Caroline a écrit:
J'ai aussi des exemples positifs. Tu n'es pas ta maman, chaque personne est unique, toi et les psy aussi, tu peux trouver une personne qui te conviennent très bien, et ce n'est pas parce que tu as l'impression que ta maman n'a pas vraiment avancée que tu n'en serais pas capable.
Et puis, il y a des thérapies comportementales, qui s'attachent plus à COMMENT je suis AUJOURD'HUI, sans trop se triturer la tête avec D'OU ça vient dans le PASSE...

les therapies comportementales sont mieux adaptées à des "symptômes" handicapants (phobies, troubles alimentaires, ...).
Un travail de fond - pas forcément pour savoir pourquoi - permet au moins de DIRE et ça, ça soulage.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 43
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Dim 2 Mai 2010 - 16:24

Je suis d'accord avec toi, mais parfois, ça effraye d'aborder directement le fond (l'image caricatural du divan et de la question qui tue "racontez-moi votre enfance"). Il est parfois plus facile de commencer par un symptôme ("je ne supporte plus ma fille" par exemple).
De toute façon, je me dis qu'il faudrait qu'Ingrid se pose la question de l'aide : suis-je prête à demander de l'aide? en quoi je voudrais me faire aider? (sans chercher QUEL type d'aide, ça viendra tout seul)
Revenir en haut Aller en bas
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Dim 2 Mai 2010 - 16:34

Caroline a écrit:
Je suis d'accord avec toi, mais parfois, ça effraye d'aborder directement le fond (l'image caricatural du divan et de la question qui tue "racontez-moi votre enfance"). Il est parfois plus facile de commencer par un symptôme ("je ne supporte plus ma fille" par exemple).
De toute façon, je me dis qu'il faudrait qu'Ingrid se pose la question de l'aide : suis-je prête à demander de l'aide? en quoi je voudrais me faire aider? (sans chercher QUEL type d'aide, ça viendra tout seul)

Ingrid, pour te rassurer, un bon psy ne commence jamais par "racontez-moi votre enfance" lol!, quelle que soit sa "technique".

C'est TOI et toi seule qui décide de quoi tu veux parler, ce qui te pèse, ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 43
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Dim 2 Mai 2010 - 16:42

Y en a même qui commence par "racontez moi comment vous faites l'amour" (assez révélateur m'avait dit un psy)
lol!
Revenir en haut Aller en bas
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   Dim 2 Mai 2010 - 16:46

Caroline a écrit:
Y en a même qui commence par "racontez moi comment vous faites l'amour" (assez révélateur m'avait dit un psy)
lol!

ouais Ben là, je me casse direct si un psy me demande ça d'entrée de jeu Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les professionnels de la pédopsychologie......et moi !   

Revenir en haut Aller en bas
 
les professionnels de la pédopsychologie......et moi !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Où sont mes rêves... professionnels ?
» Unions Régionales des Professionnels de Santé et compta
» Affichage des tarifs des professionnels de santé
» CARPIMKO déclaration des revenus professionnels non salariés 2009
» frais professionnels payés avec compte personnel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de Simplement Parents :: Entre nous :: Parentalité ou le quotidien avec nos enfants-
Sauter vers: