Notre association a pour but de créer des lieux de rencontre, d'information et d'échange pour les parents.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
CalendrierCalendrier
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 27 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 27 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 635 le Dim 19 Fév 2012 - 19:58
Derniers sujets

Partagez | 
 

 journée à Eurodysney ou la fin du rêve d'une petite fille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Valou



Nombre de messages : 11
Age : 43
Date d'inscription : 04/12/2011

MessageSujet: journée à Eurodysney ou la fin du rêve d'une petite fille   Mar 3 Jan 2012 - 20:50

Bon, quand on est parent, on est censé réfléchir un peu à se qu'on fait avec nos enfants, pour nos enfants, à nos enfants, non?! Bah, nous on réfléchit, mais on fait quand même des boulettes!!
Alors, en voilà une toute fraîche et qui part d'une bonne intention, comme souvent!!
Mon mari avait décidé d'emmener chacun de ses enfants à Eurodysney, individuellement lorsqu'ils seraient en âge (5ans). Lui, il adore, moi je n'aima pas du tout, donc ok. Avec l'aîné, ça s'était bien passé, donc voilà le tour de notre fille cette année 5 ans. On avaiy déjà eu des alertes que c'était pas une si bonne idée que ça pour une petite fille de son âge de faire un truc très spécial, si loin, toute une journée, rien qu'avec son père, c'est-à-dire, cet être merveilleux, fort et parfait qui la défend de toutes les oppressions de sa vilaine mégère de mère et rivale occasionnellement. Mais bon, mon mari était si content!!
Eh, ben oui, c'est pas une bonne idée du tout. Même un psychologue de base parlerait du complexe d'Oedipe et que pour la petite fille, c'est un peu un problème si on lui laisse croire qu'elle a réalisé son fantasme : piqué son mari à sa mère pour en faire son propre chéri. C'est important que ça reste un fantasme sinon, c'est l'angoisse, la terreur, la fin du monde, l'inceste quoi!!
Alors, voilà la petite princesse qui passe la journée avec son prince charmant au pied du chateau de la belle aux bois dormants. Vous voyez le tableau!! Sauf qu'au retour la méchante (belle) mère est là. Bon, donc ce fut le drame de sa jeune vie!!
Heureusement, j'ai eu beaucoup de compassion pour elle et je ne me suis pas fait embarquée dans son fantasme. son père un peu quand même.
je vous donne à peu près le dialogue qui a aidé à sortir du drame qui prenait la forme "Papa, je veux mon papa, ne m'abandonne pas!" (en s'accrochant à lui).
d'abord, j'ai pris ça très au sérieux, même si c'était digne de la dramaturgie grecque.
je lui ai dit bien en face : ça doit être terrible pour toi, tu t'es mise à rêver toute la journée que ton père était vraiment devenu ton prince charmant, et là ce soir, tu voudrai encore que ce rêve dure, mais papa est amoureux de maman (entre parenthèse, c'est mieux quand c'est le père qui dit ça,mais ça vient pas chez nous!!). Tu sais, toi aussi tu seras amoureuse un jour d'un homme. (Là, déjà elle se calme, même si elle est triste). je vais te dire un secret : toutes les petites filles sont très amoureuses de leur papa, tu n'es pas la seule et c'est naturel. Mais quand tu seras amoureuse d'un homme, ce jourlà tu seras une femme (là, j'avoue que j'ai un peu navigué à vue)." Et là, je la vois devenir envieuse, elle sourie et se met à imaginer l'avenir. Elle me dit : ah, oui, je vais être amoureuse du petit qui est chez la nounou de mon frère, mais je vais attendre qu'il grandisse un peu (ton trè sérieux)". et elle est partie se coucher en serrant sa maman dans ses bras.
Bon, on n'est pas obligé d'en rajouter quand les enfants sont aux prises avec des fantasmes "chauds". c'est ma conclusion du soir, bonsoir.
Revenir en haut Aller en bas
Vougy

avatar

Nombre de messages : 6868
Date d'inscription : 28/08/2008

MessageSujet: Re: journée à Eurodysney ou la fin du rêve d'une petite fille   Mar 3 Jan 2012 - 21:08

Je trouve ce genre d'histoire toujours un peu surprenant... Je sais pas si mes filles sont "normales" mais je n'ai jamais vu pointer l'ombre d'un complexe doeudipe ici...
Les filles ont leur amoureux, depuis leurs 2/3 ans, et moi j'ai le mien, leur papa! Le discours fut toujours très clair.
Alors soit je zappe, soit, je sais pas, mais je m'interroge sur la réalité de ce fameux complexe..

Ca c'était ma petite pensée très personnelle...

sinon, je trouve que tu gère super bien le problème!!! clair et efficace! flower
Revenir en haut Aller en bas
djoulaye
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 8163
Age : 41
Localisation : Groslée
Date d'inscription : 27/08/2008

MessageSujet: Re: journée à Eurodysney ou la fin du rêve d'une petite fille   Mar 3 Jan 2012 - 21:21

Tout pareil ici, Oedipe on ne connaît pas vraiment...
Angèle adore autant sa maman que son papa, on en a parlé avec mon homme justement il y a quelques jours : quand elle est très contrariée, si elle est avec papa elle réclame maman, et avec moi elle réclame son papa. Bref elle aime bien qu'on soit là tous les deux je crois Wink
Quant à Hector, il me déteste, enfin c'est ce qu'il dit bien sûr, mais c'est clair qu'il ne veut pas piquer la place de son père, et si je pouvais arrêter de lui faire des bisous ça l'arrangerait bien !
Comme dirait mon père, il est peut-être homosexuel tout simplement

Ou alors il m'aime tellement que ça le met mal à l'aise, il est toujours très gêné devant les scènes sentimentales dans les films
Revenir en haut Aller en bas
http://julieportage.canalblog.com
Vougy

avatar

Nombre de messages : 6868
Date d'inscription : 28/08/2008

MessageSujet: Re: journée à Eurodysney ou la fin du rêve d'une petite fille   Mar 3 Jan 2012 - 21:29

Charlotte est plutôt maman et depuis toujours, mais avec papa c'est l'aventure (entendez par là que Maman est est pas très téméraire pour les exploits sportifs et ça la désole un peu).
Elle a posé la question de savoir si on pouvait se marier avec son papa, mais au même titre qu'elle a voulu savoir si on pouvait se marier avec son frère, ou si on pouvait manger de l'humain!!!!

Quant à Marlène c'est un peu comme Angèle, elle pleure pour voir son papa quand elle est avec moi, fait pareil quand elle est avec son papa, elle veut sa maman, et quand on est tous les 2, elle veut ses mamies... Bref, un brin insatisfaite chronique!
Revenir en haut Aller en bas
ingrid38

avatar

Nombre de messages : 4828
Age : 40
Localisation : Brangues
Date d'inscription : 18/08/2009

MessageSujet: Re: journée à Eurodysney ou la fin du rêve d'une petite fille   Mar 3 Jan 2012 - 21:41

Je trouve ton écoute et ta bienveillance formidables :)

Mais pareil que les filles, je n'ai heureusement pas eu à connaître ça avec mes puces : 4 louloutes trèès accrochées à moi. Les 2 grandes sont même assez distantes de leur père (bon, la situation est particulière, il était très jeune à leur naissance). Les 2 plus jeunes l'aiment bcp, adorent faire "des trucs" avec leur papa, mais je reste leur référente principale.

Par contre avec mon fiston, c'est autre chose Wink Accro à sa môman (mais l'inverse est plus que vrai aussi). Grâce à ma reprise du travail, il s'est bcp rapproché de son papa ces derniers temps, espérons que ça calme son amour débordant envers moi !
Revenir en haut Aller en bas
https://dansmatribu.wordpress.com
Aurélie

avatar

Nombre de messages : 2852
Age : 35
Localisation : VILLEFONTAINE
Date d'inscription : 30/11/2008

MessageSujet: Re: journée à Eurodysney ou la fin du rêve d'une petite fille   Mar 3 Jan 2012 - 21:55

Valou je te dis bravo !!! Ici on est déjà un peu limite pour Œdipe un peu précoce notre fille !!! Quand je dis papa est mon amoureux , elle dit pareil , quand on se fait un câlin ou un bisou , elle se met entre nous et demande pareil a son père ... Œdipe ou pas j'en sais rien mais ça y ressemble !
Revenir en haut Aller en bas
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: journée à Eurodysney ou la fin du rêve d'une petite fille   Mer 4 Jan 2012 - 8:00

Ici non plus pas d'Oedipe ...
Faut dire que je n'y crois pas, donc je n'en vois pas les manifestations chez mes enfants

Quand je lis l'histoire d'Oedipe, je n'y vois pas cette histoire d'être amoureux de sa mère et de tuer son père mais j'y vois surtout l'idée que lorsqu'on met tout en oeuvre pour éviter quelque chose, nos tentatives finissent par provoquer ce que nous voulions éviter ...
Affronter leur peur plutôt que de la fuir aurait évité la tragique histoire d'Oedipe ...

Et inversement quand nous voulons tellement atteindre un but, nos tentatives finissent par provoquer l'effet contraire ...

Comme disait je ne sais plus qui, souvent pour atteindre le but, il faut l'abandonner ...
Une morale très zen (dans le sens spirituel du terme) somme toute ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
Cyrielle

avatar

Nombre de messages : 550
Age : 33
Date d'inscription : 04/01/2011

MessageSujet: Re: journée à Eurodysney ou la fin du rêve d'une petite fille   Mer 4 Jan 2012 - 19:08

Sandrine a écrit:

Et inversement quand nous voulons tellement atteindre un but, nos tentatives finissent par provoquer l'effet contraire ...


Rien à voir avec Oedipe mais je vis exactement ce genre de chose sur un terrain de badminton ! Plus un volant est facile à frapper et plus je me concentre pour le frapper fort (faire un smach) et plus la proportion de frappes ratées est importante !

Revenir en haut Aller en bas
http://cyrielle.lemeunier.org/
Sandrine

avatar

Nombre de messages : 5961
Age : 44
Localisation : Aoste
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: journée à Eurodysney ou la fin du rêve d'une petite fille   Jeu 5 Jan 2012 - 8:17

Cyrielle a écrit:
Sandrine a écrit:

Et inversement quand nous voulons tellement atteindre un but, nos tentatives finissent par provoquer l'effet contraire ...


Rien à voir avec Oedipe mais je vis exactement ce genre de chose sur un terrain de badminton ! Plus un volant est facile à frapper et plus je me concentre pour le frapper fort (faire un smach) et plus la proportion de frappes ratées est importante !


Oui c'est exactement ça ...
C'est très bien décrit dans un bouquin d'Eugène Herrigel, intitulé "le zen dans l'art chevaleresque du tir à l'arc".
Ce bouquin décrit comment Herrigel, un professeur de philosophie, intéressé par le mysticisme, qui se rend au Japon pour apprendre le tir à l'arc par un grand maitre zen.

En gros, le grand maitre lui explique que, pour réussir un tir parfait, il ne doit pas VOULOIR tirer mais que CA (l'arc, la flèche, lui) tire tout seul, un truc que les sportifs de haut niveau appelle "l'état de grâce" et que certaines d'entre nous ont vécu lors de l'accouchement où les choses se font toutes seules, sans recours à la volonté. C'est la base du zen.

Donc le maitre zen explique qu'il ne faut pas VOULOIR tirer.
Herrigel s'entraine pendant des mois, finit par réussir un tir techniquement parfait mais en "voulant" tirer et le maitre zen l'exclue de son enseignement. Il finit par revenir et un jour finit par tirer sans le vouloir.
Le maitre zen s'incline devant lui, Herrigel le remercie et là, le maitre zen lui dit quelque chose comme "mais ce n'est pas devant vous que je m'incline mais devant l'ensemble qui a permis un tir parfait."

Une autre citation du bouquin : « L'archer cesse d'être conscient de lui-même en tant que personne appliquée à atteindre le cœur de la cible qui lui fait face. Cet état d'inconscience est obtenu uniquement quand, complètement vide et débarrassé du soi, il devient un avec l'amélioration de sa technique, bien qu'il y ait là dedans quelque chose d'un ordre tout à fait différent qui ne peut être atteint par aucune étude progressive de l'art..."

C'est une chose qu'on observe couramment dans nos actions quotidiennes : quand nous VOULONS trop quelque chose, alors ce que nous faisons ne fait qu'aggraver le problème et nous empêche d'atteindre notre but. A un moment donné, il faut juste lâcher prise et laisser les choses faire ...

Regarde tes actions quotidiennes et tu verras que ça ne s'applique pas qu'au badminton.

C'est ce qu'on appelle les apprentissages de niveau 3. Les sportifs de haut niveau appellent ça "l'état de grâce" et nous, les femmes, pouvons vivre des choses de ce genre au moment de l'accouchement lorsqu'il est physiologique ... le "ça pousse" en est le reflet.
Mais c'est une réalité au quotidien dans beaucoup de nos actes.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.scommc.fr
Mamode

avatar

Nombre de messages : 6348
Age : 49
Localisation : Bourgoin Jallieu
Date d'inscription : 26/02/2009

MessageSujet: Re: journée à Eurodysney ou la fin du rêve d'une petite fille   Jeu 5 Jan 2012 - 22:02

Sandrine a écrit:
Oui c'est exactement ça ...
C'est très bien décrit dans un bouquin d'Eugène Herrigel, intitulé "le zen dans l'art chevaleresque du tir à l'arc".
Ce bouquin décrit comment Herrigel, un professeur de philosophie, intéressé par le mysticisme, qui se rend au Japon pour apprendre le tir à l'arc par un grand maitre zen.

En gros, le grand maitre lui explique que, pour réussir un tir parfait, il ne doit pas VOULOIR tirer mais que CA (l'arc, la flèche, lui) tire tout seul, un truc que les sportifs de haut niveau appelle "l'état de grâce" et que certaines d'entre nous ont vécu lors de l'accouchement où les choses se font toutes seules, sans recours à la volonté. C'est la base du zen.

Donc le maitre zen explique qu'il ne faut pas VOULOIR tirer.
Herrigel s'entraine pendant des mois, finit par réussir un tir techniquement parfait mais en "voulant" tirer et le maitre zen l'exclue de son enseignement. Il finit par revenir et un jour finit par tirer sans le vouloir.
Le maitre zen s'incline devant lui, Herrigel le remercie et là, le maitre zen lui dit quelque chose comme "mais ce n'est pas devant vous que je m'incline mais devant l'ensemble qui a permis un tir parfait."

Une autre citation du bouquin : « L'archer cesse d'être conscient de lui-même en tant que personne appliquée à atteindre le cœur de la cible qui lui fait face. Cet état d'inconscience est obtenu uniquement quand, complètement vide et débarrassé du soi, il devient un avec l'amélioration de sa technique, bien qu'il y ait là dedans quelque chose d'un ordre tout à fait différent qui ne peut être atteint par aucune étude progressive de l'art..."

C'est une chose qu'on observe couramment dans nos actions quotidiennes : quand nous VOULONS trop quelque chose, alors ce que nous faisons ne fait qu'aggraver le problème et nous empêche d'atteindre notre but. A un moment donné, il faut juste lâcher prise et laisser les choses faire ...

Regarde tes actions quotidiennes et tu verras que ça ne s'applique pas qu'au badminton.

C'est ce qu'on appelle les apprentissages de niveau 3. Les sportifs de haut niveau appellent ça "l'état de grâce" et nous, les femmes, pouvons vivre des choses de ce genre au moment de l'accouchement lorsqu'il est physiologique ... le "ça pousse" en est le reflet.
Mais c'est une réalité au quotidien dans beaucoup de nos actes.

Merci de ce partage qui me parle énormément flower
Revenir en haut Aller en bas
Maria

avatar

Nombre de messages : 965
Age : 38
Localisation : Villefontaine
Date d'inscription : 28/04/2009

MessageSujet: Re: journée à Eurodysney ou la fin du rêve d'une petite fille   Jeu 5 Jan 2012 - 22:12

Sandrine a écrit:
C'est très bien décrit dans un bouquin d'Eugène Herrigel, intitulé "le zen dans l'art chevaleresque du tir à l'arc".
Ce bouquin décrit comment Herrigel, un professeur de philosophie, intéressé par le mysticisme, qui se rend au Japon pour apprendre le tir à l'arc par un grand maitre zen.

Tu viens de me donner une super idée de cadeau d'anniversaire pour mon papa : c'est précieux !
Et je vais commander rapidement pour le lire avant. Merci Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Caroline

avatar

Nombre de messages : 3518
Age : 42
Date d'inscription : 16/03/2009

MessageSujet: Re: journée à Eurodysney ou la fin du rêve d'une petite fille   Sam 7 Jan 2012 - 8:50

Moi ce qui m'épate Valou, cest ta capacité à décripter, à comprendre et à entendre ta fille à son retour.
Moi je dis chapeau bas!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: journée à Eurodysney ou la fin du rêve d'une petite fille   

Revenir en haut Aller en bas
 
journée à Eurodysney ou la fin du rêve d'une petite fille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Journée à Dinant en juillet 2007
» Invitation à la Journée Départementale du REAAP38 ...
» Journées du patrimoine en Nord-Cotentin!
» les demi journées
» Les journées du patrimoine a St Sauveur le Vicomte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de Simplement Parents :: Entre nous :: Parentalité ou le quotidien avec nos enfants-
Sauter vers: