Notre association a pour but de créer des lieux de rencontre, d'information et d'échange pour les parents.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
CalendrierCalendrier
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 10 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 10 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 635 le Dim 19 Fév 2012 - 19:58
Derniers sujets

Partagez | 
 

 Le chemin risque d'être long...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Célinette

avatar

Nombre de messages : 3448
Age : 39
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Le chemin risque d'être long...   Mar 10 Aoû 2010 - 19:58

Journée atroce avec Lucas. Du réveil jusqu'au coucher. Crying or Very sad
Je ne sais plus quoi faire.
J'en suis presque à avoir envie de bosser au lieu de profiter de mes deux semaines de vacances restantes.
Je suis épuisée, j'en ai pleuré ce soir.
Il aura ma peau celui là ! pale
Revenir en haut Aller en bas
http://www.petitlulu2005.unblog.fr   Mes recettes pour mon fisto
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 42
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Mar 10 Aoû 2010 - 20:00

Pauvre Célinette! Après ces victoires, c'est décevant!
mais il y a des jours comme ça...
Et comme dis Sandrine, il y a toujours des pas en arrière dans le progrès.
Comment t'es-tu sentie toi aujourd'hui? Tu étais dispo pour lui, ou trop de chose à faire?
Si tu veux raconter un peu plus...
Revenir en haut Aller en bas
kitana

avatar

Nombre de messages : 409
Age : 42
Date d'inscription : 08/02/2010

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Mar 10 Aoû 2010 - 20:01

Pourquoi ne sortirais tu pas QUE avec Lucas ? Peut etre qu'il cherche à attirer ton attention et qu'il juge que tu es trop souvent avec le petit ?
Revenir en haut Aller en bas
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Mar 10 Aoû 2010 - 20:20

Il y a des jours comme ça ...
Demain est un autre jour Very Happy

Avec mon loulou avec qui je traverse parfois des moments très très difficiles, je me rends compte que plus je passe du temps avec lui (pas forcément que avec lui) et mieux les choses se passent.

Laissez-vous à tous les 2 le temps de renouer des liens.

Veux-tu nous en dire plus sur ce qui s'est passé ou ce serait trop remuer le couteau dans la plaie ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
Célinette

avatar

Nombre de messages : 3448
Age : 39
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Mar 10 Aoû 2010 - 20:25

Passer du temps QUE avec lui c'est ce que j'ai fait aujourd'hui. Tant que j'obtempère à la moindre de ses exigences, tout va bien... La moindre contrariété et c'est la crise.
Il a fini par me dire ce soir que de toute façon je ne servais à rien, que seul son père pouvait s'occuper de lui.
A ce moment précis, j'aurais voulu qu'il disparaisse de ma vue !
Sad
Revenir en haut Aller en bas
http://www.petitlulu2005.unblog.fr   Mes recettes pour mon fisto
Célinette

avatar

Nombre de messages : 3448
Age : 39
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Mar 10 Aoû 2010 - 20:26

J'envisage de lui faire finir ses vacances au centre de loisirs, mais j'ai le sentiment si je fais ça de "jeter l'éponge" alors que mon rôle est de faire face.
Et pas de relais possible en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.petitlulu2005.unblog.fr   Mes recettes pour mon fisto
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Mar 10 Aoû 2010 - 20:29

Ce que m'inspire son comportement, c'est qu'il te "cherche" (non pas dans le sens "provocation" mais dans le sens qu'il ne sait comment t'atteindre).

Alors il lance des piques pour que tu réagisses ... et il fait mouche car il est intelligent et sensible.

As-tu une situation précise à décrire (j'ai besoin de voir les interactions pour comprendre ce qui se passe) ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
kitana

avatar

Nombre de messages : 409
Age : 42
Date d'inscription : 08/02/2010

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Mar 10 Aoû 2010 - 20:32

Pourquoi a t il dit que seul son père pouvait s'occuper de lui ?

Revenir en haut Aller en bas
kitana

avatar

Nombre de messages : 409
Age : 42
Date d'inscription : 08/02/2010

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Mar 10 Aoû 2010 - 20:34

LOrsqu'il dit que tu ne sers à rien, est ce que ce n'est pas pour dire "j'ai le sentiment que tu ne me comprends pas " ?
Revenir en haut Aller en bas
Célinette

avatar

Nombre de messages : 3448
Age : 39
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Mer 11 Aoû 2010 - 7:19

Son père vient de reprendre le travail.
Pendant les vacances, tous les matins ils allaient se promener tous les deux.
C'est le cas aussi le samedi et le dimanche.
Mais là, c'est juste pas possible de faire la même chose.
Je fais des choses différentes avec lui, aller en ville trainer le matin ce n'est pas mpon truc. Avec lui j'aime plutôt partager des jeux (raquettes, vélo, ballon, jeux de société, voitures...), cuisiner (on fait des gateaux souvent ensemble il aime remuer), aller faire les courses... Hier on est allés voir la ludothèque mais c'est fermé en août !!!

SAndrine, pour les situations précises, c'est simple, dès que je refuse d'obtempérer immédiatement à ses demandes (un verre d'eau, jouer, changer de dessin animé, se lever pour déjeuner), il pique une crise, crie, tape du poing, me tire jusqqu'à ce que je cède. Et comme je refuse de céder sous la pression de la crise, j'attends qu'il soit calmé pour accéder à sa demande.
Tout est un rapport de force.
Exemple, pour s'habiller, il faut le lui demander pendant vingt minutes et finir par hausser le ton pour qu'il s'habille en râlant...

Revenir en haut Aller en bas
http://www.petitlulu2005.unblog.fr   Mes recettes pour mon fisto
insuline

avatar

Nombre de messages : 788
Age : 39
Localisation : TOURNON, Savoie
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Mer 11 Aoû 2010 - 8:19

ma pauvre Célinette!! Il me semble me lire il y a qque temps. Nos enfants ont le même âge, et surtout, leur comportement se ressemble...
Il ne m'a jamais dit des choses aussi difficiles, mais les crises à la moindre exigence non exaucée, je connais par cœur, et je n'ai pas de solution à te proposer.
Toutefois, je suis certaine et convaincue que l'écoute active est un moyen génial, mais il n'empêche que nous n'avons pas à nous laisser parler de la sorte par nos enfants. Le respect va dans les deux sens. Et surtout, nous sommes humaines, et il est humain de déborder devant ce genre de comportement. J'admire les mamans capables de maîtrise d'elles-même et capables d'analyser la situation sur le moment. Moi, j'en suis le plus souvent incapable.

Ce que je fais pour ne pas devenir "violente", c'est l'isolement. Je l'isole lui, ou moi. L'urgence dans ces moments là étant de créer une "rupture". J'essaie aussi de ne plus l'entendre, et de me dire que ça passera. Mais c'est une énergie folle, et je fini épuisée de ma journée, en larme.

Il est tout simplement difficile d'être parent. N'aurais-tu pas besoin de sortir un peu seule?

En tous cas, courage. Tout cela passera, et tout l'amour et l'écoute que tu lui donne porteront leur fruits
flower
Revenir en haut Aller en bas
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 42
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Mer 11 Aoû 2010 - 8:36

Célinette a écrit:

SAndrine, pour les situations précises, c'est simple, dès que je refuse d'obtempérer immédiatement à ses demandes (un verre d'eau, jouer, changer de dessin animé, se lever pour déjeuner), il pique une crise, crie, tape du poing, me tire jusqqu'à ce que je cède. Et comme je refuse de céder sous la pression de la crise, j'attends qu'il soit calmé pour accéder à sa demande.
Tout est un rapport de force.
Exemple, pour s'habiller, il faut le lui demander pendant vingt minutes et finir par hausser le ton pour qu'il s'habille en râlant...

Juste une piste de refleion, sans aucun jugement ni préjugé : exiges-tu de lui des choses qu'il doit faire "tout de suite"? Es-tu très exigeante avec lui? Serait-ce une manière de te renvoyer ce qu'il vit?
Revenir en haut Aller en bas
insuline

avatar

Nombre de messages : 788
Age : 39
Localisation : TOURNON, Savoie
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Mer 11 Aoû 2010 - 8:43



Juste une piste de refleion, sans aucun jugement ni préjugé : exiges-tu de lui des choses qu'il doit faire "tout de suite"? Es-tu très exigeante avec lui? Serait-ce une manière de te renvoyer ce qu'il vit?[/quote]

Tiens, merci pour cette piste, Caro...
Revenir en haut Aller en bas
Célinette

avatar

Nombre de messages : 3448
Age : 39
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Mer 11 Aoû 2010 - 8:57

Caroline a écrit:
Célinette a écrit:

SAndrine, pour les situations précises, c'est simple, dès que je refuse d'obtempérer immédiatement à ses demandes (un verre d'eau, jouer, changer de dessin animé, se lever pour déjeuner), il pique une crise, crie, tape du poing, me tire jusqqu'à ce que je cède. Et comme je refuse de céder sous la pression de la crise, j'attends qu'il soit calmé pour accéder à sa demande.
Tout est un rapport de force.
Exemple, pour s'habiller, il faut le lui demander pendant vingt minutes et finir par hausser le ton pour qu'il s'habille en râlant...

Juste une piste de refleion, sans aucun jugement ni préjugé : exiges-tu de lui des choses qu'il doit faire "tout de suite"? Es-tu très exigeante avec lui? Serait-ce une manière de te renvoyer ce qu'il vit?

Je pense en effet que c'est le cas. J'ai essayé d'assouplir effectivement.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.petitlulu2005.unblog.fr   Mes recettes pour mon fisto
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Jeu 12 Aoû 2010 - 16:35

Pour rejoindre Caro, le problème de l'ENV, c'est que c'est impossible de la pratiquer à mi-temps Sad

On ne peut pas exiger la plupart du temps et écouter quand ça nous arrange. Je suis un peu rude en disant ça et j'en ai bien conscience ... mais l'écoute ne sert pas uniquement à nous aider à gérer les conflits.

C'est pour ça que l'éducation non-violente est vraiment un tout, un changement d'attitude global et que ça prend du temps.

Célinette, il y aurait peut-être à creuser des pistes pour toi autour des outils pour favoriser l'autonomie. Ce genre de crises est assez typique des enfants qui cherchent à être autonomes mais à qui on demande de l'autonomie "imposée" (= habille-toi, va chercher ceci ou cela, ... voir parfois quand on leur propose de l'aide alors qu'ils essaient de faire seuls) alors qu'ils auraient peut-être eu l'idée de le faire seuls.

Le fait d'être dépendants est difficile à supporter pour n'importe qui, y compris un adulte, et peut provoquer ce genre de réaction (crises, rébellion) car la personne dépendante se sent contrainte et redevable.

Si ton exigence est qu'il soit autonome (chose qui normalement doit être spontanée sinon ce n'est pas de l'autonomie mais de l'obéissance) mais que tu lui dis tout ce qu'il doit faire, tu le mets dans une situation paradoxale où s'il t'obéit il n'est pas autonome mais s'il ne t'obéit pas, il en fait pas ce qu'il faut ... donc dans les 2 cas, il a tout faux.
Et c'est sans doute ça qu'il exprime par ses crises et son rejet.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
insuline

avatar

Nombre de messages : 788
Age : 39
Localisation : TOURNON, Savoie
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Jeu 12 Aoû 2010 - 18:46

décidément, piste très intéressante!! Je prends note aussi pour moi... Merci Sandrine
Revenir en haut Aller en bas
Célinette

avatar

Nombre de messages : 3448
Age : 39
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Jeu 12 Aoû 2010 - 20:35

J'entends ce que tu me dis Sandrine, et ça parle de choses certainement vraies...
OK... Alors moi je veux bien, mais faut m'expliquer dans ce cas comment on inscrit ce "laisser faire sans diriger" dans une vie normale de maman qui travaille... Je dis à mon boss "j'attendais que le petit décide seul de s'habiller?"
J'adhère à vos idées, vos principes, maintenant reconnaissez que la vie au quotidien ce n'est pas le monde des bisounours où on a toujours le temps, toujours l'envie et toujours la patience...

La journée s'est mieux passée, on a même passé un long moment ce soir à rire de bon coeur tout les deux.

Ce n'est surement pas ce que vous souhaitez, mais dans vos propos j'ai parfois l'impression d'entendre "laisse tomber, tu as tout faux, tu fais tout de travers et tu fais les choses comme elles t'arrangent, pour ton confort". Si ça me touche ainsi, c'est peut être parce que cest juste vrai? Je ne sais pas... C'est décourageant, j'ai le sentiment que je dois nier en bloc tout ce que j'ai fait jusqu'à présent, que tout est mauvais et ça renforce en moi l'idée que j'ai fait fausse route avec mon fils. Sad

Demain est un autre jour...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.petitlulu2005.unblog.fr   Mes recettes pour mon fisto
Vougy

avatar

Nombre de messages : 6868
Date d'inscription : 28/08/2008

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Jeu 12 Aoû 2010 - 20:51

Célinette, voilà déjà 10 fois que je recommence ce message que je ne sais comment tourner...
Alors désolée si ma réponse est maladroite...

Ce que je voudrais dire ici, c'est que Sandrine a une grande capacité à lacher prise. Je veux dire par là que souvent, elle est capable de laisser faire, d'observer, de se réjouir de bcp de choses qui pour bcp d'entre nous paraitrait impossible.

Alors, quoi? Comme tu dis, au quotidien, on fait comment pour jongler entre ce qu'on voudrait et ce que nos enfants voudraient? Non ne laisse pas tomber, non tu n'as pas tout faux, non tu ne privilégie surement pas ton confort comme tu dis.
Oui pour aller bosser faut que ton gamin s'habille quand c'est le moment. On n'a pas 3 heures devant soi.
La coopération est possible, faut juste trouver ce qui fonctionne chez toi. Laisser le choix par ex entre 2 choses. Que ton fils s'habille avant ou après le petit déjeuner ou qu'il choisisse sa tenue. Qu'il s'habille seul ou que tu l'aides. Bref, voir ce qui lui ferait plaisir et du coup ce qui te ferait gagner un temps précieux. Enfin ici c'est un truc qui fonctionne.



Revenir en haut Aller en bas
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 42
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Jeu 12 Aoû 2010 - 21:06

Très sincèrement, je suis sûre que ce n'est pas ce qu'on veut te faire passer comme message. J'ai vécu une période de transition difficile entre 2 modes éducatifs, assez désagréable parce que d'une situation a l'autre, au quotidien, je réagissait différemment, je me regardais faire ou dire, j'avais l'impression de ne plus être naturelle, de faire faux ou pas bien a chaque fois. Pour te donner de l'espoir, parce que c'est ce qu'on veut de donner (de l'espoir), au bout de qlq mois, j'ai intégré totalement la philosophie d'éducation a laquelle je croyais et j'ai réussi a être naturelle et à le pratiquer spontanément. Ça ne veut pas dire que je ne me trompe jamais, que je crie plus, que je n'ai plus de progrès a faire, mais j'ai moins ces doutes et je ne me sens plus les fesses entre 2.
Je ressents que tu as envie de prendre un autre chemin, mais que tu manques d'outils, de savoir quoi faire a tel ou tel moment, d'un guide.
Ça me parait normal et presque sain de douter même si c'est inconfortable.
Ne te mets pas la pression, tu ne peux pas tout faire évoluer en même temps. Surtout, avant que les choses évoluent, ça passe par des prises de conscience de la situation actuelle. Et ça fait parfois mal de se dire qu'on faisait mal. Mal dans le sens ou personne n'était bien gagnât dans la manière de faire. Mais celinette, on fait tous COMME ON PEUT, comme on a reçu, a un moment donne. On a le droit de se tromper, le droit de changer sans renier ce qu'on a fait avant.
Je crois que le plus important est d'être en harmonie avec son coeur et ce qu'on croit bon pour doi et les autres. D'être vraie. Quelque soit le chemin prit.
C'est difficile de discutter par forum, ça lisse les émotions et le ton, d'où certaines incompréhensions. Mais pour ma part, j'essaye tout au plus de te donner qlq pistes de réflexion, ou des infos mais pas de te dire que tu fais mal.
Le métier de parents est trop Hardu pour pouvoir juger les autres.
Bon courage et fais toi confiance et surtout donne toi du temps. Eg a ton fils aussi!
;-)
Revenir en haut Aller en bas
djoulaye
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8163
Age : 40
Localisation : Groslée
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Jeu 12 Aoû 2010 - 21:06

Moi aussi je suis en pleine réflexion à ce niveau Célinette : comme toi et comme la plupart des parents, j'ai pour habitude de "donner des ordres" comme me l'a si bien faite remarquer Hector hier...

Je crois qu'on peut essayer de modifier notre façon de communiquer sans pour autant changer grand chose aux rythmes de la maison.
Si ton fils sait bien s'habiller tout seul, le matin tu peux lui dire "il faut que nous soyons tous habillés dans 10 minutes", "le petit déjeûner t'attend, dans un quart d'heure on doit partir pour être à l'heure à l'école" etc... J'utilise beaucoup les "choix" quand on est pressés : il faut que tu sois habillé dans 5 minutes, préfères-tu t'habiller seul ou veux-tu un peu d'aide ?" par exemple, du coup il sait qu'il vaut mieux se dépêcher, à lui de voir s'il a besoin de toi ou pas.
Chez nous ça marche bien avec Angèle qui veut tout faire toute seule. Un truc bête en exemple : elle a une tétine pour dormir, on essaie de faire en sorte qu'elle ne la prenne pas dans la journée. En vacances elle refusait de me la donner le matin pour que je la pose sur le frigo. J'aurais pu la lui retirer de force, ou la menacer de je ne sais quelle punition, je lui ai simplement proposé de la poser elle-même sur le frigo en la portant dans mes bras, elle a accepté avec enthousiasme et on a fait comme ça tous les matins Wink

Tout ça pour dire qu'on peut garder les mêmes exigences au quotidien (au niveau des horaires notamment, difficile de transiger en effet) tout en prenant mieux en compte les capacités propres de chaque enfant, et ses besoins.
Une autre idée, pour les horaires : utiliser une horloge "quand la grande aiguille sera sur le 5, il faudra que nous soyons tous habillés". C'est subtil mais bien différent de "habille-toi vite, on va encore être en retard".

Sandrine aura sans doute plein d'autres suggestions Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://julieportage.canalblog.com
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 42
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Jeu 12 Aoû 2010 - 21:09

On pourrait créer un post spécial "solutions concrètes en CNV à problème concret", non?
Revenir en haut Aller en bas
Vougy

avatar

Nombre de messages : 6868
Date d'inscription : 28/08/2008

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Jeu 12 Aoû 2010 - 21:17

Vu la quantité de problèmes concrets ce post risquerait d'être très long!!! lol!
Revenir en haut Aller en bas
djoulaye
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8163
Age : 40
Localisation : Groslée
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Jeu 12 Aoû 2010 - 21:18

A mon avis ce n'est pas un hasard si tu te poses des questions maintenant Célinette : tant que ton fils était petit il faisait ce que tu lui demandais sans râler, mais il grandit et il semble plutôt intelligent et sensible. J'ai le même à la maison, le genre qui ne se laisse pas berner longtemps Wink Réjouissons-nous donc d'avoir des enfants suffisamment malins pour ressentir l'injustice d'une situation, l'absurdité de certaines de nos exigences, ils nous mettent à rude épreuve mais c'est grâce à eux qu'on se remet en question et qu'on progresse, sur bien des plans, ça ne concerne pas que l'éducation mais la communication en général...

On n'a pas fait "fausse route" jusque là, on a pris l'autoroute et maintenant on va pouvoir profiter du paysage en prenant les chemins de traverse (amis de la poésie bonsoir j'vous jure que dans ma tasse c'était de la tisane !)
Revenir en haut Aller en bas
http://julieportage.canalblog.com
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 42
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Jeu 12 Aoû 2010 - 21:19

Inspirée julie! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Célinette

avatar

Nombre de messages : 3448
Age : 39
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Ven 13 Aoû 2010 - 6:43

Ma réponse ne se voulait pas aggressive. Elle disait juste que je me sentais mal et que j'avais l'impression - à travers vos propos - que pour moi, c'était un peu "peine perdue".

Pourquoi cette envie de changer? Plusieurs choses.
Déjà, quand on commence à mettre des fessées, après l'enfant durcit le ton, c'est l'escalade de la violence. Je veux mettre un STOP à cela. Lucas est scolarisé avec des enfants dont beaucoup vivent des situations familiales pénibles et pour lesquels la violence est un mode de fonctionnement naturel. Et bien sûr c'est ceux là qu'il choisit comme copains... ils sont forts ! Rolling Eyes

Ensuite, Lucas est un petit garçon très nerveux et angoissé depuis tout petit. Bébé, j'ai souvenir dans son berceau de colères après lesquelles je devais le changer tant il était trempé. Et à cette époque, comme une andouille j'écoutais l'entourage... Ne le prends pas trop, ne le berce pas, il va devenir capricieux, il va finir par comprendre... Evil or Very Mad

Depuis, j'ai mûri, pris de l'assurance et le "laisse pleurer il se fait les poumons" de la belle mère n'est plus un conseil reçu mais une boutade entre mon mari et moi.

Alors voilà, Lucas, petit garçon angoissé (2fc avant sa conception, grossesse difficile alitée, accouchement très difficile...) n'a été ni bercé, ni porté, ni massé, n'a jamais dormi avec nous lors des nuits difficiles, a été très malade petit. J'ai fini par passer 3/4 de mon temps avec lui à lui administré des soins pénibles. Le reste à m'angoisser à la moindre de ses toux.
Le bébé angoissé est devenu un enfant angoissé. Le bégaiement est apparu il y a presque deux ans. Orthophoniste, médecin... Les fleurs de bach on réglé le souci en deux semaines. Puis une année scolaire difficile. Bagarres, indiscipline en classe, maitresse qui le prend en grippe. En février j'ai repris le travail et c'est finalement lui que ça a le plus perturbé. Depuis juin, il a des tics aux yeux.

Et je sens bien que tout ça, c'est un manque d'assurance, son comportement sans cesse en train d'asticoter quelqu'un, de provoquer le conflit... C'est pour attirer l'attention. Pour qu'on s'occupe de lui. Et je pense qu'il y a beaucoup de choses à changer dans ma façon de l'accompagner. Alors oui, je suis une maman qui exige, qui ordonne et qui râle. Oui je passe mon temps à dire "dépêche-toi". Mais je suis prête à faire des efforts, à me remettre en question. A guérir de cette éducation où pour avoir le calme à table ma mère posait le martinet à côté de son assiette. Où tu prenais le livre par la figure quand tu récitais mal ta poésie. Où tu te faisais jeter quand tu aurais eu besoin de réconfort. J'ai deux souvenirs très précis dans mon enfance auxquels je pense souvent. Un jour où ma mère pensait que je faisais de la comédie alors que j'étais vraiment malade (j'ai eu ma vengeance elle a chopé mon virus et a bien vomi!) et une autre, où à 15ans j'étais platrée pour la colonne 4 mois suivis de 18mois de corset. C'était fin juillet, il faisait très chaud et moi platrée ds épaules aux hanches, j'ai pleuré parce que ma copine d'hosto avait eu son corset à la place du platre, et ma mère au lieu de juste entendre que j'en avais marre de supporter cela depuis quatre mois, m'a jetée et engueulée.

Je pense que ce qu'on a vécu dans sa propre enfance ne doit pas servir de prétexte pour être violent ou désagréable avec ses propres enfants. Mais oui, j'avoue que pour moi c'est un sacré handicap.

Dorénavant au lieu de mettre une fessée, je dis à Lucas que l'envie de mettre une fessée me démange. Ce n'est pas forcément moins violent, mais c'est un premier pas. Et j'ai l'impression que ce geste était devenu presque un automatisme en réponse aux bêtises ou aux crises... C'est triste d'avoir un regard sur soi-même, et OUI, quand je me regarde en prenant un peu de distance, c'est le sentiment de honte et de tristesse qui m'envahit. Je suis très loin de la mère que je voulais être. Je me rappelle avoir pleuré et passé une nuit blanche pour la première fessée qu'il a reçue. Et maintenant... j'en suis à me débarassé de ce geste automatique. Mais quand ça monte, je me dis "si ta chef t'en collait une à chaque erreur dans la compta... tu porterais plainte !"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.petitlulu2005.unblog.fr   Mes recettes pour mon fisto
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Ven 13 Aoû 2010 - 6:57

C'est normal que tu te sentes "incompétente". Quand on découvre une nouvelle façon de faire (et pas seulement dans l'éducation des enfants), on devient consciemment incompétent (on sait qu'on s'y prend mal mais on ne sait pas comment faire autrement), puis on devient consciemment compétent et finalement inconsciemment compétent. C'est vrai pour tous les apprentissages et nous sommes toutes passées par là.

Donc déjà tout ne va pas se faire en un jour...

Ensuite, non nous ne sommes pas dans le monde des Bisounours sunny
Chez nous aussi, ça crie et des choses se passent mal ; tour n'est pas sérénités et zenitude ... Mais c'est normal Very Happy

Mais il y a des façons de régler les petits conflits quotidiens de façon positive pour tout le monde et sans donner d'ordres (ou pas trop), ce qui permet aussi d'avoir moins l'impression de tout porter).

Les livres de Gordon (éduquer sans punir, parents efficaces, parents efficaces au quotidien) sont bien faits.
J'aimerai aussi pouvoir en parler avec toi en direct si ça te tente. Ce serait plus simple et plus concret que sur le forum Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
Aurélie

avatar

Nombre de messages : 2852
Age : 34
Localisation : VILLEFONTAINE
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Ven 13 Aoû 2010 - 7:13

Célinette tu es une maman très courageuse et désireuse de changement pour toi et tes fils , ne te juge pas sévérement , sois douce avec toi même et complimente toi comme tu le ferais devant un progrès de tes enfants , dès que tu arrives à écouter un peu plus ton fils , à lui laisser un choix ... Tu fais beaucoup de choses , et t'interroge beaucoup , c'est formidable !

Tout ne va pas changer du jour au lendemain , mais déjà là tu changes ! Il n'y a pas de concours ici de la maman qui fait plus ci ou ça , on fait toutes comme on PEUT avec ce qu'on a vécu et toi tu en vécu des choses dures et avec ce qu'on vit au quotidien avec nos enfants , la vie de maman qui travaille , qui court toute la journée pour arriver à tout gérer du mieux qu'elle peut , TU AS LE DROIT D'ETRE EN COLERE , FATIGUEE , IMPATIENTE , c'est même vital d'avoir aussi ces émotions !

Pett à patit tu vas apprendre à lâcher prise de plus en plus sur des petites choses qui feront ton bonheur quand tu verras celui que tu donnes à tes enfants en leur laissant faire plus de choix !

Je te comprends quand tu dis que tu as l'impression de faire de travers , car moi aussi comme toi je comparais ce que je faisais à la maison avec d'autres mamans du forum , pas sur l'écoute active mais sur d'autres choses et je me jugeais sévérement aussi mais j'ai compris que JE NE SUIS PAS CES MAMANS qui d'ailleurs ont des soucis et des inquiétudes comme nous , quand j'ai compris ça , j'ai beaucoup déculpabiliser !

Je te souhaite pleins de courage , dans ces changements !

Revenir en haut Aller en bas
Célinette

avatar

Nombre de messages : 3448
Age : 39
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Ven 13 Aoû 2010 - 12:00

Bon... il y a un point sur lequel je vous bas... le MENAGE hihihohoho !!! lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.petitlulu2005.unblog.fr   Mes recettes pour mon fisto
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Ven 13 Aoû 2010 - 12:03

Célinette a écrit:
Bon... il y a un point sur lequel je vous bas... le MENAGE hihihohoho !!! lol!

Ah oui, ça c'est clair Very Happy (en même temps, par rapport à moi, c'est facile ).

Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
Vougy

avatar

Nombre de messages : 6868
Date d'inscription : 28/08/2008

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Ven 13 Aoû 2010 - 12:04

Là c'est clair, enfin surtout pour moi, lol!!!!

Mais tu sais même au niveau éducatif, suivant les jours, c'est pas glorieux et je pense qu'on est toutes dans la même situation. Certains jours on est bien content et plutôt fières de nous et de nos enfants et certains jours c'est la cata...

Bon je dis ça parce que aujourd'hui c'est un jour sans pour nous...
Revenir en haut Aller en bas
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 42
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Ven 13 Aoû 2010 - 21:16

Franchement, celinette, chapeau bas de cette remise en question, de cette sincérité et de cette volonté. Je suis convaincue que tu es sur la bonne voie et que, sans tout rattraper du passe avec ton fils, votre relation peut être plus douce et plus facile. Avec des hauts et des bas bien sur. Il ne te reste "que" des outils ou habilites a acquérir pour avoir des solutions alternatives aux fessées, cris ou injonctions.
Wink
Revenir en haut Aller en bas
insuline

avatar

Nombre de messages : 788
Age : 39
Localisation : TOURNON, Savoie
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Dim 15 Aoû 2010 - 17:40

Célinette, ta remise en question, ta sensibilité, tes doutes... bref, ton expérience me touche beaucoup, et je me reconnais beaucoup en toi.
C'est clair que la vie de tous les jours, le vécu de chacun, l'entourage, la fatigue, la gestion de nos émotions... tout n'est pas toujours propice à une écoute active.
C'est le cas pour moi aujourd'hui, d'ailleurs... Sad

Parfois je sens monter un tel énervement, une telle colère en moi "à cause" de Loïc que je me dis que je suis une maman trop nulle, qui n'arrive à rien supporter, et je crie... ou je pleure. Et je culpabilise, surtout... Et il y a d'autres moments où j'arrive à "gérer" la crise, et là, je suis fière de moi et de mon fils et je me dis que finalement, c'est possible.

Bref, comme tu l'indique dans ton titre, "le chemin risque d'être long". Ne nous mettons pas (ou essayons de ne pas nous mettre...) la barre trop haut. Le principal est de sentir qu'il y a un truc qui ne fonctionne pas, de l'identifier, et de trouver les outils. Le plus gros du travail est fait. Maintenant, il faut appliquer et accepter que le changement ne peut se faire qu'en beaucoup de temps...

Et je crois que c'est le lot de toutes les remises en questions, de toutes les volontés de changement. Les périodes de doutes sont franchement super dures à surmonter.

Je te fais de gros bisous et merci pour ta sincérité!






Revenir en haut Aller en bas
Célinette

avatar

Nombre de messages : 3448
Age : 39
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Dim 15 Aoû 2010 - 19:31

Revenir en haut Aller en bas
http://www.petitlulu2005.unblog.fr   Mes recettes pour mon fisto
Vougy

avatar

Nombre de messages : 6868
Date d'inscription : 28/08/2008

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Dim 15 Aoû 2010 - 19:49

Juste pour mon expérience, les choses ont commencé à bouger, des résultats satisfaisant sont apparus après 6 mois environ...
Oui, c'est long!
Revenir en haut Aller en bas
Célinette

avatar

Nombre de messages : 3448
Age : 39
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Dim 15 Aoû 2010 - 21:06

On devrait avoir progressé pour le cp alors ! lol

Ici, mes efforts ne sont pas toujours couronnés de succès, mais le dialogue avec mon fils semble revenir ... et aujourd'hui pas un seul clignement nerveux sur son visage. Nous sommes allés au resto et c'était AGREABLE.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.petitlulu2005.unblog.fr   Mes recettes pour mon fisto
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 42
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Lun 16 Aoû 2010 - 12:35

cheers
sunny
Revenir en haut Aller en bas
Mamode

avatar

Nombre de messages : 6348
Age : 49
Localisation : Bourgoin Jallieu
Date d'inscription : 26/02/2009

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Sam 21 Aoû 2010 - 14:07

Caroline a écrit:
On pourrait créer un post spécial "solutions concrètes en CNV à problème concret", non?

copieuse
http://simplementparents.forumactif.org/parentalite-ou-le-quotidien-avec-nos-enfants-f16/nos-astuces-pratiques-pour-supprimer-des-conflits-du-quotidien-t2414.htm
Revenir en haut Aller en bas
Célinette

avatar

Nombre de messages : 3448
Age : 39
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Sam 21 Aoû 2010 - 20:54

10 jours après l'ouverture de ce post... Il y a eu dezs jours de sévères retours en arrière dans ma façon de faire. Et puis il y a deux jours j'ai perdu mon sang froid et lui ai mis un tape sur les fesses. Plus tard, je lui ai présenté mes excuses, je lui ai dit que je n'aurais pas dû lui donner cette tape, que cela me rendais triste de lui avoir fait du mal. Je ljui ai dit qu'il avait le droit d'être en colère contre moi. Je lui ai dit que j'étais malheureuse quand on était aggressifs l'un envers l'autre et que j'aimerais qu'on cherche des solutions pour que ça change et qu'on soit plus heureux, parce que je voyais bien à sa façon de cligner des yeux qu'il n'était pas bien. Depuis, il ne me pousse plus à bout. IL ME PARLE !
Et hier il voulait un jouet pendant les courses, j'ai refusé et pas de crise.
Seul souci... il s'oppose maintenant à son père !!!!!!!!! Et papa étant très rigide... ça fuse ! affraid
Revenir en haut Aller en bas
http://www.petitlulu2005.unblog.fr   Mes recettes pour mon fisto
ingrid38

avatar

Nombre de messages : 4828
Age : 40
Localisation : Brangues
Date d'inscription : 18/08/2009

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Lun 27 Sep 2010 - 17:38

Je m'incruste sur ce post, ce soir, car il vient de se passer une série de petits incidents ici et j'ai besoin de l'écrire, pour me décharger de la tension.

1er évènement : vers 18h, je demande à Amy de venir dans la SDB pour que j'applique sur ses cheveux le ttt anti-poux(on s'en sort pas de ces petites bêtes, mais ça c'est une autre histoire !).
Elle refuse, on insiste (je lui explique bien entendu le pourquoi du comment : invasion sur sa chevelure = transmission aux autres membres de la famille....).
Elle refuse toujours et là, PREMIER INCIDENT, son père la sort violemment du canapé en la tirant par le bras.
Du coup elle s'est bien entendue encore plus braquée, j'ai du faire la médiation entre les 2, mais il y a eu échanges d'insanités entre eux deux Suspect

2ème evt : 19h on demande aux trolls d'aider à mettre la table, tout le monde y va sf Amy, affalée sur le canapé. Le Papa lui demande sévèrement de bouger, une fois..
La deuxième fois il la tire (encore) du fauteuil, elle se braque, part dans sa chambre.
Je l'appelle pour manger, il fait des réflexions comme quoi elle ne mérite pas, patati patata...

On échange des mots, il part fumer dehors Crying or Very sad
Il rentre, nous continuons notre repas.

3ème evt :Au bout d'un moment, Yanis descend de table, fait son pitre, on rigole, s'en occupe...
Et Paf, j'entends un bruit de claque et un cri, je me retourne : Eric vient de taper violemment sur la main de Laura, notre ainée, car elle mangeait comme un cochon.
Pour expliquer, cela fait des années qu'on est après elle, car elle mange toujours très salement. Et ce soir, on a bien du lui signaler 3 fois qu'on préfèrerait ne pas avoir à supporter ce carnage..

Et là j'ai craqué je me suis emportée contre mon homme, qui lui aussi s'est emporté.
Il soutient que je lui donne toujours tort face aux enfants.
Ce qui est faux !

Je lui ai dit et dit aux enfants également, qu'il avait raison sur le fond :
- il y a des choses obligatoires auxquelles on doit de se plier (poux)
- tout le monde participe aux tâches domestiques
- nous sommes respectueux les uns des autres, donc nous devons avoir une attitude correcte.

Du coup il est parti se coucher, j'ai essayé de retourner discuter avec lui, mais il soutient qu'il n'est pas dans son tort, que ce n'est pas un drame d'avoir secoué Amy, ou claqué Laura.

Et là, ça passe pas : je suis d'accord sur le fond, y a pas de souci, je le soutiens, mais je ne cautionne pas son attitude DU TOUT.

Je ne sais pas comment lui faire entendre que c'est vraiment important pour moi, pour notre famille, que son attitude face aux enfants change.

Je suis toute retournée là, je ne sais pas trop quoi faire... Sad
Revenir en haut Aller en bas
https://dansmatribu.wordpress.com
marieh

avatar

Nombre de messages : 1648
Age : 37
Localisation : morestel
Date d'inscription : 26/03/2010

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Lun 27 Sep 2010 - 18:35

Ok là jhe comprend mieu ce qui va pas,

Bon on est d'accord tu souhaiterais que ton homme réagisse plus calmement envers les enfants là pas de soucis, et tu n'es pas d'accord avec sa maniere de faire, qui certe n'est pas trés efficace, mais lui ne l'as tout simplement pas encore découvert.

Perso je pense que vous avez tout les deux raisons, toi dans le fait que tu ne ve pas qu'il agisse brutalement envers les enfants et lui en ce sentant un peu rabaisser devant les petits , car pour moi (mais juste avis perso hein)même si tu n,'es pas d'accord avec sa maniere de le faire tu ne devrait pas le lui faire remarquer devants les enfants car du coup eux se disent si maman pense que papa a tort alors pourquoi ne l'écouter?

Peut être devrais-tu dans ce genre de situation sortir de la piece te calmer et en rediscuter a froid avec lui, car le fait que tu t'emporte ne resoud rien et ne peu pas supprimer le geste fait, mais en reparler aprés au calme pourra peut etre petit à petit lui faire comprendre ton point de vu et du coup changer sa maniere de faire.


Je sais pas si j'ai été trés clair, mais c'est mon ressenti du moment,
Revenir en haut Aller en bas
http://    http://moitiemoitie.canalblog.co
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Lun 27 Sep 2010 - 21:05

je suis assez d'accord avec marieh ...

Le 1er pas est de reconnaitre que vous avez tous les 2 raison Very Happy : tu ne veux pas de violence physique pour tes enfants ... et lui, il s'est senti rabaissé devant ses enfants (ce qui ne l'aie pas à être calme avec eux par la suite au final).

Donc réagir oui ... mais toute la difficulté est de trouver la bonne réponse sur le moment. C'est déjà difficile avec les enfants, alors avec le mari Sad ...

Pour lui dire que c'est important pour toi, comment t'y prends-tu ? Que lui dis-tu exactement ?
Comment est-il lui ? Comment réagit-il ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
ingrid38

avatar

Nombre de messages : 4828
Age : 40
Localisation : Brangues
Date d'inscription : 18/08/2009

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Lun 27 Sep 2010 - 21:19

Donc pour les 2 premiers incidents, avec Amy, je lui ai dit calmement. Surtout qu'il SAIT qu'avec Amy la réprimande physique ou brutale dans le ton ne fait qu'envenimer les choses.

Puis pour Laura, j'ai éclaté de colère...Yanis venait d'être particulièrement agité, les enfants étaient énervées, ça brassait...Donc au cri de Laura, je me suis retournée et je lui ai crié dessus. Du coup il s'est bien énervé sur moi aussi..Et est parti se coucher. Je ne l'ai pas revu depuis.

Sinon dans la vie de tous les jours, je fais de gros efforts pour ne pas le contredire devant les enfants, même si c'est difficile car j'ai l'impression qu'il ne les connait pas.
Il réagit toujours à côté, trop fort, trop tard.

Pour 99% du temps de l'éducation des enfants, c'est moi seule qui gère (je parle d'éducation morale, il m'aide dans les tâches quotidiennes bien sur !).

Et quand il intervient, le 1% restant, c'est moitié du temps à côté de la plaque.

Alors tant que les enfants ont été petits, c'est de l'apprentissage, donc y a pas souvent lieu d'être en désaccord.
Mais mes grandes changent énormément, je trouve qu'il ne s'adapte pas à leur évolution. Il les traite comme des petites filles, il leur manque de respect et de considération continuellement, par ses paroles, alors que je sais qu'il ne veut pas renvoyer cette image.

Et les rares fois où l'on peut en discuter calmement (c'est pas dans mon tempérament d'être calme), il refuse le débat : ses seules paroles vont être : "de toute façon, j'ai toujours tort, je ne fais jamais rien comme il faut, alors je ne ferais plus rien.."

Bon ces derniers mois, nous avons bien évolué, notre complicité est au plus haut, donc j'ai bon espoir de pouvoir en discuter calmement avec lui demain.

Mais le souci, c'est que je reste persuadée qu'il ne voit pas où le bât blesse pour moi.
Il m'a connu aussi comme ça, à crier tout le temps (bon ça je le fais encore, mais je crie en message-JE), à mettre une fessée ou une tape sur la main.

Je ne sais pas si il a compris mon changement d'état d'esprit, même si on en a discuté plusieurs fois déjà...

Ca me chagrine, car je ne veux pas batailler encore des années avec lui, dans l'éducation de nos enfants.
Revenir en haut Aller en bas
https://dansmatribu.wordpress.com
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Lun 27 Sep 2010 - 21:54

faudrait qu'on en discute de vive voix parce que là, ça risque d'être un peu long Very Happy ...

Ca ve te faire bizarre ... mais pour moi, son attitude est le signe qu'il change et qu'il prend conscience du chemin qu'il a à faire Shocked ...
Je m'explique : s'il ne comprenait rien à rien, il t'enverrait paître avec tes drôles d'idées ...
là, il dit "j'ai toujours tort" ... donc il entend bien que tu as une autre vision et que tu veux faire différemment et il te voit venir vous voir, réfléchir, te poser des questions... mais lui, il ne sait pas comment faire ... alors il est un peu impuissant, d'où sa réaction (en plus c'est un mec alors avouer son impuissance Very Happy ).

Bref, il avance ... Donc c'est bon signe Very Happy

on en reparle à l'occaz mais chais pas quand
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
Célinette

avatar

Nombre de messages : 3448
Age : 39
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Ven 8 Oct 2010 - 11:13

10 aout... presque 10octobre...
En deux mois, des haut des TRES bas... et un début d'équilibre.
Un dialogue renoué, rien d'acquis mais un progrès immense.
Le chemin n'est pas si long en fait... c'est juste que le 10 août j'étais tout en bas de la montagne et que le sommet me paraissait si haut vu d'en bas...
Les câlins, le respect mutuel, l'expression des ressentis d'une part et d'autre... c'est revenu ou même tout simplement ENFIN arrivé pour Lucas et moi.
Bien sûr je hausse encore le ton mais j'ai perdu ce réflexe de la main qui se lève quand la situation m'échappe... Et lui cherche moins mes limites depuis que je les lui dis avant d'être exaspérée.
Je suis heureuse du travail entrepris et des progrès accomplis. mais encore bien triste pour ces années gaspillées...
Je sais aussi que rien n'est acquis.
Mais Lucas a aussi changé à l'école et il ne bégaie plus, n'a plus de tics... Il a de la compassion pour son petit frère qui pleure lors d'un soin alors qu'il y a quelques semaines il riait et se moquait. Son comportement reflète enfin ce qu'il ressent et non pas son contraire.
Ouffffffffffffffffffffff on respiiiiiiireeeeeeeeee
Revenir en haut Aller en bas
http://www.petitlulu2005.unblog.fr   Mes recettes pour mon fisto
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 42
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Ven 8 Oct 2010 - 11:26

Célinette a écrit:
10 aout... presque 10octobre...
En deux mois, des haut des TRES bas... et un début d'équilibre.
Un dialogue renoué, rien d'acquis mais un progrès immense.
Le chemin n'est pas si long en fait... c'est juste que le 10 août j'étais tout en bas de la montagne et que le sommet me paraissait si haut vu d'en bas...
Les câlins, le respect mutuel, l'expression des ressentis d'une part et d'autre... c'est revenu ou même tout simplement ENFIN arrivé pour Lucas et moi.
Bien sûr je hausse encore le ton mais j'ai perdu ce réflexe de la main qui se lève quand la situation m'échappe... Et lui cherche moins mes limites depuis que je les lui dis avant d'être exaspérée.
Je suis heureuse du travail entrepris et des progrès accomplis. mais encore bien triste pour ces années gaspillées...
Je sais aussi que rien n'est acquis.
Mais Lucas a aussi changé à l'école et il ne bégaie plus, n'a plus de tics... Il a de la compassion pour son petit frère qui pleure lors d'un soin alors qu'il y a quelques semaines il riait et se moquait. Son comportement reflète enfin ce qu'il ressent et non pas son contraire.
Ouffffffffffffffffffffff on respiiiiiiireeeeeeeeee

Extra ce témoignage et ce vécu Célinette et tellement encourageant!
Je ne partage pas ton analyse de "rien n'est acquis", qui est un peu fataliste.
Moi je crois qu'au contraire, vous avez acquis des nouvelles façons de fonctionner, qui restent à consolider, mais, je ne vois pas comment vous pourriez revenir en arrière, puisque c'est gagnant pour tous les 2 et que ça correspond à un mieux-être. Sauf accident, je crois que l'homme va spontanément vers le mieux, non? Wink
Je comprends par cette phrase que tu reste prudente et vigilante, ce qui est très positif, puisque tu vas donc continuer à progresser, en état de conscience. Pour devenir, comme dirait Sandrine, "inconsciemment compétente" un jour prochain!
cheers
Revenir en haut Aller en bas
Mamode

avatar

Nombre de messages : 6348
Age : 49
Localisation : Bourgoin Jallieu
Date d'inscription : 26/02/2009

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Ven 8 Oct 2010 - 11:57

Faire le cadeau à ton enfant d'accepter de vivre ses vraies émotions et de savoir les nommer (j'imagine) est merveilleux. D'ailleurs, regarde comme sa guérison est rapide. Il se sent mieux : ne bégaie plus, n'a plus de tics ... et toi aussi tu vas mieux. Si tu doutes malgré toutes ces preuves, tu peux faire repartir en arrière un fonctionnement qui va de l'avant. Ce serait dommage. Si je me souviens bien, un disque que j'avais produit avait pour titre : "La route est longue, le futur est réjouissant". J'ajouterais, le présent l'est déjà sunny
Revenir en haut Aller en bas
insuline

avatar

Nombre de messages : 788
Age : 39
Localisation : TOURNON, Savoie
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Ven 8 Oct 2010 - 13:59

trop chouette Célinette!! Je suis tellement heureuse pour vous. Je comprends ta vigilance sur le fait que rien n'est acquis, mais comme le dit si bien Marion, vous ne risquez pas de revenir en arrière tant ce nouvel état doit être confortable

Essaie de ne pas trop regretter les années "perdues". Si le chemin se fait de cette manière, c'est qu'il devait se faire comme ça. Le principal étant que tu en sois déjà si loin aujourd'hui, et en si peu de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 42
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Ven 8 Oct 2010 - 15:46

D'accord avec Insuline, ces années passées n'ont pas été gaspillées, elles font parties du chemin à parcourir, de votre histoire pour arriver là.
Tu as fait comme tu as pu, avec tout l'amour que tu avais pour lui. Il faut se pardonner, pour avancer (facile à dire, hein! Rolling Eyes je suis en plein là-dedans, c'est pour ça que je me permets Wink mais pas facile de se décrotter de cette sale culpabilité!)
Revenir en haut Aller en bas
Célinette

avatar

Nombre de messages : 3448
Age : 39
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Ven 8 Oct 2010 - 19:45

I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://www.petitlulu2005.unblog.fr   Mes recettes pour mon fisto
Delph

avatar

Nombre de messages : 795
Age : 40
Date d'inscription : 25/05/2009

MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   Ven 8 Oct 2010 - 21:24

sunny
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le chemin risque d'être long...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le chemin risque d'être long...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Chasseur de mines M619 Vinh-Long
» Avis poussette canne "tout chemin" compatible maxi cosi
» Recherche des Verre Long Drink F913
» Quel est le meilleur siège auto pr 1 nveau né pr long trajet
» Allaitement long

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de Simplement Parents :: Entre nous :: Parentalité ou le quotidien avec nos enfants-
Sauter vers: