Notre association a pour but de créer des lieux de rencontre, d'information et d'échange pour les parents.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CalendrierCalendrier
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 23 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 23 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 635 le Dim 19 Fév 2012 - 19:58
Derniers sujets

Partagez | 
 

 être une mère de m*rde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cyrielle

avatar

Nombre de messages : 550
Age : 33
Date d'inscription : 04/01/2011

MessageSujet: être une mère de m*rde   Mer 19 Jan 2011 - 20:00

c'est exactement ce que je ressens.
Je suis une mère de m*rde.

Je n'ai pas de patience, je crie tout le temps.
Ca fait 2 semaines que Léo, 4 ans et 4 mois, nous pousse bien au delà de nos retranchements. Ca fait 2 semaines que Léo fout un souk de malade le soir en allant se coucher, qu'il ne s'endort qu'à minuit, d'épuisement. Entre temps (couché à 19h40) il déménage sa chambre, il claque les portes, il crie, il hurle, il parle très fort, il tape pour faire le plus de bruit possible.
Pourquoi fait-il ça ? parce qu'on va déménager, et il a du en prendre pleinement conscience il y a 15 jours, mais je ne sais pas comment ni pourquoi à ce moment là (nous savons que nous allons déménager depuis fin novembre). Je fais tout ce que je peux pour lui expliquer en vain tout ce ce qu'il ne comprend pas, mais rien n'y fait. Son bordel continue encore et encore. Samedi nous allons revoir la maison avec Léo cette fois ci, en espérant qu'il soit enfin rassuré. En attendant, on est épuisé. Non seulement Léo ne s'endort qu'à minuit mais en plus il se réveille la nuit. La nuit dernière, il s'est réveillé en hurlant à mort, impossible de savoir ce qu'il avait, il refuse catégoriquement de parler dans ces cas là. On a fini par lacher l'affaire en lui disant que comme il ne pouvait pas nous dire ce qui n'allait pas, on ne pouvait pas l'aider.
Quelques minutes après, alors qu'il braillait toujours comme un malade, il a fait pipi en plein milieu du couloir. Il avait donc envie de pipi ... Habituellement il se lève, va aux WC tout seul, se recouche tout seul. Bref habituellement ça ne se passe pas du tout comme ça ...

Alors que ça faisait plusieurs semaines que je faisais tout mon possible pour ne pas lever la main sur lui, là je n'ai pas réussi. Il a pris 3 fessées. Je suis une mère de m*rde, pas capable de gérer sa colère. Je sais déjà que Sandrine pourrait me dire qu'il faut au contraire que j'exprime ma colère que je lui explique que je suis à bout, que je suis épuisée, physiquement de moralement, qu'il faut qu'il entende et voit l'état mental dans lequel je suis. Mais je le fais. Je le dis, je le répète, je l'explique en vain.

Léo est un gosse qui se fout royalement du ressenti des autres. Il n'y a que lui et sa petite personne qui compte. Il doit tout obtenir, tout de suite, et sans ménagement. On peut lui expliquer tout ce qu'on veut, calmement, fermement, en criant, il s'en fiche comme de l'an 40.
Et comble de l'emmerdement suprême, Léo recommence depuis 2 semaines à claquer constamment les portes. Pendant au moins 2 ans Léo a fait ça, tous les jours toute la journée. Certains gamins hurlent à la mort en se roulant par terre, Léo lui claque les portes, encore et encore, non stop, pendant des plombes. Rien ne l'arrête. Il s'était calmé, il arrivait à mieux dire ce qu'il ressentait mais là depuis 2 semaines, c'est la régression totale.

J'ai levé la main sur mon gamin, je ne rêve que d'une chose partir de chez moi, avec ma valises, en laissant tout derrière moi, pour partir dans un autre pays où je m'appellerai "Valentine Pontel". Je suis une mère de m*rde. C'est le triste constat de ma situation actuelle.

(désolée de vous avoir embêtées)
Revenir en haut Aller en bas
http://cyrielle.lemeunier.org/
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 43
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Mer 19 Jan 2011 - 20:12

Oh Cyrielle, tu as l'air de vivre des heures difficiles et douloureuses!
Le contact semble rompu momentanément avec ton fils, et tu culpabilises et en même temps, tu lui en veux.
Je me rappelles avoir vécu des émotions semblables pendant 3 mois après la naissance de ma deuz, avec ma grande qui avait 3 ans.
Je me rappelle m'être sentie tellement en colère et démunie, épuisée, vidée, que j'aurais pu la balancer contre les murs. Et moi aussi je lui disais mon état, mais elle n'entendais rien. Et je lui en voulais de ne pas me comprendre et ne pas me prendre en considération.
Sincèrement, je ne te trouve pas une mère de m*rde. Je te trouve une mère "normalement" bonne qui traverse une passe difficile. Mais au milieu de ce chaos, tu t'interroge et tu viens chercher du réconfort et pourquoi pas des pistes de solution. Tu pourrais t'enfermer dans des certitudes concernant ton fils, mais tu ne le fais pas, et c'est la preuve pour moi, que tu n'es pas une mauvaise mère.
Pour ce qui est des solutions, à cet instant précis, je n'ai pas d'idée.

Qu'aurait-il pu se passer il y a 2 semaines pour que son comportement change? A l'école (et peut-être tu n'es pas au courant), chez sa nounou, dans la famille?...

As-tu essayé de lui parler de LUI? En décrivant ce que tu vois de lui, et ce que tu ressens de SON état émotionnel?
Je me dis qu'il doit essayer d'exprimer quelque chose (maladroitement) et que tant que ça ne sera pas sorti, il va appuyer dessus... Lui parler de ton état est une 1ère étape, mais il se peut qu'il ne soit pas capable de l'entendre si il est lui-même dans un état émotionnel fort....




Revenir en haut Aller en bas
Cyrielle

avatar

Nombre de messages : 550
Age : 33
Date d'inscription : 04/01/2011

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Mer 19 Jan 2011 - 20:27

merci de ton soutien. J'ai écrit mon message en pleurant. Je suis vidée de mon énergie, de ma force, de toute envie de quoi que ce soit. Pour te dire j'ai faim depuis plus d'une heure et je n'arrive même pas à manger.

Je ne sais pas ce qu'il a pu se passer. Peut-être, mais je ne suis pas certaine à 100%, que ça coïncide avec le moment où l'agence immobilière nous a téléphoné pour nous donner la date exacte de la signature de l'acte définitif de vente (enfin d'achat dans notre cas). Mais vraiment j'ai un doute, je ne sais plus quand on a reçu ce coup de fil (après le 1er janvier en tout cas c'est certain).
Il ne va pas chez une nounou. Il ne semble pas s'être passé quoi que ce soit de particulier ni au centre aéré, ni à l'école.
Quand j'arrive à ce que Léo parle un peu, il en revient toujours "à la maison dans la ville". En gros à la future maison.
Revenir en haut Aller en bas
http://cyrielle.lemeunier.org/
Vougy

avatar

Nombre de messages : 6868
Date d'inscription : 28/08/2008

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Mer 19 Jan 2011 - 20:29

Moi je vois un petit garçon hyper angoissé, le fait de ne pas vouloir s'endormir, de se réveiller la nuit en hurlant (tien ça me rappelle des souvenirs pas glorieux!!!)

Le pourquoi? Pas évident à comprendre, souvent les petits ne le savent pas précisément non plus, il y a cette émotion qui les envahisse et ils n'arrivent pas forcément à y mettre des mots pour comprennent exactement ce qui se passe...

Après, tu as toi les ressources pour amorcer des solutions, solutions que toi tu dois trouver, avec l'aide d'un tiers ou en arrivant à prendre assez de recul pour mieux y voir clair. Souvent en posant les choses, par écrit (ici ou dans un cahier), on arrive à entre apercevoir des débuts de solutions.

Et surtout, non tu n'es pas une mère de merde, tu es une maman épuisée, qui est très mal de voir son enfant si mal. Quand on a la tête dans le guidon, c'est pas évident de se dire, là stop faut qu'on change. Je t'assure que au final pas bcp de parents sont capable de le faire, toi tu es dans cette démarche et c'est déjà un pas énorme.
Revenir en haut Aller en bas
Vougy

avatar

Nombre de messages : 6868
Date d'inscription : 28/08/2008

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Mer 19 Jan 2011 - 20:31

Il n'a jamais visité cette maison?
Revenir en haut Aller en bas
Cyrielle

avatar

Nombre de messages : 550
Age : 33
Date d'inscription : 04/01/2011

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Mer 19 Jan 2011 - 20:35

Merci Vougy pour ta réponse et ton soutien.
Non pas encore. Les 2 seules fois où nous avons pu aller voir la maison, c'était aux horaires de l'agence, et Léo était à l'école. J'ai eu un appel de la propriétaire hier pour me proposer d'acheter certaines choses, et donc de venir voir. J'ai expliqué la situation et a accepté volontiers de nous recevoir samedi matin pour que Léo voit la maison.

Je SAIS que c'est ça qui le tracasse c'est sûr. il en revient toujours à ça. Un soir il s'est même apaisé quand j'ai expliqué qu'on emmènerait TOUT ce qu'on a dans notre maison actuellement et qu'on remettrait TOUT dans la maison là bas. J'ai réexpliqué ceci plusieurs fois depuis mais ça ne change rien.
Revenir en haut Aller en bas
http://cyrielle.lemeunier.org/
Cyrielle

avatar

Nombre de messages : 550
Age : 33
Date d'inscription : 04/01/2011

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Mer 19 Jan 2011 - 20:37

Je rajoute que nous sommes dans notre maison actuelle que depuis juin dernier donc 7 mois. C'était une transition le temps de vendre notre appart parisien. Et Léo n'a pas du tout vécu les choses de la même façon lors de ce déménagement, bien au contraire. Tout s'est passé comme sur des roulettes. Mais là ... on est totalement impuissant, et on en bave ...
Revenir en haut Aller en bas
http://cyrielle.lemeunier.org/
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 43
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Mer 19 Jan 2011 - 20:39

Déjà, si tu pleures et que tu viens poster, ici, tu te fais un cadeau.
Et c'est bien.
Pour ton fils, as-tu essayé (ou te sens-tu la force) de lui dire "je vois un petit garçon très inquiet" (ou tu varies en fonction de ton ressenti : "très en colère", ou "triste").
Que pourrais-tu ressentir si tu devais quitter une maison où tu te sens bien, pour aller dans un endroit que tu n'as pas choisi et que tu ne connais pas? (et peut-être imaginer que c'est TRES loin de ton endroit actuel, que tu vas perdre tes copains, etc...). Je ne connais pas les détails de votre déménagement, donc, j'imagine.
Tu lui as expliqué les choses d'un point de vu d'adulte et c'est déjà super important, mais peut-être qu'il a besoin d'être entendu dans son ressenti de ces choses là.
C'est juste une piste...
As-tu du Rescue en Fleurs de Bach? ça pourrait t'aider et lui aussi...
Et comment réagit son papa à tout ça?
Revenir en haut Aller en bas
Vougy

avatar

Nombre de messages : 6868
Date d'inscription : 28/08/2008

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Mer 19 Jan 2011 - 20:42

Il a quel âge???

Je partage avec toi le moment où j'étais enceinte de ma seconde, Charlotte avait alors 2 ans et demi. Ce fut un (long) moment très dur pour nous tous car Charlotte était dans une angoisse plus ou moins inconsciente de l'avenir. Elle savait qu'il y avait un bébé dans le ventre de maman, qu'il allait sortir et vivre avec nous mais c'était tellement abstrait pour elle qu'elle ressortait tout cela dans une sacré angoisse lors du sommeil.
endormissement impossible, réveils nocturnes en complete panique, bref une cata.

Rien ne semblait l'apaiser, sauf notre présence, constante. Nous avons finit par l'installer sur un petit matelas dans notre chambre. Cela a réglé les réveils nocturne (elle se réveillait, m'appellait doucement et comme j'étais là tout de suite, elle se rendormait immédiatement). Mais les endormissement, ça c'est resté, il fallait qu'on reste à ses côté, souvent pendant une heure. Des soirées foutues pour nous pendant plus de 6 mois, des moments difficiles. Et puis la petite soeur est arrivée et là le déclic tout est devenu concret, tangible.

en un mois c'était réglé...

Voilà, je sais que chaque histoire est différente, mais ça peut peut-être te donner des pistes...
Revenir en haut Aller en bas
Cyrielle

avatar

Nombre de messages : 550
Age : 33
Date d'inscription : 04/01/2011

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Mer 19 Jan 2011 - 20:46

ce que ressent Léo je le comprends. J'ai bientôt 27 ans (dans 5 jours affraid ) et notre future maison sera ma 11ème adresse ... Je sais que c'est dur, qu'il faut tout recommencer à chaque fois (ce qui est valable aussi pour moi) je lui explique qu'on sera là, qu'on l'aidera, qu'il trouvera très certainement des copains et des copines.
Pour ce qui est de déménager dans un endroit que je n'ai pas choisi, je le comprends vraiment très très bien. Je fais ce que je peux avec mes mots pour l'aider. Je vais tenter de changer la formulation ça l'aidera peut-être à me parler.
Je n'ai pas Rescue. Je ne possède pas ce genre de choses à la maison ... Et Léo n'accepte de prendre aucun médicament, même pas de l'homéopathie ...
Quant au papa il est dans le même état que moi, il est épuisé tout autant que moi. A la différence que lui pourrait donner des fessées plus facilement et qu'il a arrêté à ma demande, et il tient grâce à mon soutien.
Revenir en haut Aller en bas
http://cyrielle.lemeunier.org/
Cyrielle

avatar

Nombre de messages : 550
Age : 33
Date d'inscription : 04/01/2011

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Mer 19 Jan 2011 - 20:49

Merci Vougy. Il a 4 ans et 4 mois.
Malheureusement nous ne pouvons pas dormir dans la même pièce que lui, nous nous réveillons mutuellement. Nous n'avons jamais réussi à dormir avec Léo ...
Je pense qu'il pourrait s'endormir si son père restait à côté de lui (Léo ne voit que par son père depuis plus de 3 ans). Mais Tony (le papa) n'en a pas la force, ni le courage. Léo ne tient pas en place il parle tout le temps, et moi-même je suis incapable de rester allongée à côté de lui à attendre qu'il sombre alors qu'il bouge comme un zinzin Sad
Revenir en haut Aller en bas
http://cyrielle.lemeunier.org/
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 43
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Mer 19 Jan 2011 - 20:51

Je ne veux pas te dire que tu ne comprends pas ton fils Cyrielle. Tu as cerné son malaise, au contraire.
Je voulais juste te donner l'idée d'essayer de changer la formulation comme tu dis. Au lieu de dire "tu verras, ça se passera bien" (je résume grossièrement), lui parler de ce que tu penses qu'il ressent : "ça t'inquiète", "tu te demande comment sera la maison", "tu as peur d'être perdu", "tu n'as pas envie de changer de maison"... je ne sais pas, je dis en vrac.
Et sans essayer de le rassurer s'il dit "oui" à quelque chose.
C'est une idée...
Revenir en haut Aller en bas
Vougy

avatar

Nombre de messages : 6868
Date d'inscription : 28/08/2008

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Mer 19 Jan 2011 - 20:51

JE crois que ton loulou ne demande pas forcément que tu le comprennes, mais plutôt que tu l'écoute, enfin que tu lui permettes d'exprimer tout simplement ses émotions.
Après ce n'est que ce que je ressens en lisant tes messages, je me trompe peut-être. C'est un peu facile de dire ça comme ça. Peut-être effectivement en changeant de formulation, ça peut aider. Et puis comme dit, il a pas forcément bcp de choses à dire si lui même ne comprend pas bien ce qui peut l'angoisser.

Dans tous les cas, je suis assez sûre que la visite de samedi lui fera un grand bien, ça mettra du concret dans tout ça...

Revenir en haut Aller en bas
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 43
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Mer 19 Jan 2011 - 20:55

Voilà, Vougy a retraduit ce que je voulais dire.
Cela dit, c'est difficile d'écouter l'autre quand on ne se sent pas soi-même écouté, ou respecté....
Je pense aussi que la visite lui permettra de matérialiser le changement.
Bon courage Cyrielle, vous allez y arriver et la situation va évoluer.
Revenir en haut Aller en bas
Cyrielle

avatar

Nombre de messages : 550
Age : 33
Date d'inscription : 04/01/2011

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Mer 19 Jan 2011 - 20:55

Oui oui Caroline je l'avais bien pris comme ça. Ce que je voulais dire c'est que je comprenais vraiment ce qu'il ressentait parce que je l'ai vécu. Plus facile d'aider quelqu'un quand on a soit-même vécu le problème.

Vougy, je fais tout ce que je peux pour qu'il parle pour qu'il pose les questions qui le turlupine, mais ce gamin a un mal de chien à parler.

J'espère VRAIMENT que la visite de samedi lui fera du bien, parce qu'on ne va pas tenir comme ça bien longtemps Sad on est totalement épuisé. Et on n'en peut plus de cette situation, on est sur les nerfs en permanence, on n'a plus de vie de couple avec le papa et ça nous pèse beaucoup.

je vais tenter de formuler les choses différemment, en espérant que ça l'aide déjà un peu entretemps ...

merci de votre soutien, ça m'a beaucoup soulagée
Revenir en haut Aller en bas
http://cyrielle.lemeunier.org/
Cyrielle

avatar

Nombre de messages : 550
Age : 33
Date d'inscription : 04/01/2011

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Mer 19 Jan 2011 - 20:56

Caroline a écrit:

Cela dit, c'est difficile d'écouter l'autre quand on ne se sent pas soi-même écouté, ou respecté....

c'est un point très très dur pour moi. Léo n'écoute jamais mon ressenti, mes besoins, mes envies. Alors qu'il me demande de répondre à ses demandes dans la seconde et toujours par l'affirmatif. C'est très compliqué pour moi de lui faire comprendre que j'ai aussi des envies, des besoins, et que je ressens le besoin qu'on me respecte


Dernière édition par Cyrielle le Mer 19 Jan 2011 - 20:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://cyrielle.lemeunier.org/
Vougy

avatar

Nombre de messages : 6868
Date d'inscription : 28/08/2008

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Mer 19 Jan 2011 - 20:57

Plein de courage en tout cas!!!
Revenir en haut Aller en bas
Cyrielle

avatar

Nombre de messages : 550
Age : 33
Date d'inscription : 04/01/2011

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Mer 19 Jan 2011 - 20:59

merci flower
Revenir en haut Aller en bas
http://cyrielle.lemeunier.org/
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 43
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Mer 19 Jan 2011 - 20:59

Cyrielle a écrit:
Oui oui Caroline je l'avais bien pris comme ça. Ce que je voulais dire c'est que je comprenais vraiment ce qu'il ressentait parce que je l'ai vécu. Plus facile d'aider quelqu'un quand on a soit-même vécu le problème.
C'est un super point de départ, alors!
tu es "outillée" pour être empathique à son égard.

Cyrielle a écrit:
je vais tenter de formuler les choses différemment, en espérant que ça l'aide déjà un peu entretemps ...
Dis-nous si ça change des choses

Cyrielle a écrit:
merci de votre soutien, ça m'a beaucoup soulagée
sunny
Revenir en haut Aller en bas
Vougy

avatar

Nombre de messages : 6868
Date d'inscription : 28/08/2008

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Mer 19 Jan 2011 - 21:00

Cyrielle a écrit:
Caroline a écrit:

Cela dit, c'est difficile d'écouter l'autre quand on ne se sent pas soi-même écouté, ou respecté....

c'est un point très très dur pour moi. Léo n'écoute jamais mon ressenti, mes besoins, mes envies. Alors qu'il me demande de répondre à ses demandes dans la seconde et toujours par l'affirmatif. C'est très compliqué pour moi de lui faire comprendre que j'ai aussi des envies, des besoins, et que je ressens le besoin qu'on me respecte

On retrouve ce ressenti chez pas mal de parents d'enfants de cet âge. C'est un apprentissage comme un autre finalement, apprendre à différer ses envies, apprendre à écouter l'autre, à accepter les compromis... Pour certains enfants c'est surement plus facile mais ils passent souvent par une période où c'est compliqué.
Ma Charlotte commence à bien arriver à cela. Mais avec des période de gros ratage (comme en ce moment mais ça c'est une autre histoire).
Revenir en haut Aller en bas
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 43
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Mer 19 Jan 2011 - 21:06

Je suis régulièrement confronté à ce problème aussi. Avec mes enfants, c'est TOUT et TOUT DE SUITE! Je ne veux pas faire de la psychologie infantile de bistrot, mais est-ce qu'un enfant n'est pas "égoïste" par nature, dans les 1ères années de sa vie? Dans le sens "tourné vers lui"? Et que la considération des autres qui l'entoure s'apprend au fur et à mesure (d'autant plus vite qu'il se sent pris en considération), de même que l'empathie?
C'est l'impression que j'ai avec mes enfants en tout cas.
Mais j'en veux régulièrement à ma fille de ne pas me considérer dans mes besoins, parce que "merde à la fin!" Wink
Revenir en haut Aller en bas
Vougy

avatar

Nombre de messages : 6868
Date d'inscription : 28/08/2008

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Mer 19 Jan 2011 - 21:11

Enfin on a beau se dire que c'est sans doute assez naturelle comme réaction, comme tu dis, des fois c'est juste

Et les "je veux" nous sortent par les trous de nez!!!!! Du moins moi perso j'en ai ras le pompon!!!
Revenir en haut Aller en bas
Cyrielle

avatar

Nombre de messages : 550
Age : 33
Date d'inscription : 04/01/2011

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Mer 19 Jan 2011 - 21:14

Vougy a écrit:
Cyrielle a écrit:
Caroline a écrit:

Cela dit, c'est difficile d'écouter l'autre quand on ne se sent pas soi-même écouté, ou respecté....

c'est un point très très dur pour moi. Léo n'écoute jamais mon ressenti, mes besoins, mes envies. Alors qu'il me demande de répondre à ses demandes dans la seconde et toujours par l'affirmatif. C'est très compliqué pour moi de lui faire comprendre que j'ai aussi des envies, des besoins, et que je ressens le besoin qu'on me respecte

On retrouve ce ressenti chez pas mal de parents d'enfants de cet âge. C'est un apprentissage comme un autre finalement, apprendre à différer ses envies, apprendre à écouter l'autre, à accepter les compromis... Pour certains enfants c'est surement plus facile mais ils passent souvent par une période où c'est compliqué.
Ma Charlotte commence à bien arriver à cela. Mais avec des période de gros ratage (comme en ce moment mais ça c'est une autre histoire).

Le problème c'est que les choses ont toujours été comme ça avec Léo ... et il a déjà 4 ans passés.

Pour résumer, je suis dans ce qu'on appelle un Burn Out Maternel, certainement au stade finale de la bête. Je n'ai qu'une envie : bosser à l'extérieur de chez moi, le plus longtemps possible pour voir mes gosses le moins possible. Pour diverses raisons, ça n'est pas possible pour l'instant, et pas avant septembre 2012 au moins. J'ai un travail. Je suis créatrice de patchwork mais je bosse de chez moi, pour continuer de gérer mes enfants, notamment Zoé la 2ème qui a 20 mois. Sauf que je subis plus que je n'apprécie cette situation. C'est un tout qui se cumule et qui fait que la cocotte minute explose régulièrement. De surcroit, je ressens le besoin INTENSE de virer les gosses quelques jours pour n'être qu'avec mon mari. Depuis la naissance de Léo, nous n'avons pas eu une seule nuit sans les enfants, et je sature totalement. On a toujours au moins un gamin avec nous. Bref c'est une histoire. Mais le tout cumulé fait que je n'apprécie pas du tout la situation dans laquelle je vis ...

Caroline je ne sais pas vraiment comme ça se passe dans leurs têtes mais le "merde à la fin" est une expression que je pense souvent ...

Je viendrai vous dire s'il y a des changements avec la nouvelle formulation et après la visite de samedi
Revenir en haut Aller en bas
http://cyrielle.lemeunier.org/
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 43
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Mer 19 Jan 2011 - 21:18

Cyrielle a écrit:


Le problème c'est que les choses ont toujours été comme ça avec Léo ... et il a déjà 4 ans passés.
Oui alors je te rassure, à 5 ans passés ici, j'ai encore l'impression que c'est elle en 1er (même si ça commence à évoluer), surtout quand elle est fatiguée. Je te dirais que ça fait seulement quelques mois (semaines?) que je trouve qu'elle rend service spontanément, ou arrive à considérer les autres sans se sentir en danger elle-même.
Alors à 4 ans, ça me parait à peu prêt "normal"!


Cyrielle a écrit:

Pour résumer, je suis dans ce qu'on appelle un Burn Out Maternel, certainement au stade finale de la bête. Je n'ai qu'une envie : bosser à l'extérieur de chez moi, le plus longtemps possible pour voir mes gosses le moins possible. Pour diverses raisons, ça n'est pas possible pour l'instant, et pas avant septembre 2012 au moins. J'ai un travail. Je suis créatrice de patchwork mais je bosse de chez moi, pour continuer de gérer mes enfants, notamment Zoé la 2ème qui a 20 mois. Sauf que je subis plus que je n'apprécie cette situation. C'est un tout qui se cumule et qui fait que la cocotte minute explose régulièrement. De surcroit, je ressens le besoin INTENSE de virer les gosses quelques jours pour n'être qu'avec mon mari. Depuis la naissance de Léo, nous n'avons pas eu une seule nuit sans les enfants, et je sature totalement. On a toujours au moins un gamin avec nous. Bref c'est une histoire. Mais le tout cumulé fait que je n'apprécie pas du tout la situation dans laquelle je vis ...

Dur dur no:
Je suppose que vous n'avez personne pour garder les enfants, et prendre un peu de temps à vous?...
Revenir en haut Aller en bas
Cyrielle

avatar

Nombre de messages : 550
Age : 33
Date d'inscription : 04/01/2011

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Mer 19 Jan 2011 - 21:23

nos parents refusent déjà de prendre les 2 en même temps, donc si on veut laisser les 2, il faut qu'on arrive à faire coïncider les emplois du temps de ma maman et de mes BP pour que maman en gère un pendant que mes BP gèrent l'autre. Pas facile, surtout qu'ils sont à 2h30 de route de chez nous (mais heureusement à 14 km les uns des autres), qu'ils bossent tous (mon BP est en arrêt maladie longue durée mais bon ... c'est une autre histoire aussi ça !) et que Léo est scolarisé.

En dehors de ça, nous avons un ami ici, qui nous a déjà proposé de garder les enfants 1 week end pour nous soulager, nous avons déjà essayé de les lui laisser juste une soirée pour qu'on aille au cinéma, le pauvre en a bavé grave ... Nos enfants sont très sensibles aux changements, Léo a toujours été comme ça. Petit, après sa naissance quand nous allions ne serait-ce qu'un week end chez nos parents, il mettait 1 semaine à s'en remettre !!! alors que nous étions avec lui et tout ...
Donc on a pris la décision de ne pas tenter de week end complet sans nous avec cet ami ... Ca passera certainement mieux avec les GP, mais pour l'instant c'est difficilement faisable.
Revenir en haut Aller en bas
http://cyrielle.lemeunier.org/
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Mer 19 Jan 2011 - 22:05

Bon j'arrive un peu après la bataille ...

Les filles ont déjà dit beaucoup de choses.

Une seule question me vient - attention, ça peut être rude - mais quand vous pensez que vos enfants ne vous écoutent pas, ne vous respectent pas, demandez-vous QUI vous écoute VOUS ? Qui compatit avec vos propres difficultés, vos angoisses ? Qui vous accueille ? Qui vous aide ? A qui pouvez-vous parler de vos difficultés, de vos craintes ?

Cyrielle, as-tu parlé à Léo de tes propres angoisses à TOI ? De ce que tu ressens par rapport à ce déménagement et tous les précédents ? Que toi aussi, tu trouves ça difficile, que tu souffres toi aussi de ces changements d'adresse, ... ?

Bon courage ... et non, tu n'es pas une mère de m*rde, tu es juste une mère comme une autre, qui est fatiguée, perturbée par des changements et des difficultés ponctuelles.
Pleins de ... et tiens-nous au courant.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
Cyrielle

avatar

Nombre de messages : 550
Age : 33
Date d'inscription : 04/01/2011

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Jeu 20 Jan 2011 - 8:23

Merci Sandrine.

Qui m'écoute ? une amie, Sarah, de Norvège (tu dois voir qui c'est). Elle est d'un soutien sans faille pour moi (et inversement). 4000 km nous séparent, mais nos écrans nous rapprochent. On s'épaule toutes les 2, et ce depuis plus de 4 ans.
Tony aussi me soutient parfois, mais pas toujours, il a aussi ses moments d'épuisement, et dans ces cas là je fais au mieux pour l'aider.

J'avoue que non je n'en ai jamais parlé à Léo. A vrai dire, CE déménagement je le vis très bien, on ne déménage pas loin (15 minutes voiture) et 7 mois c'est trop court pour tisser un réseau social, donc j'avoue que ça ne me gène pas. Mais les précédents déménagements (notamment celui qui m'a conduit dans la maison où nous sommes actuellement) m'a énormément minée ... J'essayerai d'en parler avec lui ce soir.

C'est là que je réalise que je ne fais pas les choses correctement, j'ai plein de photos de la future maison mais je n'ai jamais pensé à les montrer à Léo !!!! Faut être bête ... Je vais commencer par ça ce soir, lui montrer les photos.

Je vous dirai ce qu'il en est. Hier soir, Léo ne s'est endormi qu'à minuit, ce fut laborieux pour qu'il aille à l'école ce matin ... Il faut impérativement qu'il dorme plus cette nuit sinon demain il ne tiendra jamais le choc Sad
Revenir en haut Aller en bas
http://cyrielle.lemeunier.org/
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Jeu 20 Jan 2011 - 9:43

Cyrielle a écrit:
Merci Sandrine.

Qui m'écoute ? une amie, Sarah, de Norvège (tu dois voir qui c'est). Elle est d'un soutien sans faille pour moi (et inversement). 4000 km nous séparent, mais nos écrans nous rapprochent. On s'épaule toutes les 2, et ce depuis plus de 4 ans.
Tony aussi me soutient parfois, mais pas toujours, il a aussi ses moments d'épuisement, et dans ces cas là je fais au mieux pour l'aider.

J'avoue que non je n'en ai jamais parlé à Léo. A vrai dire, CE déménagement je le vis très bien, on ne déménage pas loin (15 minutes voiture) et 7 mois c'est trop court pour tisser un réseau social, donc j'avoue que ça ne me gène pas. Mais les précédents déménagements (notamment celui qui m'a conduit dans la maison où nous sommes actuellement) m'a énormément minée ... J'essayerai d'en parler avec lui ce soir.

Léo a peut-être enregistré ton angoisse par rapport au précédent déménagement sans trop comprendre et il la ressort aujourd'hui où il est confronté à une situation similaire.
Ca peut être bien d'en parler avec lui maintenant justement (de ce précédent déménagement justement, ou d'autres que tu as mal vécus).

Cyrielle a écrit:
C'est là que je réalise que je ne fais pas les choses correctement, j'ai plein de photos de la future maison mais je n'ai jamais pensé à les montrer à Léo !!!! Faut être bête ... Je vais commencer par ça ce soir, lui montrer les photos.
heu C'est pas que tu ne fais pas les choses correctement, c'est que, quand on a le nez dans le guidon, on a parfois du mal à relever la tête pour voir la route Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
Cyrielle

avatar

Nombre de messages : 550
Age : 33
Date d'inscription : 04/01/2011

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Jeu 20 Jan 2011 - 16:37

Voilà, après le retour de l'école, une fois qu'ils ont eu le ventre rempli, qu'ils avaient bu, j'ai proposé à Léo de regarder des photos de la future maison. Il m'a dit oui, et c'est installé très vite à côté de moi.
J'ai fait défiler les photos doucement, en expliquant ce qu'était chaque pièce. Léo a posé pas mal de questions. Il a demandé à revoir sa chambre plusieurs fois. M'a demandé si on mettrait toutes ses affaires. J'ai répondu à toutes ses questions. J'ai demandé "te sens tu moins inquiet ?" réponse "oui. Je peux revoir ma chambre ?" j'ai remontré encore les photos.
Ah il me demande de les regarder encore ! Je file.
Revenir en haut Aller en bas
http://cyrielle.lemeunier.org/
Cyrielle

avatar

Nombre de messages : 550
Age : 33
Date d'inscription : 04/01/2011

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Jeu 20 Jan 2011 - 19:14

un miracle s'est produit ... il est 20h15 et Léo s'est endormi sans broncher Shocked
l'effet des photos ? je ne sais pas, je pense que ça a du l'aider c'est sûr.
En attendant il était primordial qu'il s'endorme pour notre santé mentale, mais aussi pour la sienne. Je suis étonnée que l'école ne dise rien, le gamin ce matin était d'une pâleur à faire peur Shocked avec des cernes mazette ...
Maintenant reste à voir s'il va se réveiller cette nuit ... et il reste à endormir Zoé ...
Revenir en haut Aller en bas
http://cyrielle.lemeunier.org/
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 43
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Jeu 20 Jan 2011 - 20:25

Je suis contente pour vous Cyrielle.
Le rythme infernal est rompu, il va se passer d'autres choses maintenant!
Je vous souhaite que la nuit soit bonne et réparatrice!
Revenir en haut Aller en bas
Vougy

avatar

Nombre de messages : 6868
Date d'inscription : 28/08/2008

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Jeu 20 Jan 2011 - 20:35

Bonne soirée et bonne nuit, profitez bien!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Cyrielle

avatar

Nombre de messages : 550
Age : 33
Date d'inscription : 04/01/2011

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Jeu 20 Jan 2011 - 21:06

merci !
je ne crie pas victoire trop vite !!! il faut voir ce qu'il en est demain soir aussi ... mais en attendant ce soir nous apprécions énormément d'être au calme !

merci à toutes pour votre soutien
Revenir en haut Aller en bas
http://cyrielle.lemeunier.org/
djoulaye
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8163
Age : 41
Localisation : Groslée
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Jeu 20 Jan 2011 - 21:14

Oui profite bien de cette soirée calme, c'est déjà un bon début !
Revenir en haut Aller en bas
http://julieportage.canalblog.com
capucine

avatar

Nombre de messages : 1400
Age : 45
Localisation : Nord-Isère
Date d'inscription : 04/01/2009

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Jeu 20 Jan 2011 - 21:24

Une mère de m*rde, à mes yeux, ça n'existe pas ...

Des mamans qui traversent des crises, qui sont fatiguées, à bout de nerfs, oui, ça existe, c'est normal, c'est la vie ...

... Et les enfants, ressentent tout cela ... parce que les émotions, ça leur parlent ... surtout qd on évite de leur parler ( justement .... chercher l'erreur... ) pour ne pas les embêter et / ou pour les protéger ...

Je t'envoie plein de courage et d'énergie positive ...
Revenir en haut Aller en bas
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 43
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Ven 21 Jan 2011 - 8:26

Comment vas-tu ce matin Cyrielle? Et ton loulou?
Revenir en haut Aller en bas
insuline

avatar

Nombre de messages : 788
Age : 40
Localisation : TOURNON, Savoie
Date d'inscription : 08/01/2010

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Sam 22 Jan 2011 - 16:37

Des nouvelles, Cyrielle????
Revenir en haut Aller en bas
Cyrielle

avatar

Nombre de messages : 550
Age : 33
Date d'inscription : 04/01/2011

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Sam 22 Jan 2011 - 20:33

Alors je reviens vous donner des nouvelles.
Vendredi soir, j'ai couché Léo tant bien que mal, à 20h30 il dormait MAIS Tony (le papa) n'était pas là. Bizarrement, j'arrive toujours à coucher Léo plus facilement quand son père est absent. Néanmoins il a fallu de 19h40 à 20h30 pour qu'il s'endorme ...

Ce matin, visite de la future maison avec Léo. Résultat ce soir : pareil ... même bazar, il ne veut pas dormir, il met un souk incroyable il a déjà réveillé sa soeur plein de fois, on a déjà expliqué en vain des dizaines de fois qu'il faut respecter le sommeil des autres etc. J'essaye de le faire parler mais rien ne vient.
Avec ça j'essuie une bonne crève qui me donne un mal de tête incroyable, sans parler d'une voix de robot, du coup j'ai encore moins de patience que d'habitude. Léo est exténué, il est pâle et a des cernes monstrueuses mais "non je ne veux pas dormir, je ne suis pas fatigué". On en a plein le dos. On aimerait aller se coucher mais impossible.

Ce gosse me fatigue ...

J'ai tenté de reformuler autrement, il me répond que oui il est inquiet, mais c'est tout. Je ne peux pas l'aider il ne me dit rien. J'ai expliqué que moi aussi j'ai été inquiète pour certains déménagements etc, mais ça change rien. Il ne veut pas dormir.
Revenir en haut Aller en bas
http://cyrielle.lemeunier.org/
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 43
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Sam 22 Jan 2011 - 20:54

Pas facile...
Une idée me vient : et si toi et ton mari alliez vous coucher à l'heure où vous en avez besoin, en lui disant un truc du genre : "nous on a besoin de dormir, sinon on arrive pas à s'occuper de toi et de ta sœur correctement, donc on va se coucher. Tu n'as pas l'air fatigué, donc tu peux rester debout, et tu iras te coucher quand tu en auras envie."... Enfin, un truc du genre. Et tu le laisses devant la télé ou dans sa chambre, et vous allez vous coucher.
L'idée n'est pas de "l'abandonner", mais de créer une rupture avec les autres soirs et de lui montrer que vous écoutez vos besoins à vous.
Une autre idée : est-ce qu'il irait se coucher si c'était dans votre chambre, avec vous (sur un matelas par-terre par exemple)?

Question
Revenir en haut Aller en bas
Cyrielle

avatar

Nombre de messages : 550
Age : 33
Date d'inscription : 04/01/2011

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Sam 22 Jan 2011 - 21:07

La première idée a déjà été faite plusieurs fois, parce que certains soirs ben non nous ne pouvons pas attendre minuit pour nous coucher. Malheureusement on ne peut pas dormir pour autant vu le bazar qu'il fait (j'ai d'ailleurs même remarqué qu'il faisait encore plus de bazar si on allait se coucher !)

quant à la 2ème solution, c'est nous qui refusons. Nous ne voulons pas dormir avec lui. Nous nous réveillons mutuellement toute la nuit quand on doit dormir dans la même chambre que lui. Et nous avons à gérer nos enfants du matin au soir, et en ce moment le soir va tard dans la nuit, nous avons BESOIN d'être seuls dans notre chambre. Donc cette solution n'est pas du tout envisageable pour nous ...

Merci de ton soutien, on en a bien besoin
Revenir en haut Aller en bas
http://cyrielle.lemeunier.org/
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Sam 22 Jan 2011 - 21:15

Cyrielle a écrit:
Alors je reviens vous donner des nouvelles.
Vendredi soir, j'ai couché Léo tant bien que mal, à 20h30 il dormait MAIS Tony (le papa) n'était pas là. Bizarrement, j'arrive toujours à coucher Léo plus facilement quand son père est absent. Néanmoins il a fallu de 19h40 à 20h30 pour qu'il s'endorme ...

Ce matin, visite de la future maison avec Léo. Résultat ce soir : pareil ... même bazar, il ne veut pas dormir, il met un souk incroyable il a déjà réveillé sa soeur plein de fois, on a déjà expliqué en vain des dizaines de fois qu'il faut respecter le sommeil des autres etc. J'essaye de le faire parler mais rien ne vient.
Avec ça j'essuie une bonne crève qui me donne un mal de tête incroyable, sans parler d'une voix de robot, du coup j'ai encore moins de patience que d'habitude. Léo est exténué, il est pâle et a des cernes monstrueuses mais "non je ne veux pas dormir, je ne suis pas fatigué". On en a plein le dos. On aimerait aller se coucher mais impossible.

Ce gosse me fatigue ...

J'ai tenté de reformuler autrement, il me répond que oui il est inquiet, mais c'est tout. Je ne peux pas l'aider il ne me dit rien. J'ai expliqué que moi aussi j'ai été inquiète pour certains déménagements etc, mais ça change rien. Il ne veut pas dormir.

Ca peut prendre un peu de temps pour se débloquer ce genre de situation. Ca ne te console pas mais c'est juste pour te dire que tout n'est pas de ta faute non plus Very Happy

Est-ce qu'il a sommeil à 19h40 ? Parce que ça me parait tôt comme heure de coucher pour un enfant de cet âge en fait.

Quand il dit "non je ne veux pas dormir, je ne suis pas fatigué", vous répondez quoi en général ?

Pour ce qui est de son inquiétude, c'est un fait : tu ne peux rien faire pour lui s'il ne te demande rien.
Donc à part lui dire qu'il peut venir te voir s'il a besoin d'en parler, tu ne peux rien faire de plus.

Parfois, c'est en lachant prise qu'on obtient les meilleurs résultats : ça m'arrive souvent avec Ysaline. Je vois qu'il y a un truc qui ne va pas, j'essaie de creuser puis je laisse tomber parce qu'elle ne veut pas en parler. Maintenant elle le dit clairement "je ne veux pas te parler". Mais au moins je lui dis que j'ai vu que qq chose allait de travers, que je suis là si elle veut en parler ... et souvent elle revient me voir quelques heures/jours plus tard pour me dire à son moment à elle ce qui ne va pas.

Bon courage !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 43
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Sam 22 Jan 2011 - 21:19

Bon courage Cyrielle, j'espère que ces échanges te permettront de trouver TA (VOTRE) solution pour une évolution de la situation.
(Pssss : Sandrine est coach (et de qualité), elle fait aussi des séances par téléphone, si tu veux... ) silent Je n'ai rien dit...)
Revenir en haut Aller en bas
Cyrielle

avatar

Nombre de messages : 550
Age : 33
Date d'inscription : 04/01/2011

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Sam 22 Jan 2011 - 21:45

Sandrine, nous couchons Léo à 19h40, parce qu'il en a besoin. Avant ce patacaisse il s'endormait sans aucun souci. Léo ne fait plus aucune sieste du tout depuis qu'il a 19 mois, il a toujours eu besoin de dormir 12h, mais 12h de suite la nuit, donc 19h40-7h/7h30. Ca fait très longtemps que c'est comme ça. Là je vois bien qu'il est épuisé, ça se voit sur son visage (la pâleur et les cernes très marquées)
on lui répond qu'il a le droit de ne pas être fatigué, de ne pas vouloir dormir mais qu'il faut respecter le sommeil de Zoé. Que pour ça, il peut rester dans sa chambre au calme à parler, chanter doucement, voire jouer s'il le souhaite mais AU CALME. Ca il n'y a pas moyen, c'est ça qui nous dérange vraiment ... Le bruit qu'il fait, il réveille sa soeur plein de fois, il nous empêche de dormir alors qu'on est épuisé. Ca nous bouffe le cerveau.
Quand je tente de le faire parler, je lâche rapidement prise de toute façon il ne répond pas, ou n'importe quoi. Donc ça m'agace très vite ...

Autre point, Tony vient de réaliser que les 2 soirs où Léo s'est endormi (donc vendredi soir et jeudi soir) Léo n'avait pas fait d'ordinateur de la journée. Or aujourd'hui il en a fait. Léo joue sur le site poissonrouge sur l'écran 24" (un grand écran en somme ...) de Tony. Il n'y joue qu'avec notre accord. Peut-être que ce jeu lui fait bouillir le cerveau d'idées (vous voyez ce que je veux dire ? je ne sais pas comment exprimer l'idée qui me vient) ou alors c'est parce que l'écran est trop grand ?
On lui dira demain qu'on ne peut pas jouer à l'ordinateur. Nous verrons si ça a un impact sur le coucher ... En attendant il ne dort toujours pas et fait toujours autant de bruit Sad et on a toujours autant sommeil Sad
Revenir en haut Aller en bas
http://cyrielle.lemeunier.org/
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 43
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Dim 23 Jan 2011 - 8:11

Cyrielle, que fait Léo de 20h00, au moment de se coucher? Tu dis qu'il faut du bruit et qu'il brasse, mais il fait quoi exactement? (ma question ne remet pas en cause le bruit qu'il fait et le fait que ce soit insupportable pour vous, j'essaye juste de "visualiser")
Revenir en haut Aller en bas
Cyrielle

avatar

Nombre de messages : 550
Age : 33
Date d'inscription : 04/01/2011

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Dim 23 Jan 2011 - 14:01

Hier soir Léo a sombré à minuit encore Sad

Alors il est debout, il claque la porte de sa chambre plein de fois de suite, il prend le marteau de son établi pour taper, il joue à la dinette en tapant les casseroles les unes contre les autres, il parle très très fort, il fait "toc toc" en frappant très fort sur n'importe quoi (la porte, le mur, etc), il a une armoire murale avec des portes coulissantes, il les fait glisser et les tape très fortement contre le mur, etc.
Revenir en haut Aller en bas
http://cyrielle.lemeunier.org/
Liliaustralia

avatar

Nombre de messages : 1662
Age : 36
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Dim 23 Jan 2011 - 15:07

et si vous lui proposiez de s'endormir dans votre lit, réconforté par votre odeur, en lui disant que quand vous viendrez vous coucher vous le tranporterez dans son lit pendant qu'il dort ?
Et qu'il puisse prendre quelques livres avec lui le temps qu'il s'endorme ?

et peut-être que son heure de coucher a évolué, peut-être qu'il n'a plus une phase de sommeil à 19h40 et tenter 20 mn après, ou voir ses baillements...
Revenir en haut Aller en bas
http://chenillpapillon.canalblog.com/
Cyrielle

avatar

Nombre de messages : 550
Age : 33
Date d'inscription : 04/01/2011

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Dim 23 Jan 2011 - 15:19

qu'il s'endorme dans notre lit, éventuellement pourquoi pas, je vais voir avec le papa ce qu'il en pense. Mais il faut impérativement qu'il retourne dans sa chambre pour le reste de la nuit.

Pour la phase de sommeil, je tique parce que je me dis que si son heure de sommeil était un peu plus tard, il s'endormirait un peu plus tard et pas à minuit ... mais je vais en discuter aussi avec le papa pour voir comment il voit les choses.

Merci de ton aide.
Revenir en haut Aller en bas
http://cyrielle.lemeunier.org/
Liliaustralia

avatar

Nombre de messages : 1662
Age : 36
Date d'inscription : 29/08/2009

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Dim 23 Jan 2011 - 15:29

oui si tu le préviens bien que pendant son sommeil tu le changeras de lit ça peut peut-être l'apaiser de s'endormir dans le vôtre...?

pour la phase de sommeil, je comprends... c'est difficile de définir...

courage pour cette période de transition...
Revenir en haut Aller en bas
http://chenillpapillon.canalblog.com/
djoulaye
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8163
Age : 41
Localisation : Groslée
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Dim 23 Jan 2011 - 15:48

En même temps, à 4 ans le moment du coucher est moins important que pour un bébé il me semble. Les miens ont 4 et 6 ans, qu'ils se couchent à 20h ou à 22 (exceptionnellement bien sûr), ils s'endorment dans la 1/2 h qui suit.

A mon humble avis, il faut essayer 2-3 trucs, mais si d'ici un moment (quand déménagez-vous exactement ? je ne retrouve plus dans le texte) rien ne change, moi je vous conseillerais (même si on doit éviter de doner des conseils ici Rolling Eyes ) de vous faire aider par un professionnel. Je ne veux pas jouer la psychologue, mais il me semble évident à te lire que le lien entre vous est déjà très distendu, et qu'il ne faut pas laisser la situation s'engluer trop longtemps...

Bon courage à toute la famille pour surmonter cette crise
Revenir en haut Aller en bas
http://julieportage.canalblog.com
Cyrielle

avatar

Nombre de messages : 550
Age : 33
Date d'inscription : 04/01/2011

MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   Dim 23 Jan 2011 - 19:01

Pour ce soir, Léo m'a redit "on va aller dans la ville maison". J'ai profité de cette occasion pour lui montrer un calendrier, on a mis une croix sur la date d'aujourd'hui, puis à la date de la signature (le 1er mars, mais on ne déménage que le 26/27 mars) j'ai écrit "maison". On a donc décidé ensemble qu'on mettrait avant d'aller au lit une croix sur le jour et ce jusqu'à la date où il y a écrit "maison". J'ai expliqué que le jour du "maison" on pourrait aller dans la maison aussi souvent qu'on veut, parce que je cite (Léo) : "la dame elle va nous prêter ses clés" lol!

Ensuite, j'ai proposé à Tony (le papa) de coucher Léo dans notre chambre. Il n'est pas contre. Là il a laissé Léo se coucher dans sa chambre et si on voit que ça ne va pas, on lui proposera notre lit.

djoulaye, le moment du coucher a peut-être moins d'importance, mais le fait que Léo s'endorme de bonne heure en a une crois moi. Comme il ne dort pas la journée, même exténué (ce qui est le cas actuellement), il est primordial qu'il trouve le sommeil tôt le soir, sinon il n'a pas son compte de sommeil. On ne fait pas du tout ça pour notre bien-être à nous mais pour lui.
J'ai prévu déjà demain de prendre RDV avec la maitresse, pour parler de Léo à l'école, voir si elle a noté un changement quelconque. Ensuite je demanderai s'il y a un référent psychologue (je ne sais pas comment on dit) assigné à l'école. si oui, je demanderai à le voir pour en discuter. Parce qu'on ne pourra pas tenir comme ça, ni lui ni nous, jusqu'au 1er mars, voire 26/27 ...

Merci à toutes de votre soutien, c'est très important, et nous aide énormément.
Revenir en haut Aller en bas
http://cyrielle.lemeunier.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: être une mère de m*rde   

Revenir en haut Aller en bas
 
être une mère de m*rde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de Simplement Parents :: Entre nous :: Parentalité ou le quotidien avec nos enfants-
Sauter vers: